Catégories
Non classé

Regarder Test du Djinn en Mystic 10 sur Youtube

Voir l’article complet: Test du Djinn en Mystic 10

Catégories
compétition Non classé

Djinn en Mystic 10 à Draveil

Ce dimanche matin un vent léger m’attendait à la base se loisirs de Draveil. La surface de l’eau était plate comme de l’huile. Windy prévoyait 3 mph pour 9h et 6 mph pour 10h mais mon anémomètre ne tournait même pas. Il était pourtant déjà 10h30 passé !

Obstacles au cerf-volant

Mais ce n’était pas le surprise du jour. La surprise est en plus mauvaise. En effet le spot de Draveil est malheureusement condamné. L’ennemi juré du cerf-voliste a frappé: l’arbre. Alors qu’un grand espace permettait la pratique du cerf-volant en 36m, voilà que je vois des arbres plantés récemment au milieu de mon spot.

3 arbres viennent désormais gâcher ce spot en empêchant toute évolution dans la largeur de la fenêtre en dessous de 1 ou 2 hauteurs de revo. Ce sera pire une fois qu’ils auront grandi.

Lignes courtes et Mystic 10

Le vent faible est les nouveaux obstacles me conduirent à opter pour des lignes courtes et d’enfiler mes barres Mystic 10 qui attendaient sagement dans mon sac depuis 2 mois. Comme le disait l’autre « A quelque chose malheur est bon ».

Le moment de tester les Mystic 10

D’un point de vu qualitatif, le vent très faible semble être des conditions idéales pour ces barres légères qui permettent de faire descendre la plage de vent du Djinn. Avec mon niveau de pilotage, je volais mieux avec le B-Serie 2 plumes en vent très faible qu’avec le Djinn Mystic 12. Pour moi vent faible c’est 2-3 mph. C’est le vent limite en compétition. Est-ce que les Mystic 10 améliorent mes performances ?

Pour résumer oui. Mais attention, la légèreté des barres Mystic 10 n’est que secondaire. Leur souplesse est le réel avantage qu’elles procurent. En effet avec le 2 plumes, j’ai pris l’habitude d’appliquer un recul énergique pour produire de la tension et du vent relatif. La rigidité du B-Serie 2 plumes s’y prête bien. Le Djinn pour sa part est plus souple et sa poche plus prononcée. Il faut prendre en compte la souplesse accrue des Mystic 10 par rapport aux Mystic 12 afin de tirer le maximum de l’effet poche sans tirer trop fort dans les lignes.

Faire plus avec moins

Dès les premiers instants on s’aperçoit qu’il n’est pas necessaire de donner beaucoup d’effort pour retrouver la poche et donc de la motricité. C’est un peu déroutant, car il faut gagner en sensibilité pour se contenter de la faible pression ressentie et ne pas exagérer. Cette Djinn Touch caractérise vraiment ce cerf-volant et le différencie des autres CV. Déjà évoqué quand je testais les différents modèles de Djinn en montant en ventilation, j’ai donc le même sentiment aujourd’hui en descendant vers la plage basse: on change de cerf-volant sans changer de pilotage. Vive la Djinn Touch.

En fin de séance, le vent monta comme prévu et ce fut avec regret que je démontai les Mystic 10 au profit des Mystic 12 car j’étais moins fatigué que je ne l’aurais cru et j’aurais bien continué un peu. Le reste de la séance en 36m à slalomer entre les arbres est une autre histoire.

Catégories
compétition Cours Non classé

Variation sur l’Omega

Je n’ai pas pu profiter de l’éclaircie de samedi dernier car depuis dimanche le temps faisait grise mine. Comme vers 15h en dépit de petits crachats, le soleil honorait les prévisions, j’ai sauté sur l’occasion.

Djinn semi-ventile
Semi-ventilé ?

Pas question de sortir le hardcore-vented et ce fut sagement que le semi-ventilé prit du service.

J’avais pour idée de démarrer une série de séance basée sur les figures de compétition qui sont un bon moyen de s’ameliorer. J’avais trouvé quelque part (sur le site reeddesing) une figure qui commence par un slide vers le droite BA en haut puis un cercle en slide (BA en haut) pour finir par un slide vers la droite. Cette figure est obsolète et ne fait plus partie de la liste des figures ee compétition en cours mais je la trouve sympa. Alors c’était l’objet d’étude de ma séance.

Prêt pour une session ?

Rapidement je trouvai une variation à la figure en partant en sens inverse quand on fait le cercle. Le CV décrit finalement un Oméga, nom que je vais donner à cette figure 😉 Voici une compilation en vidéo:

En fin de séance le vent était un peu plus soutenu mais le semi-ventilé faisait encore l’affaire.

Catégories
Non classé

Livraison de mon nouveau Djinn Hardcore Vented

Je fus alerté par le suivi de colis qui annonçait un heureux événement aujourd’hui. En effet peu avant-midi la cigogne passa par la cheminée.

Hmmm, entre les mains de la gardienne

Comme ma femme n’était pas au courant, je suis sorti en catimini de mon bureau pour récupérer le précieux chez la gardienne. Je pensais arriver bien avant ma femme à la maison. Ouf personne.

Qu’est-ce donc ?

Seul à la maison je déballais frénétiquement le colis pour découvrir mon nouveau jouet.

gamin tout excité !

Alors que je me préparais à monter mon Djinn Hardcore vented, qu’entends-je ? Un bruit de clé dans la serrure….

Ciel ma femme !

ma femme rentrant plus tôt que prévu, aaaaaaah !

Me voilà pris la main dans le sac ! Elle fronce les sourcils, je bégaye « chérie ce n’est pas ce que tu crois…. c’est…. ». Trop tard me voilà fait, pris en flagrant délit de Djinnmania.

sourire béat devant mon Djinn

Plus sérieusement, non ma femme n’a pas mis ma valise sur le palier 🙂 mais je suis maintenant bien équipé pour voler dans tous les vents. Plus d’excuse pour rester sur la touche et accuser Éole. Vivement une petite virée en bord de mer où lors d’une bonne dépression.

Pour parodier James Brown: Thierry has a brand new kite 🎶

PS: John Barresi if you read this my wife need to have a discussion with you…🤪

Catégories
Non classé

Séance humide de novembre

La rencontre mensuelle de novembre a pris l’eau au sens figuré comme au sens propre. Personne ne s’est manifesté en ce week-end de la Toussaint à part Amélie , la tempête, qui amena du vent, certes mais aussi de la pluie sur mon spot de Lisses. Le vent quand à lui devait souffler entre 12 mph et 31 mph en rafale mais l’anémomètre était plus mesuré.

Le bâtiment brisait un peu le vent

Malgré un vent de semi-ventilé en bas, j’ai sorti l’extra-ventilé car en milieu de fenêtre le vent devait être plus fort que ce qu’indiquait l’anémomètre à bout de bras.

Djinn extra-ventilé… optimiste

Bien protégé de la pluie fine apportée par Amelie, je commençais ma session avec bonheur après un break de plus de 10 jours.

La pluie n’arrête pas le cerf-voliste

Mais le vent était trop faible en bas de fenêtre donc j’y manquais d’appui, ce qui gâchait mon plaisir.  Dans ces conditions j’abandonnais l’extra-ventilé que j’avais sorti en premier.

Djinn ventilé plus adapté que l’extra…pour moi.

Finalement le ventilé était parfait pour ce vent. En effet, suffisamment toilé pour que je m’en sorte en bas de la fenêtre et dans son vent une fois passé au dessus du sommet du batiment.

Première seance de Novembre entre pluie et soleil

Des rayons de soleils ont même égayé ma session avec ma copine Amelie. Comme il faillait être un peu actif, même sans l’astre solaire, la température montait rapidement. Le pilotable c’est du sport !

Catégories
Non classé

Les Mystic 10 restent dans le sac

Ce soir Windy annonçait un vent de 8 mph mais des rafales à 22 mph. Mes barres Mystic 10 allaient devoir attendre encore avant d’etre baptisées.

Djinn standard

Le vent était léger entre 6 et 8 mph mais le manque de temps avant que le soleil ne passe derrière la cîme des arbres de Vincennes, me dissuada de remplacer les Mystic 12 par les 10. Une voile dédiée ne serait pas un luxe quand on est pressé.

Faute de sortir mes barres ultra légères, j’ai baptisé mon bonnet d’hiver. La casquette n’est plus vraiment l’accessoire de saison.

Baptêmes du bonnet

La séance fut consacrer au vol libre à explorer mes capacités à voler avec un vent faible. En milieu de séance le vent avait bien baissé ce qui m’obligea à passer au 3e noeud de l’échelle.

Dommage pas le temps de tester les Mystic 10

Vivement un anticyclone que je puisse tester mes barres. J’attends ce moment depuis un mois maintenant….

Catégories
Non classé

Élongation des lignes avants sur le Djinn

Récemment confronté à une différence de longueur de mes lignes, j’ai été surpris de voir que c’était les lignes avants qui étaient plus longues.

Surpris en effet car depuis que je volais en revo B-Series, j’ai été confronté à un étirement des lignes arrières. Cela arrivait toujours après une bonne séance en vent fort.

Cette fois avec le Djinn ce sont les lignes avants qui étaient étirées. J’ai d’abord pensé que cela était dû au fait d’avoir interverti les avants et les arrieres à Berck. Cela aurait alors provoqué un étirement des lignes avants utilisées en bas. Mais j’avais également utilisé mes Djinn à Penvins par vent fort sans inversion des avants et des arrières. Donc opérations à somme nulle entre Berck et Penvins.

Différences constatées début octobre entre les avants et les arrières

Lors de la derniere rencontre mensuelle, on m’avait alors suggéré que j’utilisais dans doute plus les avants. C’est dérangeant car normalement on utilise les freins pour piloter un 4 lignes.

Un 4 lignes se pilote au frein

Oui mais ça c’était avec le B-Serie. Le Djinn avec son bridage particulier doit s’utiliser avec une technique un peu différente. Lors de mes expériences j’avais remarqué que les virages sur la pointe de l’aile s’obtenaient en relâchant l’ailes extérieur ce qui a pour effet de relâcher la tension sur la ligne arrière. La tension est alors transférée sur la ligne avant. Voilà une explication.

Le Djinn se pilote aussi avec les « avants »

En parcourant par hasard un fil de discussion sur un réseau social célèbre, un intervenant suggérait également que les lignes avants devaient s’étirer plus que les arrière car il indiquait que les lignes avants étaient toujours en tension alors que les arrière l’étaient moins. Raisonnement convainquant.

Mais pourquoi n’ai-je pas observé d’allongement de mes avants avec les B-Series ? Le B-Serie génèrent une plus grande traction que le Djinn. Cela a pour conséquence que lors de vol en vent fort, j’ajoutais du frein donc j’augmentais la tension des arrières et donc leur étirement. Avec le Djinn il y a moins de traction et je ne recours pas à l’échelle de neouds pour ajouter du frein quand je passe du standard au ventilé.

Le Djinn possède un vol homogène du standard au ventilé.

J’ai donc l’explication complète: une sur-utilisation des freins avec le B-Serie par vent fort provoquait une élongation des arrières alors que le Djinn ne recquière pas l’usage du frein à mesure que l’on passe à la gamme plus ventilée. En outres le pilotage du Djinn en virage implique également les avants. Le Djnn s’opère donc globalement d’avantage avec les avants que le B-Serie.

L’homme a besoin d’explication, je peux maintenant aller dormir l’esprit tranquille 😎

Catégories
Non classé

Séance après le bureau à Vincennes

Windy prévoyait 13 mph avec des rafales à 32 mph mais je ne m’y attendais pas. En effet l’anémometre donnait plutôt 8 mph constant.

Prévisions de Windy
Standard ?

Comme je sentais des rafales un peu fortes, j’ai préféré sortir le semi-ventilé. Ce fut sport en réalité. J’ai dû jouer de l’échelle de noeud pour encaisser les passages bas.

Djinn semi-ventilé

Ce soir le terrain était vide et les joueurs de cricket étaient absents. Il y avait juste un monsieur qui en guise de practice de golf avait choisit la pelouse éparse du polygone de Vincennes.

Seul ou presque à Vincennes

Un séance sous le signe du travail à préparer mon ballet. La recherche des meilleurs enchaînements faisanbles dans toutes les conditions de vent. Je pense qu’il faut que je cherche le socle minimal sur lequel je puisse ajouter des décorations en fonction du vent disponible. C’est une approche differente de celle que j’ai eu en 2018 en final du championnat de France où j’ai plutôt amputé mon ballet de morceaux que le vent ne me permettait pas de réaliser.

Kite just 4 fun !
Catégories
Non classé

Regardez Entrainement Djinn à Draveil sur Youtube

Catégories
Non classé

Séance de travail à Draveil

J’etais parti pour la parc du Rondeau à Courcouronnes mais plus aucune place de parking n’était disponibles. Le spot de Courcouronnes ne compte qu’une quinzaine de places de stationnement.

Comme à Lisses la semaine dernière, les champignons sont partout

Je me suis donc rabattu sur la base de loisirs de Draveil. Avec les rayons de soleil je craignais de voir celle-ci prise d’assaut par les usagers mais j’ai trouvé facilement de quoi garer ma kitemobile

Hmmmmm, vent de standard

Le vent était doux mais les prévisions donnais du 13mph avec des rafales à 28 mph donc j’ai sorti le semi-ventilé. Bien m’en a pris. Le vent était rafaleux.

Djinn semi-ventilé à Draveil

J’étais arrivé peu avant 16h et j’ai passé une bonne heure à m’entraîner à faire mes gammes. Dans un vent rafaleux ce n’est pas évident mais j’aime ce challenge. Il ne faut pas rejeter la faute au vent, mais plutôt se remettre en question pour commencer puis trouver les solutions pour s’améliorer.

En fin de séance j’ai travaillé le début de mon ballet et c’est vraiment une activité récréative. Avec la difficulté du vent, suivre le tempo n’est pas aisé et ouvre des axes de recherche dans la manière de choisir les mouvements du cerf-volant pour que le pilotes soit en capacité de les dérouler quel que soit le vent.

Une petite vidéo en prime: