Kite Just 4 Fun

Le blog de cerf-volant de Thierry Bressure

Actualité, Entrainement

Reprise de l’entraînement

Thierry Bressure

Les restrictions imposées par le covid-19 se sont déjà relâchées avec la levée de la limite des 10 km et des trajets interrégionaux. Il n’en fallait pas plus que que ici et là des clubs ou magasins annoncent des dates de festivals. Ainsi celui de le 12-13 juin ou le 11-14 juillet ou encore le 14-15 août sont, entre autres, déjà programmés sur les calendriers des cerfs-volistes. Cela donne de la motivation pour aller voler et s’entraîner.

Vent en rafale à Courcouronnes

Aujourd’hui le temps était pluvieux et le vent rafaleux. J’en avais eu un avant goût hier quand j’étais allé au château de Plaisir afin de tester l’aérologie du site. Cette fois je ne suis pas allé aussi loin mais je suis resté sur ma zone de confort c’est-à-dire direction Courcouronnes à 10 minutes en . Annoncé entre 15 mph et 33 mph en rafale, la partie promettait d’être sportive. Un amplitude du simple au double est certes moins désagréables que celle de la veille qui était du simple au triple ! Mais cela reste des conditions défavorable et y voler est peu plaisant.

Terrain de vol envahi d’herbes folles

Ma première réaction fut la déception de retrouver un non entretenu avec des herbes folles en épis ici et là. En confinement je comprends que le gestionnaire du parc du Rondeau n’étais pas enclin a y faire de la maintenance de tonte. Cependant il se pourrait bien que la météo pluvieuse de ces derniers jours aient favoriser la pousse des mauvaises herbes !

Mais ne soyons pas ingrats, l’état de site reste très convenable. Il n’y avait pas beaucoup de tiges de pissenlit qui sont rappelons le, les pires ennemis des ! Non pas que cela soit dangereux mais elles accrochent les lignes quand le CV est au sol ou en évolution basse. Cela provoque immanquablement une perte de contrôle de CV.

ventilé pour une séance rafaleuse

Le vent mesuré n’atteignait pas les prévisions de Windy mais comme il souffle souvent davantage plus haut que ne peut porter mon bras, j’ai choisi le ventilé. Avec le confinement, mes séances d’entraînements se sont espacées et cela se ressent dans le vol. J’espère pouvoir me libérer du temps pour retrouver mes sensations de vol d’avant le covid avant les prochains festivals.

Tags:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top
%d blogueurs aiment cette page :