B-Zen

Sur la taille d’un revo 1, cette version des B-Serie est destinée au vent léger (< 6 mph). La voile était fabriquée sur commande par Barry Poulter. C’était un cerf-volant cher de près de 700€ en France. Son vol est lent et majestueux.

Revolution B-Zen Pro

Les barres sont spécifiques au Zen évidemment en taille mais également par sa structure tissée. Sortie en 2010, sous le nom de B-Zen Pro il fut commercialisé ensuite sous le terme B-Zen. L’adjectif Pro signifiait que la voile était fabriquée à la main par Barry Poulter comme pour le B-Pro. Une petite signature sur la voile rappelle son origine « pro-ish ».

Retour au musée des 4 lignes

Musée des 4 lignes

Cette page recense différents modèles de cerf-volant 4 lignes afin d’offrir un guide d’achat au novice qui entre dans ce monde.

Fidèle à mon leitmotiv du pilotage d’abord, l’objectif est de permettre l’acquisition facile d’une machine au comportement standard pour un même modèle ce qui exclut les revo perso produit à l’unité. Vous trouverez donc dans ce guide uniquement des modèles du commerce grand public que l’on trouve en magasin ou disponible sur commande ou encore en occasion pour les modèles plus anciens.

Un autre critère de sélection de cette liste est le comportement du cerf-volant lui-même. Toujours fidèle à mon leitmotiv du pilotage d’abord cette liste recense les cerfs-volants qui offrent un comportement de 4 lignes pilotable de précision. Exit donc les voiles de traction.

Enfin je mentionne également des indications commerciales aussi bien en terme de prix que de fournisseur dans le but d’aider le novice à faire l’acquisition de sa première machine.

PhotoNomMarquePlage de ventDateProductionPrixVendeurDétails
Rev IndoorRevolution02001oui 280 €CerfvolanstervicesVoir fiche
B-ZenRevolution1 à 5 mph2010non  Voir fiche
B-SerieRevolution

3 à 30 mph

2007non  Voir fiche
SLERevolution 1998non  Voir fiche
Reflex RXRevolution4 à 26 mph oui330 €CerfvolantservicesVoir fiche
Reflex XXRevolution0-14 mph oui350 €CerfvolantservicesVoir fiche
DjinnKiteForge1 à 35+ mph2018oui
375465 $
KiteForgeVoir fiche
FulcrumSkyburner2 à 25 mph2017oui Skyburner
Cerfvolantservices
Voir fiche
RevopoloPolokites0 à 38 mph2009oui 280-330 €PolokitesVoir fiche
WindriderFreilein  oui150 €Emma kitesVoir fiche
ColibriDrôle d’oiseau  oui 250-280 €Drôle d’oiseauVoir fiche
SparrowDrôle d’oiseau 2019oui 220-270 €Drôle d’oiseauVoir fiche
Four linesORAO 2018oui80 €DécathlonVoir fiche
Catégories
Non classé

Experiences en 23 kg avec le Djinn

Le vent était toujours un peu faible avec 5 mph en moyenne. Malgré le soleil j’ai voulu poursuivre mes experiences en vent faible avec les lignes de 23 kg.

Cette fois je suis allé au bout de mon idée en mettant la tête d’alouette au dernier noeud pour avoir le minimum de frein. En effet comme suggéré par Seb Trek à Penvins, il faudrait piloter le Djinn avec moins de frein compte tenu de nos habitude de pilotage. Mais ce qui me motivait ici c’était surtout d’avoir plus de débattement en avant, ce que des poignées longues m’auraient egalement apporté. Cela me rappelle le B-Zen que je pilotais avec des poignées longues.

Derniers noeuds avec des poignées revo standard

Le resultat fut très convainquant et conforme à ce qu’on attend en retirant du frein par vent faible. Avec le Djinn je volais jusque là toujours avec le même réglage et cet ajustement de l’échelle de noeud me fit ressentir de nouveau la sensation de vibration dans les lignes que j’avais ressentie lors des premiers vols.

Rien de tel finalement que d’aller voler dans toutes les conditions, dès que possible, meme si c’est pour 30 minutes, du moment que on le fait pour engrenger des experiences nouvelles.

Catégories
Uncategorized

Djinn à Bagatelle

3 semaines après mon dernier vol en Djinn à Berck, j’ai amené mon Djinn prendre l’air à Bagatelle, aire de jeu qui fut autrefois un lieu de rencontre des cerf-volistes de la region parisienne aux heures de gloire de cette pratique.

Il y avait au loin un revo RX et un petit cerf-volant d’enfant, signe que le spot n’est pas mort pour tous.

En réalité j’avais rendez-vous avec Christophe et Alban pour tester le vol en barre de 12. En effet après avoir sorti le Djinn j’ai troqué ce dernier pour un revo barre de 12 pour voler avec mes 2 acolytes du moment.

Christophe pensait que je n’arriverais pas à bien voler avec le revo d’essai sans des poignées longues mais je m’en sortais bien avec mes poignées classiques 13 pouces Revolution. En utilisant des poignées longues maison, le résultat fut décevant: trop de frein et au prix d’un effort d’adaptation énorme je volais mais avec une précision plus que médiocre.

J’en conclus que les poignées étant un élément de liaison entre le CV et l’anatomie du pilote, c’est un outil personnel avec lequel chaque pilote prend ses habitudes. C’est un peu le reglage du siège dans une automobile, chacun le sien pour qu’il se sente bien.

En poussant la réflexion plus loin, les poignées longues permettent un débattement plus important donc on fait des mouvements plus petits avec ces poignets. Cela necessite donc un contrôle plus fin de la part du pilote d’autant plus que le revo d’essai ne poche pas ou peu donc la pression de stabilité est moins perceptible à mon goût.

Au final ce couple revo tendu et poignées longues recquiert plus de sensibilité et de finesse dans le pilotage. J’ai des poignées longue que j’utilisais avec mon B-Zen. Je ne sors plus ce dernier de sa housse et je suis maintenant un habitué des poignées standards 13 pouces.

Le vent de travers était vraiment horrible. Cela m’a rappelé en plus de la distance (40 minutes aller) pourquoi je ne vais jamais sur ce spot. Un vent vraiment, vraiment pourri. A part s’entraîner pour pouvoir voler dans des lieux inattendus si on fait de la démo partout, ou bien dans le cas du vent de terre de Berck ou en compétition, Bagatelle en vent de travers c’est une torture.

J’ai terminé cette séance avec mon Djinn, que j’aime beaucoup. Signe du vent de film d’horreur toute la suite du Djinn y passa. J’ai commencé avec le ventilé puis je suis passé au semi pour finir au standard. Au fait l’axel est toujours aussi fantastique…😎

Catégories
Uncategorized

Usure des révo

Les revo comme toute chose s’usent quand on s’en sert mais en combien de temps ? J’ai un B-Zen qui présentait déjà les outrages du temps après 2 ans et demi mais je l’avais malmené à l’époque quand je n’avais pas encore de standard 1.5. Il est donc impossible de déduire si les dechirures de l’icarex et du BA sont de mon fait ou d’une usure normale.

Mon ancien standard 1.5 acquis en 2013 montrait des déchirures dans l’icarex 4 ans plus tard. Certe, je l’avais utilisé également un peu au dessus de sa plage de vent bien qu’un semi-ventilé home made l’avait rejoint.

En revanche mon dernier revo standard qui n’a qu’un an et demi et qui n’a été utilisé que dans sa plage de vent, presente de petites déchirures dans l’icarex au niveau des frottements avec les barre verticales !

Un petit zoom sur la misère permet de se rendre compte des contraintes que subit la voile.

On voit bien le déchirure causée par le pliage. Le petit trou à droite est quand à lui un peu plus mystérieux.

Le passage par le mylar auto-collant permet de réparer ces accros même si l’icarex se s’effiloche pas.

pastille de mylar autocollant

On peut également en prévention coller carrément une bande de mylar sur la voile le long de la barre.

Moralite: au bout d’un an et demi et d’usage intensif, l’usure d’un revo se voit, sur la voile du moins.

Catégories
Uncategorized

Regardez « B-Zen à Berck » sur YouTube

Le festival c’est bien mais se retrouver au calme pour voler Zen c’est bien aussi.

Catégories
Uncategorized

Regardez "B-Zen à Berck" sur YouTube

Le festival c’est bien mais se retrouver au calme pour voler Zen c’est bien aussi.

Catégories
Uncategorized

Lignes 23 kg en indoor

Depuis que je fais de l’indoor j’évoluais en dyneema standard. Or en extérieur avec mon B-Zen j’ai toujours volé en 23 kg et récemment j’ai même dévolu mon jeu de lignes de 23 kg pour mon Barresi en 2 plumes.

L’indoor étant l’aboutissement du vol en petit vent, pourquoi utiliser mes grosses lignes qui a vu d’oeil devaient être des 40 kg au moins. Ce jour au club se fut donc une séance de fabrication de lignes !

A gauche LPG 23 kg et à droite l’ancienne ligne

Cela faisait déjà un mois que je voulais passer en LPG 23 kg pour pouvoir enchaîner les tours sans sentir de frottements extrêmement déstabilisateurs quand on vole avec peu de pression.

La bride d’attache est plus épaisse que le LPG 23 Kg

L’essai en vol est concluant. Avec les LPG 23 kg je peux faire 3 tours en gardant le contrôle du cerf-volant. Pour comparer avec le 2 lignes c’était comme si on faisait 6 tours ! Autrefois avec les dyneema dès le 2e tour le contrôle devenait difficile du bien que en ballet où démo je ne me contentais que d’un seul tour. Maintenant de nouvelles possibilités s’offrent à moi.

je suis satisfait de cette expérience même si il me faudra me réhabituer avec ces lignes toutes neuves dont les arrières n’ont pas encore travaillé.

Catégories
Uncategorized

Toussaint à Longjumeau

L’année dernière à la même date j’étais en B-Zen à Draveil. Cette fois le vent annoncé de 5 mph à 11 mph m’a conduit à Longjumeau.

image

Le site est dans une cuvette si bien que je n’ai mesuré que 2.3 mph à bout de bras. J’ai sortie mon vieux Barresi Standard en 2 plumes. La gaze abîmée faisait vraiment pitié à voir…. je sens que ce sont ses derniers jours.

La séances fut…. dynamique, enfin…pour moi. J’ai bien travaillé les jambes, les bras, bref le corps pour faire tenir en l’air mon cerf-volant. Les lignes de 23 kg sont fantastiques en petit vent. On peut facilement faire plusieurs tours sans que le manque de vent ne vienne perturber le contrôle en décuplant les frottements.

J’ai bien fait de me confronter à ce vent. Je n’y fait pas des merveilles et les figures imposées ne passaient pas toutes mais je sais maintenant ce que ça fait. 2.3 mph c’est de toute façon dessous des 4 km/h réglementaires, je ne devrais pas rencontrer des conditions aussi difficiles en compétition mais je peux y voler en 2 plumes 23 kg. C’est rassurant.

Seulement une grosse heure de vol mais ce fut bien agréable.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Catégories
Uncategorized

Égalisation ligne 23 kg

A Marle le vent était faible et vu mon niveau de pilotage perfectible il aurait valu mieux avoir toutes les chances de mon côté en ayant le matériel adapté. Je n’ai malheureusement pas de SUL 1.5 (je ne suis pas plus habitué au B-Zen) et mes lignes de 23 kg n’avaient pas quitté mon sac depuis longtemps.
J’ai décidé de me mettre sérieusement au vol compétition par vent faible en préparant mon jeu de ligne 23 kg.

Levé un peu tard pour une séance vent léger à Longjumeau, j’ai découvert le terrain occupé par une fête foraine.

image

Pas de chance ! Je  me suis donc rabattu sur le site FFVL de Courcouronne toujours libre mais pas adapté au sens du vent d’aujourd’hui. Cependant comme la séance consistait au départ surtout à préparer mes lignes ce n’était pas grave.

image

Il faut traverser le petit bois du parcours de santé avant d’accéder au site. Sur place les parapentistes étaient de sortie, site officiel FFVL oblige. J’étais le  seul représentant cerf-volant.

image

J’ai ressorti mes lignes 23 kg qui étaient largement plus longues que les 36.6 mètres réglementaires en vol en équipe. Mes prochaines lignes seront commandées chez Rolof… désolé pour le commerce français. Après une égalisation en règle au ciseaux, arrêt au briquet, un noeud de bout de gaine et  un  noeud de boucle,  j’ai du me reprendre à 2 fois car une boucle à l’extrémité du piquet avait fait un noeud sur elle même.

image

Finalement j’ai testé le résultat sur mon vieux revo Barresi monté en 2 plumes. Le résultat n’était pas si mal même si cette voile est maintenant bien rodée  (ie bien souple) et peut-être pas très adaptée au petit vent. C’était chouette d’être en l’air alors que les parapentistes  galèraient.

Une fois rentré à la maison mes bras et mes dorsaux me faisaient mal. J’avais oublié comme c’était sportif le vol en vent léger !

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA