Catégories
Festival Non classé

En attendant Berck

Après avoir voler la semaine dernière sur la plage du Prado avec la French Djinn Touch lors de la conviviale Marseill’air 2020, je suis de retour sur mon spot habituel de Coucouronnes.

Djinn ventilé

Je n’ai eu droit qu’à une petite heure avant que le ciel ne me tombe sur la tête. Cependant contraiement à Marseille où le modèle météorologique ECMWF de Windy s’est révélé un ozu pessimiste, ici en Île- de-France il est d’une redoutable précision. J’ai donc commencé a ranger avant l’ondée.

Pour revenir a ma session, le vent fut compe d’habitude ici, plus faible en bas qu’en haut. A peine 16 mph mesuré en max mais le ventilé semblait vraiment surtoilé par moment

J’ai choisi le ventilé me mefiant du vent de terre !

Même avec des rafales le veny marseillais etait bien plus agréable car globalement l’extra-ventilé donnait satisfaction dans toute la plage de vent. Ici le ventilé n’encaissait pas assea les rafales annoncées à plus de 30 mph. Ces dernières m’obligeaient à poser.

Souvenit de Marseill’air 2020

Prochaine étape du tour des festival: les RICV de Berck dans un mois.

RDV dans un mois à Berck
Catégories
Uncategorized

Entrainement à Berck

La conviviale voler ensemble du début d’année m’avait donné l’idée de faire des séances de cerf-volant à Berck. C’est en effet l’assurance d’avoir de la place et un vent bien meilleur que sur mes spot en région parisienne. A Berck la plage est immence et  à marée basse même un vent de terre est praticable en s’éloignant vers la mer. Bref ce sont des conditions idéales pour progresser.

En attendant Ciara

J’avais prévu de longue date cette excursion dans le sud de la côte d’Opale et je me suis aperçu bien trop tard que la météo annonçait une tempête pour ce week-end. Que faire ? Ce ne sont pas quelques gouttes et un peu de vent qui allaient m’arrêter.

Je n’etais pas le seul à être à Berck

Le vent était assez faible et le Djinn standard sorti de ma housse le premier mais rapidement je sentais qu’il souflait un peu trop en rafale pour le standard. Finalement le semi-ventilé prit l’air.

Rencontre

En plus des pilotes de 2 lignes qui étaient présents depuis le matin avanr que je n’arrive, j’ai eu la bonne surprise de voir un autre 4 lignes sur la plage de Berck l’après-midi. 2020 une année de rencontre.

Un italien qui avait comme moi envie de voler à Berck

Vent de cinéma

Le déplacement en valait la peine. Le vent de plage de Berck est vraiment idéal pour progresser. J’ai pu travailler mon ballet et y ajouter une suite. Avec un vent régulier, pas perturbé, il est plus facile d’apprendre et de composer un ballet. On se focalise sur l’enchaînement des figures sans être gêné par les corrections de pilotage dûes au vent. Dans un premier temps cela permet d’écrire le ballet en laissant dans un second temps la tâche dz savoir le réaliser même dans des vents divers et variés. Ainsi chaque chose en son temps !

Soleil en fin de journée

Finalement il n’y avait pas tant de vent que ça mais la météo avait annoncé les premiers effets de la tempête pour le lendemain avec 30 mph et des rafale à 60 mph. J’ai donc bien profité de ce samedi à Berck.

Rencontre mensuelle informelle de février 2020

La prochaine rencontre aura lieu le dimanche 2 février  2020.

Pour rappel la rencontre mensuelle informelle a lieu le premier dimanche de chaque mois. Au programme, pour progresser dans le mégateam. Chacun vient avec son , pas de discrimination. La seule contrainte est la longueur des : 36.6  mètres. Je peux dépanner un pilote ou deux.

Programmez bien cette date et n’oubliez pas de vous inscrire sur le site de l’évènement dans le formulaire ci-après.

Rendez-vous sur le spot de Courcouronnes

 

Catégories
Festival Non classé

Premiers vols de l’année à Berck

Le club Frandr’Envol avait appelé pour la 8e année tous les cerfs-volistes de venir à Berck pour le premier vol de l’année. Beaucoup avaient répondu à l’appel et je n’étais pas en reste désireux de marquer le coup en ouvrant l’année cerf-volistique sur le spot mythique de Berck. Ainsi après plus de 3h30 de route, la kitemobile arriva à Berck en fin de matiné vers 11h30. Sans plus attendre je rejoignis la plage.

Déjà des monofil amenés par les club Berckite, Frandr’Envol ou un peu après le collectif Into the sky décoraient le ciel. La plage de Berck avait des airs de mini-festival ce samedi 4 janvier. On pouvait voir quelques pilotables 2 fils avec Panam’Air et 4 fils avec David Boldoduc de Berckite ou Luc Creton.

3 Djinn en une heure

Je suis vite allé rejoindre les copains révo. En mesurant le vent, l’anémomètre indiquait un vent de semi-ventilé mais rapidement je suis passé au ventilé puis à l’extra-ventilé. Il faut dire que les prévisions annonçaient des rafales à 30mph.

3 Djinn moins d’un heure. Le vent Berckois est changeant ! Heureusement que je dispose des versions du Djinn correspondant à la plupart des vents. C’est un vrai plaisir de n’avoir pas à faire de compromis entre plaisir de voler et confort.

Puis c’est avec un petit regret que je laissais la plage pour aller me restaurer au Sunset qui a un bon rapport qualité/prix et idéalement situé sur le front de mer.

Une petite citronnade avant le plat de résistence

Vol avec le Berckite Team

Le déjeuner terminé, je suis revenu sur le terrain et les cerfs-volistes étaient plus nombreux. J’ai retrouvé David Boldoduc que ses acolytes du Berkite team avaient rejoint. Nous entamâmes un petit vol à 3 puis à 4. C’est ça le voler ensemble.

Djinn sunset

J’en ai également profité pour tester mon ballet avec l’extra-ventilé que j’avais conservé même si le vent semblait s’être assagit. La fin de journée nous donna un beau spectacle avec un magnifique couché de soleil. Je remercie Vincent Bernamont pour ces belles photos:

Ne trouvez-vous pas le Djinn extra-ventilé terriblement sexy :

Après le vol le réconfort. Je profite de ce billet pour recommander la brasserie le Saint-Pierre rue Carnot où l’on mange bien pour prix raisonnable. Dans la vie du cerf-voliste l’intendance participe à l’expérience du séjour.

En rentrant j’ai remarqué que les illuminations de Noël à Berck font référence au caractère cerf-volistique de la ville avec le festival éponyme. En plus de la présence du traditionnel sapin, des cerfs-volants ornaient les lampadaires de la grande place.

Un matin drone

Après une bonne nuit, j’ai consacré le lendemain matin à mes prises de vue par drone. Je me suis rendu sur la baie devant le calvaire. Le vent était très léger. C’est d’ailleurs plutôt bien pour mon drone mais un peu physique pour le pilote.

Je connais bien le lieu pour avoir déjà fait des prises de vue ici en 2018 et 2019 à l’occasion de ma venue au festival de Berck. L’endroit est idéale pour les prises de vue par drone car peu fréquenté, du moins avant 10h.

Retour sur la conviviale

Vers 11h les gros nuages menaçants ont libéré un coup de vent. Mon Djinn standard fut bien secoué et comme j’étais arrivé au bout de mes batteries, je décidai de mettre fin à ma séance drone pour rejoindre le lieu de la conviviale.

De nouveaux pilotes 4 lignes étaient venus

Photo de famille

Comme je n’en avais pas encore eu l’occasion, j’ai sorti tous mes Djinn afin de faire la fameuse photo de famille.

Tous les Djinn sortis, je n’en ai utilisé qu’un seul: le standard, compte tenu du vent limité à 6 mph. Contrairement à la veille, pas de pose déjeuner. Comme la météo avait prévu de la pluie à 15h, je voulais profiter un maximum de cette journée à Berck. Je fus servi. Le vent monta un peu, m’invitant à sortir le semi-ventilé.

Le ciel devenait de plus en plus menaçant et il me fallait m’abriter dans ma tente pour laisser passer les crachats.

Cerf-voliste équipé, cerf-voliste heureux

Néanmoins le temps de plus en plus mauvais était vite oublié. Ainsi Michel Anjuere et Jean-Michel Deruelle purent venir essayer le Djinn. Mon étalage de Djinn avait fait son effet de publicité !

Pris dans la discussion avec Jean-Michel, l’averse tant annoncée vint nous cueillir et ce fut dans la précipitation que les cerfs-volistes qui voulaient profiter jusqu’à la dernière minute, rangèrent leurs cerfq-volants tout mouillé à 15h pile. La météo avait encore une fois raison.

Le Sunset se rempli alors de cerfs-volistes cherchant à se sécher et se réchauffer. Pour ma part, cela tombait pile pour mon déjeuner. C’est ainsi que s’achève ces premiers vols de l’année à l’occasion de la conviviale Voler Ensemble.

Elise Wendling-lorin, une participante au concours le 4 lignes dans tous ses états et pilote 4 lignes

Epilogue

Comme toute chose à une fut, aussi bonne soit la chose, il faut bien rentrer. L’averse de dimanche après-midi avait bien sali mes Djinn avec le sable mouillé. J’ai donc rincer mes cerfs-volants sous la douche et les voilà de nouveau prêts pour de nouvelles aventures… où ? A suivre sur Kite Just 4 Fun.

Des Djinn tous propres
Catégories
compétition Non classé

Entraînement MI04 à Lisses

Il faisait froid ce matin mais bien couvert rien ne peu entamer la volonté du cerf-voliste de rejoindre le terrain de vol. J’ai choisi mon spot de Lisses, le seul qui est bien orienté en cas de vent d’Est.

Vers midi le vent chuta encore et la prévision à 2 mph était pour une fois conforme à la réalité. On peut également voir sur les capture d’écran la température: entre 1° et 2° ! Oui il faisait froid mais le soleil et l’engagement physique à la fois imposé par le Djinn et le vent faible rendait la température bien supportable.

Du givre sur le versant de la butte non exposé au soleil !

Mais revenons au sujet de la séance. La figure de compétition MI04 « two down » qui consiste comme son nom l’indique à dessiner un 2 de haut en bas avec un slide descendant, une marche arrière et un slide BA en bas de gauche à droite. Comme c’est une figure en descendant, le vent faible de ce matin ne m’inquiétait pas trop au début. Mais dans les faits, le MI04 avec ces changements de direction est, je trouve, assez difficile en vent faible car si avec 2-3 mph je peux voler, les stop et rotation sont une autre histoire.

MI04 extrait du ISKCB

La vidéo montre que mon 2 parait un peu difforme (le haut semble plus grand que la bas). Pourtant lors du vol j’avais bien vérifié les pourcentage de grilles (70% au départ et 40% au milieu). Est-ce la caméra qui déforme ? La dernière prise dans la vidéo suivante est la plus réussie en terme de respect apparent de la grille en vertical.

MI04 ou two down

En fin de séance le vent avait baissé. Je pense qu’il était passé sous la barre des 2 mph. J’ai alors monté les barres Mystic 10 mais le résultat fut décevant. J’ai alors remballé, à chaque jour sa peine.

Catégories
Non classé

Djinn g’ bell ou le début de la flic-flac mania

séance entre 2 réveillons

Il y avait une éclaircie sur le spot de Courcouronnes. Un amateur de grosse voile l’avait egalement remarqué. Je n’etais donc pas seul au parc du Rondeau.

Le vent était un peu faible par rapport aux prévisions et seul un léger 6 mph venait pousser la voile de mon Djinn.

Comme c’est une période où tous mes congénères s’adonnent aux plaisirs de la fête dont on ne sait plus très bien faire la part d’authenticité et de mercantilisme… j’ai contribué moi aussi à cette gabegie en faisant lors de ma séance mes premiers essais de flic-flac.

Les résultats sont vraiment pourris car tous les mouvements rapides des mains et la dévente sont très difficiles pour moi. Mais comme pour l’axel, je vais bien finir par trouver une manière de réaliser un flic-flac pour le placer dans mon ballet 😎

Catégories
Non classé

Séance de travail à Courcouronnes

Si la grève des transports avait eu un effet bénéfique sur mes activités de cerf-voliste la semaine dernière en me permettant de me rendre à l’After Glagla 2019, cette semaine il en fut tout autrement. La grève m’ayant obligé à prendre ma voiture pour aller au travail, je pensais pouvoir en profiter pour aller entre midi et deux sur mon spot de Vincennes mais c’était sans compter sur la durée de trajet allongée par les embouteillages. Finalement avec la fatigue de la route, je n’ai pas pu en profiter pour aller faire du revo.

Aussi ce dimanche malgré la météo chancelante je n’ai pas résisté à l’appel du Djinn. Un vent compris entre 11 et 22 mph était remarquable par son absence. Mon anémomètre indiquait plutôt entre 5 et 10 mph.

Les conditions de vent variables (du simple au double) furent un bon entraînement pour mon ballet. A ce propos l’After Glagla de dimanche dernier avait mis en évidence mes lacunes dans le slide. J’ai donc bien travaillé ce mouvement. J’ai du mal à le faire avec une vitesse de translation adaptée pour que le passage de la marche avant au slide se fasse en vitesse linéaire uniforme. Tellement concentré à mes exercices je n’ai pas sorti la caméra cette fois-ci.

Catégories
compétition Non classé

Rencontre mensuelle informelle de décembre 2019

La rencontre mensuelle informelle s’est tenue ce jour comme prévue. Elle a eu lieu sur le site du parc interdépartementale Paris Sud que j’aime appeler parc de Créteil-Pompadour nom de la gare RER qui la dessert. Les températures étaient bien basses avec 4° mais cela n’a pas découragé Alban qui est venu, comme prévu.

Lonesome Flyer

Le parc de Créteil-Pompadour est-il un bon spot ?

Hier j’étais allé tester le parc du lac de Saulx-les-chartreux et la conclusion était plus que mitigée. Quand est-il de Créteil-Pompadour ? Tout d’abord le spot est assez vaste et entouré d’une petite colline. Mais je ne l’avais pas choisi pour la rencontre mensuelle au hasard ou juste pour aller le tester. C’était surtout en fonction de l’orientation du vent du jour qui venait de nord_nord-est. Sur la carte cela promettait un bon couloir.

Comme prévue le spot est parfait pour cette direction du vent mais devrait egalement être bon pour un vent de nord ou de nord-nord-ouest. L’obstacle principal étant le bâtiment jouxtant les terrains de tennis, ce dernier ne devrait pas poser trop de problème en allant bien au fond du spot comme je l’ai fait aujourd’hui.

Je n’ai pas tester l’autre zone située plus au sud qui à l’air plus petite et moins exposée au vent donc sans doute moins propice à la pratique du cerf-volant.

Conclusion: je valide ce spot et l’inscrit à ma liste officielle.

Séance du jour

Le vent annoncé entre 8 et 10 mph en moyenne avec des pointes à 19-20 fut assez conforme mais comme d’habitude à hauteur de bras d’homme il se mesurait un peu en dessous. J’ai donc sorti le Djinn standard et alors que je terminais de me préparer, Alban fit son apparition.

Nous avons passé pas mal de temps à papoter cerf-volant, compétition, club et le projet quadkites.org mais nous avons bien sûr voler. Voici une petite vidéo de cette rencontre mensuelle informelle de décembre 2019:

Cette séance fut bien vigorifiante mais également frigorifiante et Alban qui avait oublié ses gants et son bonnet ne dira pas le contraire. Une séance de revo et vous voilà heureux pour plusieurs jours 🙂

De retour au chaud

Vous avez raté cette session, pas de problème, la prochaine aura lieu le 5 janvier 2020. Pour rappel les rencontres mensuelles informelles ont lieu tous les 1er dimanche de chaque mois. Restez en ligne sur Kite Just 4 Fun !

Créteil-Pompadour

Il s’agit du Le parc interdépartemental des sports paris val de marne. Il est desservi par la gare RER de Créteil-Pompadour. Le spot est praticable par vent de nord-nord-ouest ou nord-nord-est même si de premier abord les petites collines peuvent décourager. Avec le bon sens de vent, on est surpris par les bonnes conditions de vol. De plus il y a un grand parking et la gare RER permet de s’y rendre facilement.

CLiquez sur l’image pour ouvrier la carte dans Openstreetmap

Vous pouvez consulter les articles relatifs à ce site dans les sessions à Créteil-Pompadour

Catégories
Cours Non classé

Parc du plan d’eau de Saulx-les-chartreux

Cherchant à explorer les lieux de pratique autour de moi, j’avais remarqué sur Goople Map le parc du bassin de rétention de Saulx-les-chartreux. Je m’éloigne se faisant de ma zone de confort mais un nouveau spot permettrait de diversifier un peu mes séances. Je suis donc parti en reconnaissance.

Dès mon arrivée des pelleteuses mécaniques donnent un mauvais présage. Des travaux ont lieux au bout du parking au fond et cela réduit la place à une petite portion. En me dirigeant vers l’entrée des travaux sont bien annoncés et ils viennent juste de commencer pour une durée prévisionnelle de 12 mois.

J’entrepris de faire le tour du parc à la recherche de la grande étendu vide visible depuis les photos de satellites de Google Map. C’est fort dommage car la zone non dégradée proche du chemin est en pente et donc impraticable pour faire du cerf-volant.

Le chemin est le remblai du lac

En poursuivant le chemin je trouve enfin la vaste zone dégagée aperçue sur les photos satellites. J’y suis descendu . Le chemin est en réalité le remblai de cette retenue d’eau créée en 1986 et la zone est en contrebas. Même loin du lac, le terrain est très humide et spongieux. Il faudra que je revienne par temps sec car en ce moment il est impraticable pour le cerf-volant.

Je continue mon tour des lieux en espérant trouver une zone praticable mais ce que je découvre douche mes ambitions.

Sur la rive sud, les engins de terrassements ont également effectué des travaux. L’objectif décrit sur les panneaux d’affichage indique que l’on va augmenter la capacité de rétention du bassin en réduisant la berge. Cela signifie donc que l’espace entre la rive et le chemin va diminuer. C’est donc de mauvais augure pour la pratique du cerf-volant.

Bilan de la mission de reconnaissance: revenir par temps sec pour voir si le grand espace est praticable et si il n’aura pas été grignoté par les travaux.

Prochain spot à découvrir le parc départemental de Créteil-Pompadour !