La rencontre mensuelle de novembre a pris l’eau au figuré comme au propre. Personne ne s’est manifesté en ce week-end de la Toussaint à part Amélie , la tempête, qui amena du vent, certes mais aussi de la pluie sur mon de . Le vent quand à lui devait souffler entre 12 mph et 31 mph en rafale mais l’anémomètre était plus mesuré.

Le bâtiment brisait un peu le vent

Malgré un vent de semi-ventilé en bas, j’ai sorti l’extra-ventilé car en milieu de fenêtre le vent devait être plus fort que ce qu’indiquait l’anémomètre à bout de bras.

extra-ventilé… optimiste

Bien protégé de la pluie fine apportée par Amelie, je commençais ma session avec bonheur après un break de plus de 10 jours.

La pluie n’arrête pas le cerf-voliste

Mais le vent était trop faible en bas de fenêtre donc j’y manquais d’appui, ce qui gâchait mon plaisir.  Dans ces conditions j’abandonnais l’extra-ventilé que j’avais sorti en premier.

Djinn ventilé plus adapté que l’extra…pour moi.

Finalement le ventilé était parfait pour ce vent. En effet, suffisamment toilé pour que je m’en sorte en bas de la fenêtre et dans son vent une fois passé au dessus du sommet du batiment.

Première seance de Novembre entre pluie et soleil

Des rayons de soleils ont même égayé ma session avec ma copine Amelie. Comme il faillait être un peu actif, même sans l’astre solaire, la température montait rapidement. Le pilotable c’est du sport !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :