Élongation des lignes avants sur le Djinn

Récemment confronté à une différence de longueur de mes , j’ai été surpris de voir que c’était les avants qui étaient plus longues.

Surpris en effet car depuis que je volais en B-Series, j’ai été confronté à un étirement des lignes arrières. Cela arrivait toujours après une bonne séance en vent fort.

Cette fois avec le ce sont les lignes avants qui étaient étirées. J’ai d’abord pensé que cela était dû au fait d’avoir interverti les avants et les arrieres à . Cela aurait alors provoqué un étirement des lignes avants utilisées en bas. Mais j’avais également utilisé mes à par vent fort sans inversion des avants et des arrières. Donc opérations à somme nulle entre Berck et .

Différences constatées début octobre entre les avants et les arrières

Lors de la derniere rencontre mensuelle, on m’avait alors suggéré que j’utilisais dans doute plus les avants. C’est dérangeant car normalement on utilise les freins pour piloter un .

Un 4 lignes se pilote au frein

Oui mais ça c’était avec le B-Serie. Le Djinn avec son bridage particulier doit s’utiliser avec une technique un peu différente. Lors de mes expériences j’avais remarqué que les virages sur la pointe de l’aile s’obtenaient en relâchant l’ailes extérieur ce qui a pour effet de relâcher la tension sur la ligne arrière. La tension est alors transférée sur la ligne avant. Voilà une explication.

Le Djinn se pilote aussi avec les « avants »

En parcourant par hasard un fil de discussion sur un réseau social célèbre, un intervenant suggérait également que les lignes avants devaient s’étirer plus que les arrière car il indiquait que les lignes avants étaient toujours en tension alors que les arrière l’étaient moins. Raisonnement convainquant.

Mais pourquoi n’ai-je pas observé d’allongement de mes avants avec les B-Series ? Le B-Serie génèrent une plus grande que le Djinn. Cela a pour conséquence que lors de vol en vent fort, j’ajoutais du frein donc j’augmentais la tension des arrières et donc leur étirement. Avec le Djinn il y a moins de et je ne recours pas à l’échelle de neouds pour ajouter du frein quand je passe du standard au ventilé.

Le Djinn possède un vol homogène du standard au ventilé.

J’ai donc l’explication complète: une sur-utilisation des freins avec le B-Serie par vent fort provoquait une élongation des arrières alors que le Djinn ne recquière pas l’usage du frein à mesure que l’on passe à la gamme plus ventilée. En outres le pilotage du Djinn en virage implique également les avants. Le Djnn s’opère donc globalement d’avantage avec les avants que le B-Serie.

L’homme a besoin d’explication, je peux maintenant aller dormir l’esprit tranquille 😎

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :