Kite Just 4 Fun

Le blog de cerf-volant de Thierry Bressure

Non classé

Séance Pancake ou séance givrée

admin

Après la ventouse dans ma séance de dimanche dernier, me faisait remarquer que je mettais beaucoup de frein. En effet sur le ralenti on voit bien la BA du se courber signe du surplus de pression quand je tire les freins alors que le CV est en descente BA en bas. Cela donne l’effet ventouse à la manœuvre.

Aujourd’hui malgré une température zéro négatif je voulais étudier en détail le sujet du . Je me suis rendu sur mon de pour percé les secrets du Djinn.

Analyse de la ventouse

Néanmoins il y a un défaut dans cette façon de faire. Il faut en effet en sortie de figure (quand le CV est à plat), remettre de l’air sous la voile (remettre en pression). Or mon cerveau reptilien a appris que lorsque que CV est en vol BA en bas et que l’on veut le faire monter, il faut tirer les freins. Malheureusement, avec ma méthode ventouse, les sont à horizontale c’est-à-dire frein tirés au maximum. Il ne me reste alors plus que le recul pour ajouter de la pression. On le voit bien dans la et j’ai beaucoup de mal à y parvenir: je recule beaucoup pour peu de résultat.

Et pourtant, j’ai écris la bonne méthode: relâcher les freins. En appliquant à la lettre cette méthode, cela marche parfaitement même si le cerveau reptilien est parfois le plus fort !

La méthode ventouse même si je relâche mes freins en sortie de figure possède un autre inconvénient inhérent à la position des poignées. Il faut repasser par la position de pression (neutre) alors que le CV n’est plus du tout en pression. C’est faisable mais c’est une difficulté supplémentaire que de retrouver le neutre.

Pancake avec le Djinn

Sur les conseils de John Barresi, je me suis entraîner ce jour à faire la figure sans mettre consciemment les poignées à l’horizontale. Pour rappel l’objectif était de mettre le CV à plat. En appliquant tout ce frein et en annulant le vent j’arrive à mes fins. Selon John le bridage du Djinn permet de se contenter de « pousser » le BA au loin.

Djinn standard givré

Rotation sur l’axe longitudinal

Je n’ai pas assez de connaissance en mécanique pour l’expliquer de manière formelle mais en regardant le bridage de prêt on peux comprendre de manière empirique comment cela fonctionne. En effet on remarque que l’axe de rotation longitudinal (parrallèle à au BA) autour duquel le tourne quand on actionne les freins semble être plus à l’intérieur de la voile (ie l’axe est en dessous du BA dans le plan de la voile). Cela est dû au brides supplémentaires en Y et à la longueur des brides attachées au BA. Comme l’axe de rotation (ou point d’équilibre) est entre le BA et les pieds du Djinn, tirer les freins pour mettre à plat ou lâcher le BA provoque un effet de rotation qui va dans le même . A l’inverse un axe plus proche du BA comme sur un bridage classique rend l’action sur le BA très peu efficace sur la rotation (pousser une porte près de la charnière est plus difficile). Finalement par rapport aux bridages classiques des revo , le Djinn pivote donc de manière plus équilibrée: tirer les frein ou avancer le BA.

Sortie de figure

J’ai également travailler la sortie de figure. C’est-à-dire comment remettre le CV en pression une fois qu’il est à plat. Comme la mise à plat ne nécessite plus de mettre du frein à outrance en amenant les poignées à l’horizontale, quand le CV est à plat les poignées sont dans une positions plus conventionnelle. Cela facilite la remise en pression.

Comme je le soulignais le cerveau reptilien à envie de tirer les freins pour faire monter les CV quand le BA est en bas. Quelle chance, avec la méthode pousser le BA au loin, la poignée est naturellement dans une position proche du neutre. Pour y parvenir de manière quasi-certaine j’ai remarqué que avec mon réglage au 3e nœud en partant du bout, en mettant les 2poignées à l’horizontale et en faisant toucher leur extrémités supérieures pour laisser les extrémités inférieurs vers le CV, alors je suis en position de pression. Donc pendant que j’agis sur la BA en le « poussant » au loin, je me prépare en positionnant les poignées afin de les mettre dans cette configuration vue de de dessus : \__ __/

Depuis cette position, si je recule un peu le CV se redresse. Et si je tire les freins le CV monte en marche arrière, par contre si je lâche les freins il se place en position de parking.


Une séance de 2 heures à décortiquer le mouvement et je suis assez satisfait d’avoir progresser.

Tags:

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top
%d blogueurs aiment cette page :