Lieux de pratique du cerf-volant en Île-de-France

Je ne me suis jamais aussi bien rendu compte de la chance que j’avais d’avoir près de chez moi, en Île-de-France, des lieux de pratiques du cerf-volant variés qui permettent de se replier sur le site le mieux orienté par rapport au vent.

Ma situation semble être encore plus chanceuse compte tenu d’une part de la faiblesse de la ressource foncière disponible en Ile-de-France, les constructions réduisant le nombre de parc et la plantation d’arbres enevant l’intérêt de ces sites pour le cerf-volant, et d’autre part des différentes interdictions existantes ailleurs.

En faisant une recherche sur les règlements des parc il s’avère que la pratique du cerf-volant n’est pas en odeur de sainteté en Ile-de-France.

PARIS

L’article 5 de la réglementation générale des jardins et bois appartement à la Ville de Paris (bois de Boulogne et Vincennes compris) stipule que

La pratique du cerf-volant est tolérée uniquement dans les plaines de jeux des bois, la hauteur maximum d’évolution étant strictement limitée à 50 mètres

Le cerf-volant est donc toléré à Bagatelle….

HAUT-DE-SEINE

Le règlement des parcs et jardins de 2015 indique article 31 : cerf-volant interdit.

Article 31 : L’évolution téléguidée ou non de modèles réduits de bateaux ou autres
engins amphibies est interdite sauf autorisation expresse ou mention à cet effet sur les
plans d’eau.
L’évolution de modèles réduits aériens avec ou sans moteur et cerfs-volants est interdite.

SEINE-SAINT-DENIS

Dans ce département le conseil général indiqué dans le règlement de 2017 à l’article 18 que

…. Ainsi toutes pratiques sportives non prévue dans le présent règlement (parapente, golf, boomerang, modéliste, cerf-volant, etc) sont interdites sauf autorisation spéciale ou lieux prévus à cet effet

Il est en effet compréhensible qu’un cerf-voliste occupe beaucoup de place. Dans un demi-disque de 37m de rayon on peut installer beaucoup de nappes de pic-nique. Sans doute que certains pratiquants peu habiles ont été la cause d’accident…. Il ne faut pas oublier que la destination d’un parc est la détente et la flânerie. Je soupçonne des pratiquants de grosse voiles être à l’origine de la disgrâce du cerf-volant dans le cœur des autorités.

VAL MAUBUEE

Le règlement de 2013 et 2014 précise également que le cerf-volant est interdit !

Ce constat est assez décourageant et il est cohérent avec la baisse de la popularité du cerf-volant (le vrai cerf-volant pas les grosses ailes de kite surf).

BRIE COMTE-ROBERT

En allant sur le site web de la mairie de Brie Comte-Robert qui fut un haut lieu de rencontre de cerf-volistes au parc François Mitterrand, j’ai découvert 2 arrêtés municipaux qui interdisent l’aéromodélisme et les sports aérotractés. Voilà un exemple du mal que les grosses voiles ont fait au cerf-volant. Mais la mairie de Brie Comte-Robert a su distinguer les pratiques et le cerf-volant reste autorisé.

Interdiction aéromodélisme à Brie et Interdiction traction à Brie

ESSONNE

En Essonne je n’ai pas trouvé de règlement général qui interdise la pratique du cerf-volant. La base de Loisirs de Draveil n’interdit pas la pratique du cerf-volant. Le site web de la mairie de Draveil indique bien le cerf-volant comme pratique autorisée.

Les autres parc tels que celui de Longjumeau ou Lisses n’ont pas de règlements restrictifs sur le cerf-volant. Quant au parc du Rondeau à Courcouronne c’est un lieu agréé FFVL donc le cerf-volant y a toute sa place à côté des ailes de parapente.

Je joui donc d’une chance inouïe de pouvoir m’adonner à mon loisir dans tous ces spot sans avoir à enfreindre un quelconque règlement.

Barresi ventilé à la Trinité

Aujourd’hui le vent était soutenu sur mon spot d’adoption à la Trinité. L’anémomètre indiquait des pointes à plus de 15 mph mais avec des passages creux à 5 mph. Un vent difficile car trop variable.

image

Mais le ciel bleu et la chaleur de soleil donnent à ces conditions de vol un goût  irrésistible.

image

Je sorti du sac mon Barresi ventilé pour son premier vrai vol sous les tropiques si on oublie le Colorado d’hier.

image

Une session agréable mais il faisait un poil trop chaud.

Juste pour le plaisir

Posté avec WordPress pour Android

Première session à la Réunion

Je découvre le cerf-volant à l’île de la Réunion. Plus connue pour ses montagnes et ces spots de surf ou de parapente, je m’efforce de trouver en peu de temps les meilleurs  spots.

La météo annonçait un vent de 8 à 10 mph. Je me disais qu’un barresi standard ferait l’affaire et ayant repéré sur Google maps le site du Colorado, je m’y suis rendu tôt le matin pour profiter du soleil.

image

Non sans avoir fait un petit arrêt sur la route dite de la Montagne pour un petit selfie avec le stade de la Redoute en arrière plan.

image

Au Colorado grande fut ma déception.  La carte n’indiquent certes pas des dimensions de terrain énorme mais il fallait aussi considérer le dénivelé. Finalement la zone la plus proche de la station météo est très petite. Trop petite pour dérouler 37m avec un vent d’Est. Peut-être avec un vent de nord. Le pire était les conditions aerologiques. Épouvantable ! Un vent rafaleux, tournant, si fort que même le ventilé ne suffisait pas. Pourtant à bout de bras l’anemomètre ne montait pas à plus de 15 mph.

image

Malgré un décors qui m’aurait bien plû le vent y était tellement mauvais que je n’ai pas insisté en essayant la plaine un peu plus bas. Je préférai redescendre en ville sur le site du parc urbain de la Trinité.

image

Il y a une petit plateau où on peut étendre 37m de lignes dans le sens de la largeur par vent d’Est. L’endroit peu fréquenté à cette heure (9h20) permet de voler tranquillement

image

Le site est moins beau que le Colorado mais le vent y est beaucoup plus régulier et sans effet amplificateur du haut de montagne comme au Colorado. Un bon moment de glisse en somme partagé dans cette video:

Posté avec WordPress pour Android