Une initiation à Draveil

Aujourd’hui kitejust4fun a effectué sa première initiation du printemps. Christophe n’est pas un novice du cerf-volant car il a longtemps pratiqué le 2 lignes. Cette année il a sauté le…

Source : Une initiation à Draveil

Lignes et résistance

Nous avons évoqué le gainage des lignes la semaine dernière. Dans cet article je donne mon expérience en ce qui concerne la résistance des lignes.

Résistance

La résistance de la ligne exprimée en poids (kg) est la capacité de la ligne a résister à la force de traction du cerf-volant. Une ligne de 100 kg doit résister à un poids de 100 kg. Plus il y a de vent et plus la traction est grande. Cette règle doit cependant être affinée dans le cas d’un revo.

Traction d’un revo

Un CV monofil ou un 2 lignes, ont un angle d’incidence fixe (pendant le vol). La force de traction dépend alors directement et uniquement de la force du vent. On choisit donc la résistance de la ligne en fonction du vent.

Avec un revo l’angle d’incidence est variable. Cette force de traction est maximale quand on est en stop en pleine fenêtre a environs 30°. C’est dans cette position qu’il faut que la ligne tienne la charge.

Comme un revo possède 4 lignes, on prendre des lignes de plus faible résistance que pour un 2 lignes pour une surface alaire et un vent identique.

Résistance et trainée

Quand on veut augmenter la résistance, on augmente le nombre de fibres tissées pour constituer la ligne. Un ligne de résistance plus grande sera dont plus épaisse. Cela augmente la trainée: une force qui freine le cerf-volant.

Le tissage des brins entre-eux varie d’un fabriquant à l’autre. Ce tissage fait varier la résistance également. On comprend que si les fibres font plus de tours entre-elles alors pour une même longueurs de lignes, le diamètre sera plus gros et la lignes plus résistante. Ainsi une ligne de même résistance de 2 marques différentes pourra être de grosseur différentes.

On préférera en générale la ligne la moins grosse qui offre le moins de trainée.

Choix de la résistance

vent normal

Les lignes de 40 kg sont le standard de-facto que les pilotes utilisent pour les revo 1.5. Cette résistance permet de voler dans la majorité des vents. Dans mon cas j’utilise les 40 kg entre 6-7 mph et 20mph soit entre 10 km/h et 32 km/h.

Pour une résistance de ligne donnée, le fait de passer à un ventilé permet de réduire la traction et donc accroît la plage d’utilisation de la ligne.

vent léger

En vent faible, moins de 6mph soit moins de 10 km/h, je vole en 2 plumes avec un B-Serie et je préfère utiliser des lignes de 23 kg.

En effet plus le vent est faible et plus le « poids » réel des lignes devient perceptible. La traction devenant plus faible, la ligne n’est plus tendue et courbe sous son propre poids. Cela ajoute de la latence dans les commandes. En prenant des lignes de 23 kg au lieu de 40 kg, on réduit le poids réel de la ligne et son diamètre. Cela permet de retrouver des lignes tendues et la sensation de contrôle similaire à celle obtenue en vent plus fort avec des lignes de 40 kg.

vent fort

Par vent fort on peut peut-être tenté d’utiliser des lignes de plus grande résistance. J’ai ainsi un jeu de lignes de 68 kg que je sors avec le ventile dans des vents de plus de 20 mph (32 km/h).

Cependant je trouve que ce n’est pas vraiment nécessaire car en ventilé la traction est très réduite. Les 68 kg deviennent vraiment utiles quand on est obligé de mettre les 4+3 plumes avec un barresi ventilé. C’est-à-dire entre 25 et 30 mph soit entre 40 et 48 km/h.

Le chant de la ligne

Je n’ai jamais cassé de ligne ni entendu quelqu’un l’avoir fait en revo. Il y a cependant une « légende » sur le chant de la ligne qui siffle et ce serait un indicateur du moment où il est temps de passer à une résistance supérieur.

Le chant de la ligne n’est pas une légende. Des tourbillons de sillage alternés dits de « Bénard-Karman » se forment sur les objets cylindriques comme les tours de cheminée, les pylônes, les pieds de plateformes pétrolières en mer, les antennes de voitures etc. Ces tourbillons font vibrer ces structures et peut provoquer leur rupture. La solution retenue est d’ajouter des ailettes le long de ces structures. La ligne peut être assimilée à un cylindre et il se pourrait bien que soit mis en jeu un tel phénomène.

Quand changer de ligne

De manière pratique, voler en 40 kg. Si en 40 kg la ligne commence à se courber alors que le vent faibli, c’est le signe qu’il faut passer en 23 kg. En revanche si on est en 23kg est que la ligne commence à siffler, il faut sans doute passer en 40 kg. Si vous étiez en 40 kg et que vous entendez le chant de la ligne, passez en 68 kg.


Les lignes c’est comme la suite standard, semi-ventilé et ventilé. Quand on débute on ne comprend pas trop à quoi cela peut bien servir. Dès que l’on veut voler dans de larges conditions, la suite des 3 revo s’impose. En revanche le fait d’avoir du 23 kg semble moins évident pour certain mais cela fait vraiment la différence en vent faible. Rien ne sert d’avoir un SUL si on reste en 40 kg. Personnellement le standard 1.5 en 2 plumes en 23 kg me donne entière satisfaction en vent faible.

Djinn at home

Quand j’ai dit à ma femme que j’avais commandé 3 jeans rouges et noirs aux États-Unis, je m’étais bien gardé de lui préciser que c’était des Djinn !

colis mystère, non je le suivais à la trace depuis son départ

Les intempéries neigeuses du milieu de semaine n’avaient que peu retardé le transport. Partis des États-Unis côte ouest le 24, arrivé à Roissy le 28, un délai pour la douane et la journée de neige, puis tentative de livraison le 1er fevrier. Finalement je suis allé au bureau de poste récupérer mes jeans made in US…. pardon mes djinn.

Suite standard, semi-ventilé et ventilé

Je ne les ai pas encore sortis sur le terrain car j’etais occupé toute la journée.

je suis content

La météo de demain est…. peu importe j’ai hâte d’aller tester mes nouveaux jouets et reprendre mes marques pour être prêt pour Berck. Je vais devoir lui leur trouver une place dans mon sac. Une nouvelle vie commence !

revo Djinn par KiteForge

Je vais sans doute passer maintenant moins de temps derrière mon clavier sur mes animations 3D de megateam…

Fenêtre de vent sphérique et mégateam

Dans l’introduction au mégateam j’indiquais que le placement en ligne devait être remplacé par le placement en grille et j’en détaillais les raisons Ce billet va illustrer de manière dynamique la principale raison: la fenêtre de vent est sphérique ! Pour cela j’ai réalisé une modélisation 3D d’un mégateam avec un déplacement réaliste des cerfs-volants qui prend en compte la position du pilote et la longueur des lignes. De nombreux points de vue donneront une vision claire de ce qui se passe réellement.

Fenêtre sphérique

La plan est une invention de l’esprit humain et nous avons longtemps cru que la terre était plate. De même dans le cerf-volant on aurait tendance à croire que la fenêtre est un plan mais tous les cerfs-volistes savent bien ce qu’il en est. Puisque la distance entre le pilote et le cerf-volant est constante à ligne tendue, donc le cerf-volant vole sur une sphère centrée sur le pilote. Plus précisément un quart de sphère en général puisqu’on ne vole ni contre le vent ni sous-terre !

Illusion

Nous le savons bien mais en le disant on se rappelle aussi que les lignes des trajectoires sont en faite des arc de cercle. Tout n’est qu’illusion. Les diagrammes des figures de précision avec les coordonnées en % sont telles des projections de Mercator qui déforment les objets avec la latitude.

L’illusion est néanmoins réussie. Localement  le cerf-volant évolue sur un pseudo-plan et plus les lignes sont longues plus l’illusion est parfaite.

Dans l’animation suivante j’ai un petit megateam de 11 revo bien en ligne. Chaque pilote est bien au centre de sa fenêtre de vol. Ils décollent et forment une ligne horizontale. Le leader à droite décrit alors un U. Vu du public on a vraiment l’impression d’un vol dans un plan. Vu du pilote leader, son cerf-volant semble bien évoluer dans un plan devant le pilote.

On serait tenté de croire que faire voler plusieurs cerf-volant ensemble est chose simple. En effet si on anime tous les revo de la même manière dans l’exemple du U, on arrive à un rendu assez satisfaisant où tout semble bien se dérouler dans un plan. Du moins vu du public ou en grand angle…

Réalité

Pour les pressés, voici l’animation qui brise le mythe en combinant différentes cameras.

Vu de côté ou du dessus la magie est rompue. Le revo du leader ne reste pas dans le soi-disant plan.

Quelles implications pour le vol en équipe et plus est en mégateam ? Pour bien voir les implications prenons le temps de regarder la vue du dessus. Même si les revo décrivent des arc des cercle dans le plan vertical orthogonal à la fenêtre de vent plane fictive,  comme les pilotes sont sur une même ligne horizontale, il n’y a pas de difficulté pour garder les revo sur une même ligne horizontale. Cependant comme les revo décrivent des arcs de cercles dans le plan horizontal et que les pilotes ne sont pas sur la même ligne verticale (il faudrait pour cela que les pilotes soient les un au dessus des autres) il est difficile voire impossible de garder les revo sur une même ligne verticale.

Résoudre la colonne

On voit que c’est la formation de la colonne qui est difficile quand on est nombreux. Une solution temporaire est de rapprocher les pilotes le plus possible. Les revo ne sont alors plus en ligne mais forment un arc de cercle. Cette solution marche encore bien avec 11 revo comme le montre la simulation suivante.

Cela améliore un peu la formation en colonne mais la largeur de la ligne continue d’être un problème car les pilotes aux extrémités ne peuvent se suivre eu égard à la longueur de leurs lignes ! De plus on dégrade une l’aspect de la ligne horizontale.

Formation et position grille

La formation en grille des revo consiste à placer les revo dans des fenêtre de vent proche donc le placement des pilotes également est en forme de grille. La formation en grille permet d’allier la possibilité de former des lignes horizontales et verticales. Ainsi on peut dessiner dans le ciel des figures. Les animations suivantes montre la mise en place de la formation grille 3×4 c’est-à-dire 3 colonnes de 4. On part d’un placement en ligne. Chaque groupe de 4 pilotes va former une colonne. Le leader de chaque colonne par convention à droite va se placer en haut de la colonne en l’air et en dernière position derrière au sol. Le pilote du révo de la 2e ligne va se mettre devant le leader au sol. Chaque pilote d’une colonne au sol est décalé à droite ou à gauche pour laisser un passage pour les lignes.A la fin on voit bien le gain de place et la possibilité d’ajouter d’autres colonnes dans la grille de vol ou d’allonger les colonnes.

Figures de mégateam

En partant de la formation grille, il est possible de dessiner des nombreuses figures. Comme je dispose d’une modélisation 3D je vais pouvoir maintenant produire des animations montrant toutes ces figures. Pour rester avertis, n’hésitez pas à vous inscrire sur kite just 4 fun, le blog de cerf-volant de Thierry Bressure !

Cours révo débutant: virage et vol horizontal

Cette vidéo fait suite au 2 précédentes où on a vu comment mettre le revo en position de décollage puis comment le mettre en vol. Ces 2 étapes passées on va maintenant voir comment s’amuser un peu en faisant voler le cerf-volant dans la fenêtre de vent. Après avoir appris la procédure d’urgence pour éviter le crash, on va ainsi voir comment faire tourner son revo et le maintenir en vol horizontal.

Pour ne pas rater la prochaine vidéo ou le prochain article de ce blog, pensez à vous inscrire sur kite just 4 fun


Cours Revo débutant: mise en position de décollage

Dans la vidéo précédente j’occultais le redressement du revo qui consiste à le faire passer au sol du bord d’attaque en bas au bord d’attaque en haut. Afin d’être complet, et permettre au débutant d’être autonome, la vidéo suivante montre comment partir d’une position à plat aller à la position de décollage. On n’a pas toujours sous la main un « helper » pour redresser le revo.

J’ai fait la prise de son avec un casque micro Bluetooth. Cela me rend bien plus audible même quand je m’éloigne du smartphone.

La prochaine vidéo couvrira l’étape du « débourrage » où le pilote doit apprendre à faire évoluer son cerf-volant dans la fenêtre. Pour rester averti, pensez à vous inscrire

Bientôt de nouvelles vidéos de cours pour débutants

La demande pour de cours revo en vidéo niveau débutant en français ne semblait pas être très forte et il est vrai que j’avais jusque là un peu négligé cet aspect dans mes vidéos. J’ai donc inauguré une série de tuto vidéo qui reprend la base. La première vidéo de la série est visible ici : https://kitejust4fun.bressure.net/index.php/2018/12/15/cours-revo-pour-debutant/

Devant le « succès » rencontré, je compte bien y donner une suite. Dans la prochaine vidéo je montrerai comment faire des virages et maintenir le cerf-volant en ligne horizontale. Pour ne rien rater inscriez- vous:


Inscription sur kite just 4 fun

2018

L’année 2018 touche à sa fin. Il est temps de faire le point sur cette année cerfvolistique intense. Elle avait commencée par la création d’une structure kitejust4fun en prévision des futures actions que j’allais pouvoir entreprendre dans le milieu du cerf-volant. Pas d’originalité je l’ai appelée KITEJUST4FUN l’association pour la pratique du cerf-volant pilotable. Aussitôt créée en janvier, et aussitôt mise en sommeil, car il me fallait terminer ma vie cerfvolistique en cours.

Après avoir mis en place le cours de 4 lignes indoor à Cramayailes, dès la fin de l’année précédente, je clôturais mon appartenance à ce club par l’indoor de Marle car entre temps j’avais acquis la conviction que la mise en valeur du cerf-volant acrobatique serait bien plus efficace en suivant mon propre chemin…

La participation au Club 38, présent sur Facebook est un exemple de réalisation pour promouvoir la pratique. Toutes mes vidéos club 38 sont aussi sur ce blog et je lui ai donné un peu de visibilité sur le forum aufilduvent, qui reste une référence dans mon initiation au 4 lignes.

Le festival de Berck fut un des 2 temps forts de cette année 2018. Pour la première fois j’ai pu y assister dans son intégralité. Les vols d’entraînements et les megateam sur le terrain central furent de bon moments.

Berck 2018 megatem sur le terrain central

A côté de rencontres très médiatiques comme Berck, j’ai également essayé de présenter le 4 lignes lors d’événements locaux comme lors de la fête du village d’Avrainville. J’ai participé à d’autres manifestations cerfvolistiques comme le 1er festival de Le Portel ou le 1er Air’genteuil sur la butte d’Orgement ou la conviviale de Sens et quelques autres.

Cette année 2018 marque également pour moi l’idée de promouvoir le cerf-volant acrobatique sur les média. On ne peut être physiquement partout mais on peut l’être virtuellement. J’ai donc commencé à faire des vidéo de promotions disséminées sur tous les médias numériques à ma disposition. Un exemple en est la vidéo à Etretat

Escapade à Etretat

Une autre action pour la promotion du cerf-volant pilotable fut ma participation à la final du championnat de France à Bray-dunes. Ce projet qui avait commencé en 2017 avec les manches sélectives fut riche d’enseignement pour ma connaissance du monde du cerf-volant en France dans sa branche FFVL.

L’autre moment fort fut le Fête du vent de Marseille. J’ai eu l’opportunité d’y aller de nouveau cette année et ce fut un très grand bonheur de retrouver les copains cerfs-volistes qui partagent la même passion que moi.

Fête du vent de Marseille

Cette fin d’année 2018 fut marquée par un retour à l’apprentissage. Je me suis lancé corps et âme dans l’axel. Cette axel-mania est un peu étonnante car je suis vraiment peu enclin au pilotage freestyle et ce n’est qu’après 6 ans de révo que je m’y mets… avec un succès tout relatif d’ailleurs.

Comment ça, il n’est pas plat mon axel ?

Pour terminer cette rétrospective, j’ai lancé un débat sur le forum aufilduvent sur le déclin du cerf-volant et de nombreuses idées émergent. L’avenir nous dira si les bonnes volontés présentes réussiront à concrétiser l’espoir de jours meilleurs pour le cerf-volant pilotable.

En tout cas rendez-vous en 2019 ici sur mon blog ou en rejoignant KITEJUST4FUN l’association

Cours revo pour débutant

J’ai commencé il y a plus d’un an une série de vidéo de cours d’entraînement revo. Ces vidéos se voulaient plus être des conseils d’entraînement pour le pilote qui dait déjà faire tenir en l’air le CV et qui souhaite prendre la trajectoire la plus rapide pour atteindre un meilleur niveau. En effet on peut passer des mois sans progresser tout simplement parce qu’on n’a pas rencontrer le bon conseil. Loin de moi d’avoir l’idée d’avoir la méthode parfaite, j’ai simplement mis en commun les conseils que j’ai moi-même reçus de la part de pilotes plus expérimentés. En articulant ses approches j’ai essayé de mettre en avant les points clé pour permettre une progression rapide avec comme objectif le vol en team.

Cependant il manquait évidement le maillon de départ: le pilote qui n’en est pas encore un. Il existe des vidéos sur le net pour ceux-là mais semble-t-il pas en français. C’est vrai que j’ai appris la base tout seul avec des vidéos trouvées sur internet: celles de John Barresi ou Guido Maiocchi. Loins de moi d’avoir la prétention de me comparer à ces top pilotes, mais si les nouveaux arrivants francophone dans la discipline ont du mal avec ces vidéo alors pourquoi pas en faire également, après tout je peux bien puiser dans mes souvenirs les éléments qui m’ont fait progresser !

J’inaugure donc une serie de video qui viendra s’insérer au début de ma liste de lecture Youtube Cours de cerf-volant 4 lignes

Le cerf-volant sur internet

Le cerf-volant est une activité de plein air mais l’avènement d’internet comme pour n’importe quelle autre activité a changé la manière dont sa publicité est faite.

En effet l’information top down à l’ancienne, dans un club, est révolue. Les tentatives de concentration se heurtent aujourd’hui au manque de pratiquant et la structuration à multiples étages n’est pas adaptée.

Le virage du numérique si il s’impose à tous devient même nécessaire pour le cerf-volant afin de se renouveler. Ainsi l’existance de forum independants a accompagnécl’essort d’une pratique individuelle décentralisée puis les réseaux sociaux ont semble-t-il aspiré le traffic internet. Est-ce que pour autant les pages Facebook vont remplacer les sites institutionnels ou les forums, version old school des ces réseaux sociaux ?

Il faudrait faire une enquête mais si on regarde la source externe de traffic annuel sur kitejust4fun.bressure.net on constate ceci pour 2018:

Sans surprise avoir une présence sur les réseaux sociaux offre une source de traffic et permet la promotion de la pratique (la couleur bleue est un hasard). Les forums où je suis présent assurent une moindre part de traffic, signe d’une plus faible fréquentation de ces média. En revanche il est un peu surprenant que les moteurs de recherches drainent autant de visiteurs !

Ce dernier point donne de l’espoir à la pratique qui fait l’objet de recherche sur internet. Ce sont donc pour une grande part de nouveaux adeptes potentiels de la discipline. Une bonne indexation par des articles bien écrits doivent permettre une meilleur diffusion du cerf-volant au delà du cercle restreint des pilotes actuels.

Les auteurs d’articles riches en contenu ne sont malheureusement pas légion sur internet. Le forum aufilduvent regrette ainsi feu philip78 avec sa plume très vivante et les articles denses produits par le CVCF ne sont pas en ligne. Avis aux pilotes ayant l’âme littéraire…et non réfractaires au numérique.

WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux