Buttes de Courcouronne, la fin de la liberté ?

Je suis allé hier au parc du rondeau à aussi connu sous le nom des buttes de . Le site est rappelons le depuis un an estampillé par la qui devait y apposer un panneau. C’est chose faite.

Le site est surtout utilisé par les parapentistes mais aussi par des cerfvolistes et aeromodelistes auxquels s’ajoutent des promeneurs. Cet affichage pose quelques questions.

Tout comme la butte d’, site public mais devenu site FFVL géré par Hurricane, le parc devient site FFVL géré par le club globe trot Air. L’aspect public du site est-il remis en cause ? surtout pour la pratique du ?

L’arrêté municipale précise que le site est ouvert au licencié FFVL titulaire d’une assurance RC. Jusqu’à présent pas besoin d’être licencié FFVL, seul une RC est conseillée et généralement incluse dans l’assurance habitation pour les loisirs. L’arrêté municipal n’exclut pas les autres usagers, ce qui serait un comble pour un site public financé par les impôts de tous !

Néanmoins je ne peux que m’inquiéter de ces 2 initiatives (Orgemont et Courcouronne) qui tendent à restreindre l’utilisation d’un lieu public et à pousser les usager à l’affiliation FFVL pour pratiquer. Dans le cas du cerf-volant c’est vraiment une régression des libertés. En tant que cerfvoliste suis-je un usager autre ou dois-je être FFVL pour venir pratiquer et utiliser le site ?

Je ne suis pas juriste mais les termes employés par l’arrêté municipal n’excluent pas les autres usager et ouvre l’accès aux licenciés FFVL titulaires d’une RC. Je pense qu’il y a un flou entretenu par la signalétique mettant en avant le FFVL. Si on lit l’arrêté municipale seule la RC est bien obligatoire et seuls les représentants de Paris Sud ou de la commune peuvent réclamer la présentation d’un justificatif.

Je vais pouvoir venir voler sans être obligé d’être licencié FFVL. Ouf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.