Catégories
Non classé

Spot du Rondeau

Aujourd’hui le vent était bien orienté pour le spot de Draveil et également pour le parc du Rondeau à Courcouronnes. Comme la semaine dernière j’avais fait connaissance avec les nouveaux occupants du spot du Draveil, des arbres récemment plantés en plein milieu du spot de Draveil, j’ai préféré me rendre à Courcouronnes. Ainsi sur le coup de midi…

Le petit bois pour accéder au parc du Rondeau

Les grosses voiles étaient venues en nombre. J’ai dénombré une bonne dizaine d’adeptes du parapente. Notons que la pancarte Paris Sud, FFVL etc a disparu. J’aime mieux, le cerf-volant est une activité de liberté et les spot pseudo-privatisé m’agacent. Les lieux de loisirs publics doivent le rester !

Vent du jour, standard

Le Djinn standard vint narguer les grosses voiles que leurs propriétaires tentaient de gonfler ou dont les plus ardis faisaient des sauts de puce depuis le haut de la butte. Pendant ce temps le vent malicieux avec des passages bas me donnait pas mal de fil à retorde alors que j’avais entrepris de travailler mon arlésienne de ballet.

Avant que le ciel ne se couvre

Le soleil s’éclipsa et heureusement je suis équipé pour affronter le climat automnal voire même hivernal. Un peu de grisaille et de froid ne peu pas arrêter le cerf-voliste ! Voici une petite vidéo de l’introduction de mon ballet. La musique dans la vidéo n’est pas celle du ballet car celle-ci est bloquée par Youtube. Je l’ai donc remplacée par une musique de fond sur la vidéo.

Catégories
Non classé

Semaine canicule

Cette semaine la météo annonce de fortes chaleurs en France alors j’adapte mes séances de CV. Pas plus d’une heure, de préférence le matin que le soir. En effet c’est vers 9h que la température est encore basse avec 25° dans mon patelin. C’est primordial compte tenu du vent un peu faible qui demande un peu de sport !

mardi matin à Lisses

Ce matin à Courcouronnes

Ces 2 dernières séances j’ai laissé tomber les lignes de 23 kg pour revenir aux lignes de 40 kg. Je suis convaincu maintenant qu’une version SUL du Djinn m’est nécessaire: je pense à me commander une voile avec des barres Mystic 10 et de nouvelles lignes LPG 23 kg …

Vent faible

Le terrain du parc du Rondeau à Courcouronnes est en ce moment bien sec mais il y a des herbes hautes suffisamment pour m’agacer en accrochant les lignes à chaque posé. Grrr, un aller-retour sous la chaleur, soit-disant un site FFVL, bien sûr pour les grosses voiles, pas pour le CV. Heureusement que je n’ai pas de licence, cela m’aurait fait … 🙂

Parc du Rondeau à Courcouronnes

Catégories
Cours Festival Indoor

Vers un parcours de progression 4 lignes outdoor

Devant la demande formulée en fin d’année dernière pour des tutoriels pour débutant, j’ai réalisé des vidéos dans le but de répondre à ce besoin pour le 4 lignes. Cela amène à se poser la question plus globale de la formation des pilotes. Il y a évidement de très bons pilotes sur la place, certains font même de leur « talent » activité commerciale avec un volet formation mais la plupart sont des top pilotes sans être des formateurs et les « formateurs » ne sont parfois pas des top pilote au risque de ne pas diffuser les meilleurs pratiques et de frustrer les nouveaux arrivants de la discipline. Je fais ce constat après avoir parcouru la France, en festival et rencontré plusieurs club et associations depuis 2012.

Nécessité d’une formation ?

Les gens perçoivent la pratique du cerf-volant comme une activité de loisirs. On peut alors s’interroger sur la nécessité d’une formation ? N’est-ce pas un terme un peu surfait ? Pour répondre à cette question nous devons distinguer la nature des pratiquants.

Le touriste

C’est quelqu’un qui va s’intéresser à la pratique en tant que loisirs ponctuel. Il ne va pas consacrer le temps nécessaire à l’apprentissage et ne vole que 2 fois par an en juillet et en août. Il ne cherche pas progresser car pour lui voler est déjà un plaisir suffisant en soi.

Le mordu

Il va chercher à progresser en pratiquant de manière assidue. Il ne cherche pas seulement à voler mais également à voler bien. le pilotage est pour lui l’objectif du vol. En étant un peu discipliné il va apprendre tout seul en glanant çà et là des conseils sur internet ou auprès de pilotes plus expérimentés rencontrés lors des festivals.

Les autres

Entre les deux extrêmes nous avons les autres qui aimeraient bien progresser et qui ont besoin d’un cadre pour atteindre cet objectif. Ils peuvent se sentir frustrés et abandonner l’idée même de progresser si ils ne trouvent pas une structure ou un suivi pour les accompagner dans la pratique. La besoin de formation s’adresse à cette population.

Solutions existantes

Des clubs de CV existent encore et on peut même y trouver parfois des « formateurs » labellisés. Je ne m’attarderai pas sur la pertinence de ces formateurs, disons simplement que seul le terrain central fait foi.

Des initiative de stages sont également organisés avec en tant que formateurs des top pilotes. Malheureusement les top pilotes sont peut nombreux et ces stages labellisés ne sont ouverts qu’aux adhérants. Ils s’adressent donc à un public déjà conquis à la cause.

Il y a également des initiations offertes par les club mais de part la formation reçue par les initiateurs, le contenu des initiation et le public visé est vraiment trop large. Cela fait beaucoup d’efforts perdus. Au plus cela fait de l’animation sur une manifestation…. sans vraiment servir la cause de manière efficace.

Les solutions 2.0

L’âge d’ors étant passé, la rivière ne remonte pas à sa source…. miser sur les club est dépassé. A notre époque l’information et donc l’apprentissage est décentralisé. Cela n’empêche pas le besoin d’une discipline, c’est juste un changement de support.

Les cours en vidéo que ce soit avec initiative club 38 ou les tutoriels de KiteLife sont un bon exemple de ce qu’il fait faire pour démocratiser la pratique du 4 lignes de précision. Est-ce que pour autant cela répond au besoin de formation ?

Parcours de progression

L’idée d’une formation repose sur l’apprentissage progressif et cohérent des techniques. C’est là que le notion de parcours de progression intervient.

En 2017 à l’occasion d’un stage 4 lignes FFVL j’apprenais l’existence d’un parcours de progression mais orienté 2 Lignes. Le 4 lignes étant vu comme une particularité, je comprends mieux certains freins. J’ai alors mis en ligne le tutoriel et parcours de progression 4 lignes indoor pour le club indoor Cramayailes. Le lecteur pourra s’y reporter pour les éléments théoriques de vol applicables également à l’extérieur.

Le même principe pour le 4 lignes extérieur bien plus populaire manque toujours à l’appel. Seules quelques initiatives éparpillées sur des forum peuvent être encore trouvées si on se donne la peine de chercher. Mais il n’y a aucune trace d’un parcours de progression c’est-à-dire d’une approche pédagogique structurée et progressive de l’apprentissage du 4 lignes. Or je crois qu’il est possible d’accélérer l’apprentissage et de faciliter la diffusion de la pratique.

J’ai commencé dans ce cadre le tutorial vidéo pour débutant en début d’année. Je compte compléter ces vidéos par un parcours de progression et des explications textuelles sur l’apprentissage du 4 lignes.


Pour rester informer des prochaines mises à jour, vous pouvez vous abonner à ce blog

Catégories
Uncategorized

2018

L’année 2018 touche à sa fin. Il est temps de faire le point sur cette année cerfvolistique intense. Elle avait commencée par la création d’une structure kitejust4fun en prévision des futures actions que j’allais pouvoir entreprendre dans le milieu du cerf-volant. Pas d’originalité je l’ai appelée KITEJUST4FUN l’association pour la pratique du cerf-volant pilotable. Aussitôt créée en janvier, et aussitôt mise en sommeil, car il me fallait terminer ma vie cerfvolistique en cours.

Après avoir mis en place le cours de 4 lignes indoor à Cramayailes, dès la fin de l’année précédente, je clôturais mon appartenance à ce club par l’indoor de Marle car entre temps j’avais acquis la conviction que la mise en valeur du cerf-volant acrobatique serait bien plus efficace en suivant mon propre chemin…

La participation au Club 38, présent sur Facebook est un exemple de réalisation pour promouvoir la pratique. Toutes mes vidéos club 38 sont aussi sur ce blog et je lui ai donné un peu de visibilité sur le forum aufilduvent, qui reste une référence dans mon initiation au 4 lignes.

Le festival de Berck fut un des 2 temps forts de cette année 2018. Pour la première fois j’ai pu y assister dans son intégralité. Les vols d’entraînements et les megateam sur le terrain central furent de bon moments.

Berck 2018 megatem sur le terrain central

A côté de rencontres très médiatiques comme Berck, j’ai également essayé de présenter le 4 lignes lors d’événements locaux comme lors de la fête du village d’Avrainville. J’ai participé à d’autres manifestations cerfvolistiques comme le 1er festival de Le Portel ou le 1er Air’genteuil sur la butte d’Orgement ou la conviviale de Sens et quelques autres.

Cette année 2018 marque également pour moi l’idée de promouvoir le cerf-volant acrobatique sur les média. On ne peut être physiquement partout mais on peut l’être virtuellement. J’ai donc commencé à faire des vidéo de promotions disséminées sur tous les médias numériques à ma disposition. Un exemple en est la vidéo à Etretat

Escapade à Etretat

Une autre action pour la promotion du cerf-volant pilotable fut ma participation à la final du championnat de France à Bray-dunes. Ce projet qui avait commencé en 2017 avec les manches sélectives fut riche d’enseignement pour ma connaissance du monde du cerf-volant en France dans sa branche FFVL.

L’autre moment fort fut le Fête du vent de Marseille. J’ai eu l’opportunité d’y aller de nouveau cette année et ce fut un très grand bonheur de retrouver les copains cerfs-volistes qui partagent la même passion que moi.

Fête du vent de Marseille

Cette fin d’année 2018 fut marquée par un retour à l’apprentissage. Je me suis lancé corps et âme dans l’axel. Cette axel-mania est un peu étonnante car je suis vraiment peu enclin au pilotage freestyle et ce n’est qu’après 6 ans de révo que je m’y mets… avec un succès tout relatif d’ailleurs.

Comment ça, il n’est pas plat mon axel ?

Pour terminer cette rétrospective, j’ai lancé un débat sur le forum aufilduvent sur le déclin du cerf-volant et de nombreuses idées émergent. L’avenir nous dira si les bonnes volontés présentes réussiront à concrétiser l’espoir de jours meilleurs pour le cerf-volant pilotable.

En tout cas rendez-vous en 2019 ici sur mon blog ou en rejoignant KITEJUST4FUN l’association

Catégories
compétition

Réunion de commission compétition cerf-volant de la FFVL

Un mail envoyé hier soir aux compétiteurs rend compte de la réunion de la commission cerf-volant de la FFVL qui s’est tenue le 18 octobre.

Ce compte rendu devrait être diffusé bientôt sur le site de la FFVL. A retenir:

  • élargissement de l’équipe de France à de jeunes pilotes
  • finale du CDF 2019 à confirmer à Malo dans le nord.
  • soulignons l’idée de limiter le nombre de participant pour ne pas « paralyser » la tenue du championnat. En effet je me rappelle que les juges avaient fini les pieds dans l’eau avec la montée de la marée au CDF 2018.
Catégories
compétition

vote des figures CDF 2019

La consultation des pilotes pour les figures du championnat de France 2019 (CDF) est ouverte. Comme ma licence FFVL avec option competiteur est encore valide, j’ai donc répondu à la consultation. Cette année aucune indication de niveau de figure n’était demandée. On pouvait donc choisir les figures parmi tous les niveaux de difficultés.

Vu la disparition des manches régionales et le niveau requis pour être sélectionné au CDF (avoir au moins 50 points), les pilotes en lice sont tous de niveau master (les figures étant classées par niveau de novice à master), j’ai donc voté pour des figures avec un niveau de difficulté relevé.

La consultation ne dure pas longtemps. Les pilotes ont une semaine encore pour donner leurs choix. Voici le mien:

MI03

Celle-là ne se semble pas compliquée mais on prend des tours de lignes au fil de la figure.

MI17

Le cercle en marche arrière me demande un certain effort. Pour moi la difficulté consiste à bien respecter la courbure tout au long du cercle. Le faire en figure geometrique octoganal constitue un autre defi. Si la rotation est simple (45°), la longueur des segment demande de la précision !

MI19

Cette figure est très rigolote ! Exécutée avec un peu de vitesse…

MI21

Ma figure préférée….. que j’avais complètement ratée à la manche de Marle en 2017. J’aimerais la garder en souvenir de ce moment d’echec inoubliable. Il faut apprendre de ces échecs.

MI33

Jolie ! cela me rappelle un jeu de mon enfance genre ardoise magique ou bien la tortue du MO5.

MI37

L’effet rebond du MI19 se retrouve ici avec en plus la difficulté du demi-cercle tout en montée.

Catégories
compétition

Durcissement des règles de sélections CDF 2019

La commission compétition vient de modifier les règles des sélections au CDF. Le principale changement et l’ajout d’un minimum de points pour être sélectionnés. Avant pour les 4 lignes individuel tout le monde était sélectionné car moins de 15 compétiteurs mais maintenant il faut en plus avoir 50 points.

Je pense que cela va reduire un peu le nombre de sélectionnés ce qui ne va pas arranger le manque de vocation. D’un autre côté cela tire vers le haut le niveau et limitent la durée des manches déjà forts fastidueuses quand on attend 2 heures pour passer 10 mn devant les juges. Ceux qui n’ont pas la moyenne savent qu’ils doivent travailler.

source https://cv.ffvl.fr/content/compétitions-régionales-cva-classique-–-règles-applicables-en-2018-–-erratum

Catégories
compétition

Classement provisoire au CDF 2019

La manche selective de Quittebeuf qui s’est déroulée le WE dernier donne lieu à un nouveau classement provisoire.

Dans la catégorie individuel 2 lignes il y a desormais 20 pilotes donc il faudra à certains batailler et repasser des manches comme la prochaine à Amiens pour être qualifié.

En revanche dans ma catégorie individuel 4 lignes nous ne sommes que 10. Donc a priori tout le monde est en finale pour l’instant.

source https://cv.ffvl.fr/sites/cv.ffvl.fr/files/CDF_2019-Classement_provisoire_09sept2018_0.pdf

Catégories
compétition

Classement provisoire pour CDF 2019

Le principe de sélection au championnat de France (CDF) est devenu transparent. Alors que l’on attendait en 2017 la fumée du conclave pour savoir si on était sélectionné pour participer à la finale du CDF 2018, pour le CDF 2019 un classement est établi après chaque manche selective.

Apres les manches de Lery-poses et Marcollin (plus celle du CDF 2018 pour ceux qui y ont participé) voici le classement:

A ce stade tout le monde est sélectionné pou le CDF vu que les 10 ou 15 premiers sont sélectionnés. Il reste 2 manches: ce week-end à Quittebeuf et dans un mois à Amiens. Le classement pourrait encore évoluer.

Plus d’info sur le site de la FFVL

Catégories
Uncategorized

Buttes de Courcouronne, la fin de la liberté ?

Je suis allé hier au parc du rondeau à Courcouronne aussi connu sous le nom des buttes de Bondoufle. Le site est rappelons le depuis un an estampillé par la FFVL qui devait y apposer un panneau. C’est chose faite.

Le site est surtout utilisé par les parapentistes mais aussi par des cerfvolistes et aeromodelistes auxquels s’ajoutent des promeneurs. Cet affichage pose quelques questions.

Tout comme la butte d’Orgemont, site public mais devenu site FFVL géré par Hurricane, le parc devient site FFVL géré par le club globe trot Air. L’aspect public du site est-il remis en cause ? surtout pour la pratique du cerf-volant ?

L’arrêté municipale précise que le site est ouvert au licencié FFVL titulaire d’une assurance RC. Jusqu’à présent pas besoin d’être licencié FFVL, seul une RC est conseillée et généralement incluse dans l’assurance habitation pour les loisirs. L’arrêté municipal n’exclut pas les autres usagers, ce qui serait un comble pour un site public financé par les impôts de tous !

Néanmoins je ne peux que m’inquiéter de ces 2 initiatives (Orgemont et Courcouronne) qui tendent à restreindre l’utilisation d’un lieu public et à pousser les usager à l’affiliation FFVL pour pratiquer. Dans le cas du cerf-volant c’est vraiment une régression des libertés. En tant que cerfvoliste suis-je un usager autre ou dois-je être FFVL pour venir pratiquer et utiliser le site ?

Je ne suis pas juriste mais les termes employés par l’arrêté municipal n’excluent pas les autres usager et ouvre l’accès aux licenciés FFVL titulaires d’une RC. Je pense qu’il y a un flou entretenu par la signalétique mettant en avant le FFVL. Si on lit l’arrêté municipale seule la RC est bien obligatoire et seuls les représentants de Paris Sud ou de la commune peuvent réclamer la présentation d’un justificatif.

Je vais pouvoir venir voler sans être obligé d’être licencié FFVL. Ouf.