Kite Just 4 Fun

Le blog de cerf-volant de Thierry Bressure

Festival

7e Festival de Grand-Fort-Philippe

Thierry Bressure

Le week-end dernier se tenait le 7e festival de cerf-volant de Grand-Fort-Philippe. Les mesures sanitaires stipulaient un temps le pass sanitaire comme nécessaire puis cette contrainte avait été retirée. Qu’importe étant vacciné, j’ai mon passe-partout !

Vaccinné et masqué, 2 protections valent mieux qu’un

La kitemobile fit encore un voyage vers le monde merveilleux des cerfs-volants en montant dans le nord. La dernière réparation semblent tenir coup et j’espère que mon moyen de locomotion va encore le mener longtemps vers les terrains de vols.

kitemobile

La petite plage de Grand-Fort-Philippe, faite de grève, n’est pas des plus agréable pour poser son Icarex mais il ne faut pas bouder le plaisir de voler en ces temps de coronavirus. Si cette année le festival se tenait sur tout le week-end, je ne m’y suis rendu que pour la journée de dimanche. J’y ai retrouvé Alban venu depuis la veille. Il était bien seul près de la digue avec son Sunny.

Le vent de ce dimanche était plutôt exécrable avec des rafales à 35 mph annoncée l’après-midi pour une moyenne constante de 15 mph. Dans ces conditions difficile d’avoir le bon CV. J’en ai changé plus d’une fois entre la gamme allant du semi-ventile et l’extra-ventilé. De plus orienté sud-ouest, la petite zone boisée faisant un barrage en bas de la fenêtre. J’aurais dû resté sur le côté de la digue mais j’étais un peu fatigué et ne voulais pas faire de long sallez-retour sous le soleil jusqu’à ma tente placée à proximité de route.

Mon et le SLE de Jéremy
Le maison de Patrick
Beaucoup de monofil cette année

Toute ces conditions réunies, ma démo improvisée fut à l’image du vent…. exécrable mais tout n’est pas la faute du vent. Sans préparation c’est-à-dire sans l’acquisition des automatismes des enchaînements, premièrement on perd du temps à penser à ce que l’on va faire et deuxièmement on n’a pas acquis l’expérience de son ballet dans toutes sortes de condition de vent.

Alban avec un ventilé

Vers 16h les monofils furent rangés tellement le vent était devenu inapproprié. Cela faisait plus de place pour les pilotables mais nous n’étions pas plus de 2 ou 3 en 4 lignes. La journée de dimanche fut donc un peu écourtée à cause d’Eole mais nous avons joué Alban et moi les prolongations jusqu’au 18h30 afin de profiter jusqu’au dernier moment de cette occasion.

Prochaine étape, Le Portel dans 2 semaines.

Tags:

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top
%d blogueurs aiment cette page :