Kite Just 4 Fun

Non classé

Un temps de hardcore ventilé

Thierry Bressure

Le vent d’hier ne m’avait pas permis de jouer avec mes les plus ventilés: l’extra et le hardcore. J’aurais également aimé les sortir dimanche dernier à mais le temps était très mauvais: je veux du vent mais pas de pluie !

du vent et pas de pluie et il faut chaud !

Aujourd’hui la météo annonçait du grand vent et même si il était rafaleux comme d’habitude en vent de terre, cela allait être un occasion en or de tester mes jouets.

extra ou hardcore ?

Si un vent de 27 mph est le domaine de l’extra-ventilé, les rafales à presque 50 mph me firent choisir le hardcore. Comme d’habitude pour être factuel et apporter une demarche scientifique à ma pratique, j’ai commencé par mesurer les conditions de l’expérience: le vent.

A bout de bras le vent était plus modeste que les previsions mais cela ne laissait aucun doute sur ce qui se passait en hauteur. J’avais donc choisi le Djinn hardcore ventilé.

Djinn hardcore ventilé

Ce fut un bon choix pour 2 raisons. La première est que le vent en hauteur était bien plus fort ce qui légitime la version la plus ventilée. La seconde raison est que je ne suis pas habitué aux vents forts car d’une part je n’ai que rarement ces conditions et d’autre part le 4 plumes b-serie ne sortait pas au delà de 25 mph. C’est donc un univers nouveau pour moi ! Et comme je n’aime pas quand ça tire, le hardcore était le meilleur choix.

Verdict

Je n’ai pas la mesure du vent en hauteur: 50 mph en rafale ? Mais j’au vu un Djinn hardcore-ventilé se courber comme un arc. C’est une marque de fabrique des Djinn mais avec toute sa ventilation il est raisonnable de penser que le vent était bien au-delà de 35 mph, la plage de vent de l’hardcore. Au-dessus de sa plage de vent, je ne sais pas. Rien n’a cassé mais le CV tirait parfois beaucoup dans les bras et là c’est un signe qui ne trompe pas. Quand cela m’arrive avec les autres versions c’est qu’il faut passer à la ventilation au dessus.

Djinn hardcore ventilé

Comme c’est un univers nouveau, la séance fut riche d’enseignement. Tout d’abord j’ai la confirmation que je n’aime pas les vents forts et la fini pas se repercuter dans mon articulation du coude droit en réveillant une blessure. Finalement je vais vraiment avoit besoin des versions ventilés, ce n’est pas un luxe.

Les vents forts amplifient les erreurs et comme le vent était rafaleux, j’ai été servi: la précision n’était vraiment pas au rendez-vous. Je pense que l’absence d’appui centrale ou du moins sa forte diminution fait que la dynamique du CV s’en ressent. Il n’y a plus l’effet stabilisateur de la poche et la moindre erreur se révèle. Dans le vent rafaleux qui prévalait cette après-midi l’exercice était difficile.

Niveau de pilotage avancé requis

Le hardcore ventilé permet certes de voler même quand les conditions de vents sont extrêmes mais il faut un certain niveau de pilotage que je n’ai pas en vent fort. Ceci étant j’ai maintenant un étalon de vent avec cette première véritable expérience avec le hardcore. Je sais que je dois m’entraîner plus avec les conditions de vent du hardcore ( plus de 35 mph) car si je vole, la maîtrise n’y est pas, du moins pas de manière satisfaisante à mont goût.

au Djinn Hardcore ventilé

Plus d’information sur les Djinn extra-ventilé et hardcore-ventilé sur le site du fabricant: https://kiteforge.com

Tags:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top
%d blogueurs aiment cette page :