Catégories
Cours Indoor Non classé

Séance studieuse à Courcouronnes

Aujourd’hui m’attendait un vent plus modeste que celui de la semaine dernière qui m’avait permi de tester le hardcore ventilé. Seul 16 mph en moyenne et des rafales à 30 étaient prévus.

Le semi ventilé fut le premièr à sortir puisque le vent ne dépassait pas 18 mph.

Même si le vent était plus faible que celui de dimanche dernier, il était assez fort pour que mettre en défaut la précision de mon vol. Plus le vent est fort et plus les défauts sont accentués rendant le vol moins précis.

Voler avec tout le corps

En indoor je mets volontier en oeuvre ce principe (voir mon cours sur le site de cramayailes) mais en exterieur j’ai au contraire tendance à être beaucoup plus statique. Pourquoi bouger ? le vent fait tout le travail non ?

En vent léger disons en standard pour fixer les idées, l’utilisation des bras pour gérer la compensation (décalage d’une demie-aile par rapport à l’autre) ne demande pas beaucoup d’effort. La précision de ce décalage est alors facile à obtenir. Quand le vent est plus fort ou rafaleux, cela demande plus d’effort et les bras fatiguent.

Decalage des pieds….

Avec le vol en megateam où il faut garder une position statique pendant longtemps, j’ai pris l’habitude de décaler les pieds afin de mettre les épaules et donc les bras en décalage. Je fais automatique ce décalage lors du vol horizontal en effectuant un changement de sens quand le CV arrive en bout de fenêtre pour faire un virage pointe.

… pour décaler les épaules

L’objectif de ce décalage des pieds est de faire un décalage des epaules. En vent fort, le décalage des épaules est beaucoup plus avantageux que de faire un décalage avec la force de bras. En effet d’un point de vue mécanique, le décalage des épaules est une rotation autour d’une axe vertical. La force à mettre en œuvre est bien moindre que de relâcher et ramener les bras. Dans le second cas il faut combattre directement la traction, c’est donc plus fatiguant ! Merci à John Barresi pour le conseil 👍

Vent de milieu de séance

Utile en vent fort mais pas que

Même quand le vent est gérable, le mouvement des épaules est une technique qui peut s’avérer utile. Ainsi quand le décalage doit etre effectué de manière alternée rapidement, il est plus facile d’un point de vue psychomoteur de déléguer cela à un groupe musculaire dédié. La coordination est plus simple, je trouve.

C’ets le cas dans le mouvement que j’appelle tarzan. Le CV doit faire une rotation pointe 180° par le bas partant d’une position BA vers le haut. Il se retrouve donc BA en bas puis en continuant dans le même sens de rotation on fait encore une rotation pointe par le bas et en se retrouve BA en haut. Puis en recommance. Le CV décrit alors une ligne horizontale en balançant les pointes sur une liane imaginaire. Dans ce mouvement on alterne des compensations (quand le CV est BA sur le côté) d’un sens puis l’autre. Outre cette alternance il faut également freiner une aile puis accélérer l’autre etc. Je trouve plus simple de coordonner l’alternance de la compensation et des rotations quand l’une est faite par les épaules et l’autre par les poignets que si c’était le bras et les poignets. En effet en tirant les bras on influe mécaniquement sur les poignets ce qui rend le contrôle plus difficile.

Ce fut une séance studieuse riche en enseignement. Le talent inné ne s’acquiert pas mais la technique oui et je crois qu’il y a une grande part de technique dans le cerf-volant.

Catégories
Cours Festival Indoor Non classé

2019

Comme l’année dernière il est temps de faire une rétrospective des 12 mois écoulés. Ce cru 2019 est marqué par un changement de CV. J’ai abandonné le Revo B-Serie pour le Djinn. Au delà de ce changement matériel, plusieurs événements ont marqué mon année cerf-volistique 2019.

Cours révo débutant

La demande était forte et comme j’avais préparé quelques vidéos, je les ai simplement complétées afin de présenter un parcours de progression complet. Le tutorial part de la base en commençant par une présentation du matériel puis des commandes essentielles, pour finir avec des exercices en vidéo.

Simulateur de megateam

Le megateam est une pratique assez accessible. Mon but était de donner un aperçu du megateam au plus grand nombre en n’éludant pas sa partie théorique. Pour cela j’ai développé un modèle 3D sous Blender afin de produire des animation. Ces vidéos montrant les figures les plus connues que j’ai rencontrées en megateam à Berck notamment sont présentées avec des explications. Le source du modèle lui-même est en licence Créative Common pour garantir sa diffusion.

Modèle 3D megateam

Djinn

J’ai mis dans ma housse le dernier CV sorti de chez Kiteforge et mis au point par John Barresi. J’ai dû m’adapter au vol du Djinn car la différence de bridage et de barre ont un impact certain par rapport au B-Serie.

Festivals et événements

J’ai été présent à Berck encore cette année où j’ai participé au premier Black Sails. Mike Loskov proposait de donner une seconde vie aux revo noirs de la coupe du monde de Football 2018. Parmi d’autres pilotes, j’ai répondu présent à cette nouvelle aventure. A côté des black sails, Berck fut l’occasion de rencontrer des amateurs de cerf-volant de tout horizon.

Black sailes Berck 2019

En Île-de-France on ne peut pas ignorer Air’genteuil et pour la 2e année, j’ai participé au festival. J’ai également fait voler mon Djinn à Penvins qui confirme son statut de haut lieu de rencontre de pilotes 4 lignes.

Megateam Penvins 2019
Megateam de Marseille 2019

Initiation

J’ai démarré une campagne de promotion de la pratique en proposant des initiations gratuites. J’ai donné ainsi une séance d’initiation en mars et je compte développer cette action dans le cadre de l’association KITEJUST4FUN. Mes anciens Revo B-Serie auront donc une seconde vie. Je m’en servirai pour les initiations.

Kitejust4fun l’association

J’ai entrepris de donner de la visibilité au nom KITEJUST4FUN. C’était déjà le cas au travers de mes vidéo mais l’objectif est maintenant de l’associer uniquement à la structure associative afin d’être référencé auprès des acteurs institutionnels du milieu local (mairies etc).

Rencontre mensuelles informelles

L’idée est de proposer le premier dimanche de chaque mois, une séance de vol 4 lignes à tous ceux qui désirent voler en groupe. Un événement récurrent permet aux nouveaux entrants dans la discipline de s’y essayer sans contrainte.

Concours photos

J’ai lancé un concours photos en fin d’année afin d’associer la communauté à la mise en valeur de la discipline. Le cerf-volant est une pratique hautement visuelle, la photo est donc un élément essentiel de sa promotion. Cela est également valable pour le pilotable.

Une participation venue des 4 coins du monde

Enfin pour finir l’année j’ai participé à une conviviale en région Rhône-Alpes. Il s’agissait de l’After Glagla au parc de Miribel Jonase près de Lyon.

After Glagla pas si froid

Voilà le résumé de l’année 2019. Celle qui s’annonce promet encore plus d’activité avec notamment des déplacements et une mise à l’honneur de l’indoor….

Catégories
Non classé

Livraison de mon nouveau Djinn Hardcore Vented

Je fus alerté par le suivi de colis qui annonçait un heureux événement aujourd’hui. En effet peu avant-midi la cigogne passa par la cheminée.

Hmmm, entre les mains de la gardienne

Comme ma femme n’était pas au courant, je suis sorti en catimini de mon bureau pour récupérer le précieux chez la gardienne. Je pensais arriver bien avant ma femme à la maison. Ouf personne.

Qu’est-ce donc ?

Seul à la maison je déballais frénétiquement le colis pour découvrir mon nouveau jouet.

gamin tout excité !

Alors que je me préparais à monter mon Djinn Hardcore vented, qu’entends-je ? Un bruit de clé dans la serrure….

Ciel ma femme !

ma femme rentrant plus tôt que prévu, aaaaaaah !

Me voilà pris la main dans le sac ! Elle fronce les sourcils, je bégaye « chérie ce n’est pas ce que tu crois…. c’est…. ». Trop tard me voilà fait, pris en flagrant délit de Djinnmania.

sourire béat devant mon Djinn

Plus sérieusement, non ma femme n’a pas mis ma valise sur le palier 🙂 mais je suis maintenant bien équipé pour voler dans tous les vents. Plus d’excuse pour rester sur la touche et accuser Éole. Vivement une petite virée en bord de mer où lors d’une bonne dépression.

Pour parodier James Brown: Thierry has a brand new kite 🎶

PS: John Barresi if you read this my wife need to have a discussion with you…🤪

B-Serie

Historiquement il s’agit des revo dit Barresi dans la lignée des Signature serie comme les Lee Sedgwick. Avec la fin du partenariat entre John Barresi et Revolution, le B de B-Serie fait référence à Barry Poulter sur le site de Revolution.

Révolution B-Serie, modèle ventilé

Sorti en 2007, le B-Serie se décline en 3 versions : standard, semi-ventilé et ventilé. Les versions standard et semi-ventilé étaient livrées avec 2 jeux de barres (2 plumes et 3 plumes) tout comme que la version ventilé (3 plumes et 4 plumes). Chaque version avait donc une plage de vent large mais au prix d’un changement de barre. Une version extra-ventilé fut produite à B.Poulter dans la série B-Pro. Ce CV fut grandement mis en avant par John Barresi qui est à l’origine de ce panneautage à travers son utilisation par la team I-Quad.

En terme de pilotage le B-Serie est un CV très stable. Les barres Revolution sont également plutôt rigides. Le CV génère une bonne traction le rendant bien présent dans les mains.

Retour au musée des 4 lignes

Djinn

Conçu par John Barresi, le Djinn est un 4 ligne sorti en 2018. Il concentre plusieurs spécificités que l’on a pu voir sur d’autres modèles comme le connecteur en T que j’ai pu observé sur un revo à Berck en 2017 mais surtout un bridage original et une poche plus prononcée.

Djinn standard

Spécificités et nouveautés conjuguées à une grande qualité de fabrication font du Djinn un 4 lignes qui vaut son pesant d’or.

En terme de comportement le Djinn ressemble à un 4 lignes standard avec les particularités suivantes:

  • peu de traction comparé au B-Series
  • pilotage plus sur les avants
  • plus grande stabilité dû à la poche plus grande
  • amplitude des mouvements des poignées (pilotage plus sport !)
  • la souplesse des barres absorbe les vents rafaleux

A sa sortie en 2018 la suite standard, semi-ventilé et ventilé était disponibles puis en 2019 les versions extra-ventilé et hardcore-ventilé (ultra-ventilé) virent le jour. Des barres ultra-légères ont été ajoutées au catalogue en 2019 pour faire descendre la plage d’utilisation du standard.

Djinn extra-ventilé

Le Djinn est fabriqué en petite série dont il n’est pas disponible en stock chez un revendeur. Il faut passer directement sur le site de kiteforge pour le commander aux Etats-Unis.

Retour au musée des 4 lignes

Catégories
Festival Non classé

Marseille 2019 – samedi un vent difficile

Après avoir pris un café à la tente, nous sommes allés sur la terrain où les copains cerfs-volistes étaient déjà en place. Le vent de ce matin était prometteur quoique conforme aux prévisions qui annonçaient un ralentissement l’après-midi.

petit vol entre amis

Pendant ce temps les coquelicots de Alain Micquiaux prenaient place à l’entrée du terrain.

Le vent du matin était juste parfait et on en a bien profité. Dommage que c’était avant l’heure d’ouverture.

Cette édition 2019 du festival de Marseille vit la présence de nombreux exemplaires du Djinn. J’en avais jamais vu autant sur le sol français au même endroit 😍.

Puis le vent chuta. Dans ces conditions, une pause photo s’avéra tomber à point…

… avant d’aller déjeuner.

Alban, René
Awa, Thierry, Serge

Le vent de l’après-midi fut un peu terrible. Il était mal orienté et de force variable. Tantôt vent de standard, tantôt vent de semi-ventilé. J’ai fini par me laisser tenter par Jean-Pierre que je voyais évoluer en lignes courtes avec son style reconnaissable.

session en ligness courtes

Quand on ne vole pas, un festival est aussi l’occasion d’aller discuter avec les autres pilotes pour « prendre de la graine ».

Fréderic content d’avoir un Djinn dédicacé par John

Et de se faire prendre en photo avec son idole

Thierry, Awa, John

Alors que la parade d’ouverture battait son plein, un megateam entraîné par Philippe On Web donnait un goût de Berck à cette fête du vent de Marseille.

Parade d’ouverture

Le reste de l’après-midi, les demonstrations s’enchainèrent dans des conditions de vent difficiles. Bravo pour ceux qui s’y sont frottés.

L’équipe Mistral

Sébastien ne résista pas a l’envie de me montrer son avant dernier acquisition: un revo d’Yves Gannes.

Seb Trek

En fin d’après-midi la team kite life international (TKL Intl) constituée de John, Sara, Jeremy et Tommy donna sa première representation après seulement 2 jours de préparations en équipe. Le vent très déavorable ne rend la prestation que plus honorable.

John, Tommy, Sara et Jeremy

Je ferais une mention spéciale pour la prestation individuelle de Marjorie Truchet et celle de John Barresi qui sont vraiment, vraiment au dessus du lot, chacune dans son style propre. Je n’ai pas pris de photos ni de video de leur ballet respectif car j’en ai profité égoïstement avec délectation 😎

Comme le thème de cette édition est la femme, c’est un megateam feminin qui clotura la journée de samedi.

Un megateam de charme pour la cloture

Lors du repas du soir sous la tente les cerfs-volistes qui sont restés de grands enfants comme il y a 2 ans ont fait voler en l’air des avions en papier. Devise du cerf-voliste étant il faut que ça vole.

Serge, René, Awa
John Barresi avec son Kaiju
Pendentif offert à toutes les femmes présentes
Catégories
Festival Non classé

Marseille 2019 – premiers contacts

Dès que les courses pour le WE furent faites, je suis allé sur le terrain où déjà les copains revo étaient en action.

Philippe On Web bien connu en tant que patron du megateam de Berck était cette année présent à Marseille. Il proposa un entraînement à tous les pilotes en guise d’échauffement pour le week-end.

Pendant ce temps sur l’autre partie du terrain les Djinn de la team internationale emmenée par John Barresi peaufinait leur démonstration pour le festival.

kitejust4fun à Marseille

Le temps passa rapidement et le soleil déclinait sonnant l’heure du pliage. Le vent avait bien chuté et cela présageait bien les prévisions météo pour le week-end où le vent était annoncé comme timide.

Fin de soirée sur la fête foraine de Borely
Catégories
Festival Non classé

Affiche Fête du vent de Marseille 2019

La ville de Marseille présentera le 14 et 15 septembre prochain sur la plage du Prado la 34e Fête du vent et cette édition de 2019 aura pour thème la femme. Ce festival dont j’ai déjà parlé sur ce blog est situé dans un cadre merveilleux: la mer, la montagne des calanques avec le mont Puget qui se laisse deviner au loin, les palmiers autour de la status de David et le ciel bleu qui fait écho à la mer. Un paysage qui doit me rappeler celui de la Réunion…

Des top pilotes 4 lignes seront présents comme John Barresi et Marjorie Truchet.

Si vous êtes dans les environs, une bonne idée de sortie pour voir du cerf-volant dans le sud et du 4 lignes bien-sûr !

En attendant d’aller croiser mes lignes avec celles des copains révo, voici une selection d’articles sur les 2 éditions précédentes auxquelles j’ai participées.

Catégories
Festival

Penvins – les preparatifs s’accélèrent

Comme le temps s’ameliorait après les gouttes de pluies du matin, je suis allé sur la pointe pour m’entrainer un petit peu.

Les préparatifs s’accélèraient. L’organisation s’affairait tandis qu’une tondeuse s’occcupait du terrain centrail.

Un petit vent fut le moteur de mon début de séance .

Puis rapidement le vent prit de l’assurance et le semi-ventilé fut plus approprié car le standard était dans sa plage haute. Comme je m’entrainais à mon ballet et que j’avaiz écrit ce dernier sur mon Revo Barresi, les barres souples de Djinn me le rende plus difficile. Le semi était donc le bienvenu avec ces barres plus dures !

Le soleil tapait de plus en plus fort et vers 12h30 je decidai de rejoindre la location de vacances après une séance intéressante avec mes Djinn.

Les premiers copains revo devraient arriver aujourd’hui. Peut-être que ce soir je ferai un premier vol avec eux !

Catégories
Festival

Penvins – les preparatifs s'accélèrent

Comme le temps s’ameliorait après les gouttes de pluies du matin, je suis allé sur la pointe pour m’entrainer un petit peu.

Les préparatifs s’accélèraient. L’organisation s’affairait tandis qu’une tondeuse s’occcupait du terrain centrail.

Un petit vent fut le moteur de mon début de séance .

Puis rapidement le vent prit de l’assurance et le semi-ventilé fut plus approprié car le standard était dans sa plage haute. Comme je m’entrainais à mon ballet et que j’avaiz écrit ce dernier sur mon Revo Barresi, les barres souples de Djinn me le rende plus difficile. Le semi était donc le bienvenu avec ces barres plus dures !

Le soleil tapait de plus en plus fort et vers 12h30 je decidai de rejoindre la location de vacances après une séance intéressante avec mes Djinn.



Les premiers copains revo devraient arriver aujourd’hui. Peut-être que ce soir je ferai un premier vol avec eux !