Dévrillage et démêlage des lignes

En février dernier lors de ma première utilisation de mes nouvelles lignes LPG j’ai apprécié la glisse de ces lignes neuves. Comme je préfère les appareiller rouges à gauche alors que je les avais montées en paire sur le même côté en haut et en bas. Apres le changement le glissement sans frottement avais laissé place à une désagréable friction qui me rappelait celle de mes vieilles lignes de 23 kg.

Un vrillage de ligne augmente les frottements

Impossible de mettre en cause les lignes, c’était donc ma manipulation qui avait vrillé les lignes. Une petite opération de dévrillage en faisant glisser la ligne entre ses doigt afin d’enlever les tours de la ligne le long de son axe, permi de retrouver la qualité de glisse originale.

J’ai alors voulu dévriller également lignes de 23 kg. Mais avant de pouvoir dévriller il me fallait déjà défaire le sac de neoud que j’avais laissé en février lors de mon dernier usage de ces lignes. J’avais à l’epoque perdu une heure pour rien: la finesse des 23 kg présente un certain handicap en étant plus sujet aux emmêlage !

Aujourd’hui j’ai enfin compris mon erreur dans mon démêlage après avoit reperdu 2 heures…. je suis assez persévérant ou entêté !

Les lignes de 23 kg ont une coupe moins ronde et sont plus sujettes aux emmêlage

En consequence lorsque l’on essaye de démêler alors que la zone d’emmêlage n’est pas bien définie, d’autre se forment.

Finalement vais retenir la methode suivante.

Tendre les lignes au CV

En général lorsque l’on détecte un début d’emmêlage alors que les lignes sont montées, il faut tout de suite tendre les lignes afin de circonscrire la zone d’emmêlement. Parfois il n’y a même pas de noeud et souvent juste un ou deux tours suffisent à regler le problème.

… à un piquet

Il arrive que l’emmêlage survient après un incident en vol comme une demie-aile qui se retourne ou bien le CV qui retombe entre les lignes. Dans ces situations l’emmêlage est plus complexe et tendre les lignes ne sera pas efficace. Dans ce cas décrocher le CV et tendre les lignes à un piquet.

En partant du piquet remonter vers le bout des lignes en démêlant ce qui peut l’être. Si il n’y a pas beaucoup d’emmêlage, en allant vers le bout libre, il sera possible de pousser la zone d’emmêlage vers la sortie.

Ne pas insister plus de quelques minutes

Faire glisser successivement les lignes

Quand on n’arrive pas à démêler rapidement avec les 2 methodes précédentes, il faut passer à l’artillerie lourde. Non pas les ciseaux mais le glissement.

Au lieu de faire des démêlages en faisant passer une lignes autour d’une autre jusqu’à tout démêler au risque de rajouter des tours, on va garder toutes les lignes tendues sauf un que l’on va tirer pour la faire glisser le long des autres.

Aller au piquet pour détacher une ligne. Aller au bout libre et tirer la ligne détachée. Répéter l’operation avec une autre ligne.

Quand les 4 lignes sont démêlées on peut passer au devrillage.

Dévrillage

Attacher les lignes au piquet. Pincer les lignes entre 2 doigts et les faires glisser jusqu’à l’autre bout. Cela va forcer les lignes à se dévriller en les lissant.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :