Parcours de progression 4 Lignes

Je présente ici un parcours pour progresser dans l’apprentissage du pilotage de revo, basé sur mon expérience personnelle et en prenant ici et là des conseils auprès de top pilote que j’ai pu croiser.

Introduction

Le cerf-volant 4 lignes de type Revolution ™ est un cerf-volant plat constitué de 2 demies-ailes dont l’inclinaison est variables de manière indépendantes. Ainsi l’aile droite peut avancer alors que l’aile gauche recule. Cela aura pour résultat de faire faire au CV une rotation. Revolution est l’inventeur de ce type de CV mais d’autres marques existent. On appelle communément les CV 4 lignes des révo en référence à la marque historique.

Cerf-volant 4 lignes Barresi aussi appelé B-Serie de la marque Revolution

 

Cerf-volant 4 lignes Djinn de KiteForge

Plus d’information sur les 4 lignes du marché.

Le pilotage

Le pilotage du revo se fait par des actions sur les poignées.

Poignées d’un revo

Poignées d’un revo: vue subjective

les 4 points d’attaches donnent 4 points de tractions. On peut ainsi changer l’angle d’incidence du revo et même appliquer des incidences différentes aux 2 demies-ailes. Les attaches du bas, appelées freins, sont reliées aux pointes du CV. Les attaches du haut, appelées les avants sont reliées aux brides du BA du CV.On distingue 5 manipulations de base.

La marche avant

Consiste à relâcher les freins des 2 poignées pour augmenter l’angle d’incidence.

Position freins relachés: le revo avance

marche arrière

Il faut tirer sur freins des 2 poignées pour donner au revo une incidence négative.

Position freins tirés: le revo recule

slide

Il suffit dechanger la résultante de poussée dans le sens du slide. Pour cela il fait tirer la poignée du côté du slide.

Slide à droite

Slide à gauche

Slide à droite en vue subjective

Slide à gauche en vue subjective

virage

Pendant que le revo avance, il suffit de freiner un aile pour faire un virage. Pour cela il faut tirer sur la ligne de frein du côté où l’on veut tourner.

rotation

La rotation autour du centre du revo se fait en faisant avancer un côté et reculer l’autre. On lache le frein de l’aile gauche pendant que l’on tire sur celui de l’aile droite et le revo va faire une rotation horaire.

Rotation horaire

Rotation anti-horaire

Rotation horaire en vue subjective

Rotation anti-horaire en vue subjective

La vidéo suivante montre les principaux maniements à bien comprendre avant de prendre l’air

Matériel

Avant de commencer à apprendre le 4 lignes, il faut commencer à s’équiper d’un bon matériel. Utiliser un revo de mauvaise facture ou un revo que l’on fabrique soit même quand c’est une première fois, va conduire à des échecs et à des frustrations. Si l’on veut apprendre sérieusement, il ne faut pas perdre de temps en se rajoutant des inconnues dans la qualité intrinsèque de vol du cerf-volant. Acheter un cerf-volant du commerce reconnu est la meilleure décision.Je conseille de prendre un revo de la marque historique tel le B-Serie qui procure une bonne sensation traction et sera très facile d’accès pour un débutant. On trouvera plusieurs déclinaisons ou ventilation: standard, semi-ventilé ou ventilé. Chacun étant adapté pour un type de vent du plus faible au plus fort. Pour débuter il faut choisir le standard s’il ne faut choisir qu’un seul. Pour pouvoir voler plus souvent quel que soit le vent, il faut prendre la suite complète. Même si cela représente un investissement: compter 350€ le cerf-volant, voler souvent est votre meilleur atout pour progresser.Les lignes sont souvent négligées quand on débute. Or c’est un élément essentiel assurant la liaison entre les poignées et le cerf-volant. Si il est de mauvaise qualité il va ajouter des la traînée inutilement ou des frottements quand on fait des tours. On distingue les lignes en fonction de leur résistance et de leur longueur. Pour débuter, choisir des lignes de 40 kg de marque LPG (ou autre mais toujours en fibre Dyneema). La longueur de la ligne devra être de 36m. C’est le standard pour voler en megateam donc si vous ne devez avoir qu’un seul jeu de ligne ce sera du 36m et rien d’autre ! Un jeu de ligne coûte environ 60€.

Un budget de 400€ est donc nécessaire pour avoir un bon matériel neuf

Plus d’informations sur les lignes et leurs resistances

Plus d’informations sur les declinaisons de revo en fonction du vent

Plus d’information sur les modèles de revo du marché : Musée  du 4 lignes

 

Cours débutant

Mise en position de décollage
Placement des poignées en premier

Quand on monte le CV on peut choisir de commencer par accrocher les lignes aux poignées puis de dérouler les lignes. Dans ce cas il faut bien penser à laisser les freins bien au loin i.e. les lignes du bas bien éloignées du piquet. Un fois les lignes déroulées, le cerf-volant se monte en le plaçant BA vers les poignées, les pointes au loin.

CV posé sur le dos, pointe au loin, avant relevage

On commence par accrocher les lignes du haut (proche du BA) puis les lignes de frein (proche des pointes). Cela oblige à relever les pointes. En relevant les pointes vers le haut, le CV est dans la position dite de parking. Dans cette position le revo à une incidence qui le fait s’enfoncer dans le sol. C’est la position de sécurité dans laquelle le vent ne peut pas faire décoller le CV.

après relevage des pointes, le revo est en position de parking

Montage du CV en premier

Si on a choisi de monter d’abord le CV puis de dérouler les lignes après les avoir accrochées au revo, alors on doit placer le CV à plat selon le terrain:

  • sur de l’herbe il faut placer le CV BA au loin et les pointes dans le sens du déroulement des lignes avec les brides en dessous. On dit que le revo est sur le ventre i.e. sur l’intrados.
Revo sur le ventre BA au loin
  • sur du sable on laissera le CV BA dans le sens du déroulement des lignes et les pointes au loin avec les bride en dessus. On dit que le revo est sur le dos i.e. sur l’extrados. On va mettre un peu de sable sur l’aile au centre près du BA pour faire un point d’appuis avec le poids du sable.

Dans ces 2 situations le revo n’est pas en position de parking et il faut effectuer une manipulation pour l’y amener. Sur l’herbe, il faut reculer en tirant alternativement sur les poignées gauches et droite pour plier la voile et laisser le vent s’y engouffrer. Sur le sable il suffira de tirer les freins pour relever les pointes pour mettre le revo en position de parking.Une fois dans la position de parking on applique la technique décrite dans la vidéo pour faire pivoter le revo à l’endroit c’est-à-dire le mettre BA vers le haut.

Mise en route et Décollage

Le décollage en pression du revo est le cours le plus important. J’ai personnellement sauté cette étape à cause de ma pratique de revo indoor en plané et de mon premier 4 lignes à voile tendue. J’ai perdu 2 années avant de comprendre l’importance de la mise en pression. La mise en pression est pourtant un élément essentiel au vol du revo. Ne le negligez pas si vous voulez progresser rapidement.

Virage et vol horizontal

Position stop

Marche arrière

Perfectionnement

Les exercices précédents permettent d’apprendre à voler. Une fois ces notions de base intégrées, le pilote est capable de s’amuser seul en sécurité. L’objectif des exercices suivants est maintenant d’inculquer une maitrise des mouvements à travers une discipline d’entrainement afin d’acquérir un niveau suffisant pour voler en groupe.

Horloge

L’horloge est un exercice pour apprendre les stops dans toutes les positions de rotation. C’est à mon sens l’exercice numéro un pour pouvoir voler en megateam où la tenu du stop dans toutes les positions est un prérequis pour faire les figures statiques.

Décollage et atterrissage

La mise en l’air d’un megateam en ligne peut se faire par une monté des révo côte à côte. Une manière plus élégante est de démarrer par une boucle sans perdre le temps de monter en haut de la fenêtre. L’atterrissage peut se faire également de manière élégante sans perdre le temps de revenir débouclé en bord de fenêtre. Ces manœuvres bien connues peuvent être travaillées en solo afin d’être prêt le moment venu sur le terrain. C’est ce que je vous propose dans cette vidéo:

Vol horizontal

Lorsque l’on vole en megateam, il faut savoir maintenir son altitude pour avoir un vol bien horizontal. L’aspect esthétique n’est pas la seule raison, c’est aussi pour des considérations pratiques: chaque revo doit rester dans son espace. Un peu plus haut ou un peu plus bas c’est la place d’un autre revo. Dans les figures dynamiques avec des croisements il faut impérativement rester dans son canal de vol. Pour cela il faut également être capable de tourner en bout de ligne sur la pointe de son aile afin de ne pas gaspiller de la fenêtre de vol !

Slide

Rotation en translation


L’objectif de ce parcours de progression est de savoir voler en megateam. Pour decourvir cette expérience de vol vous pouvez consulter mes animations 3D sur le vol en megateam

Catégories
Uncategorized

Cours révo débutant: virage et vol horizontal

Cette vidéo fait suite au 2 précédentes où on a vu comment mettre le revo en position de décollage puis comment le mettre en vol. Ces 2 étapes passées on va maintenant voir comment s’amuser un peu en faisant voler le cerf-volant dans la fenêtre de vent. Après avoir appris la procédure d’urgence pour éviter le crash, on va ainsi voir comment faire tourner son revo et le maintenir en vol horizontal.

Pour ne pas rater la prochaine vidéo ou le prochain article de ce blog, pensez à vous inscrire sur kite just 4 fun


Catégories
Cours

Cours Revo débutant: mise en position de décollage

Dans la vidéo précédente j’occultais le redressement du revo qui consiste à le faire passer au sol du bord d’attaque en bas au bord d’attaque en haut. Afin d’être complet, et permettre au débutant d’être autonome, la vidéo suivante montre comment partir d’une position à plat aller à la position de décollage. On n’a pas toujours sous la main un « helper » pour redresser le revo.

J’ai fait la prise de son avec un casque micro Bluetooth. Cela me rend bien plus audible même quand je m’éloigne du smartphone.

La prochaine vidéo couvrira l’étape du « débourrage » où le pilote doit apprendre à faire évoluer son cerf-volant dans la fenêtre. Pour rester averti, pensez à vous inscrire

Catégories
Uncategorized

Séance drône à Fontainebleau

Non je ne suis pas devenu un drôneux mais il faut prendre en main mon DJI Spark. C’est chose faite, le décollage et l’atterrissage se fait automatiquement et les clips rapides sont bien pratiques.

Pour ce qui est de la séance de revo le vent entre 6 mph et des rafales à presque 20 mph fut très difficile surtout en lignes courtes.

Les possibilités offertes par le drône me donne des idées pour les prochaines vidéos.

Catégories
Uncategorized

Courcouronne dans la neige

Il ne reste que 3 mois avant le championnat de France et je n’ai toujours pas de ballet. Malgré le froid et la neige tombée hier, je suis aller sur le terrain de Courcouronne. Le vent était annoncé faible: 5 mph.

Le petit bois était bien joli en blanc et le spot encore plus.

A l’anemomètre je ne mesurais rien alors j’ai sorti le Barresi standard en plumes avec les lignes de 23 kg. Le vent monta alors un peu quand j’ai commencé à voler.

La séance fut fort agréable d’autant plus que le soleil chauffait bien. J’ai travaillé quelques figures imposées mais surtout j’ai enfin (re)choisi une musique de ballet qui à l’air de convenir quel que soit le vent et que j’espère être la bonne.

La neige était un peu glacé sans doute à cause des gelées si bien que les décollage sur le ventre en reculant étaient un peu risqué pour L’Icarex. J’ai préféré alors aller relever le revo avant de décoller.

Le vol du jour m’a confirmé que en marche arrière horizontale il faut plus tirer (freiner) l’aile du bas….

Catégories
Cours

Entraînement décollage et atterrissage en équipe

Seconde vidéo de la série cours de revo. Je montre ici un décollage classique de vol en équipe pour préparer une poursuite puis un atterrissage dit « joli posé ».

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Catégories
Uncategorized

Moins seul au monde

Hier, il était annoncé à Draveil entre 6 et 9 mph de vent orienté sud (vent du nord). Ne faisant pas la fine bouche, je me rends sur le spot.
En arrivant, quelqu’un passe devant moi en VTT et s’installe en plein milieu du terrain. Je me demane alors ce qu’il va faire quand il sorti une voile de traction.

Je me suis dis que j’allais être embêté par cet engin à l’opposé du pilatage tout en finesse d’un Revo. Heureusement que le vent annoncé était de mauvaise qualité avec des chutes, si bien qu’une voile de traction ne tient pas en l’air dans ces conditions. J’en ai profité pour fanfaronner « Le mien il vole, na na nère » et à cela j’eu comme réponse « Il est plus léger ». C’est là que j’ai compris que je tenais une occasion de faire découvrir le revo.

Non, cela n’a rien à voir avec la légéreté…. Mise en pression, angles d’incidence et différentiels, sont des notions inconnues des partiquants de voiles de traction. Mon apprenti « tractiste » voulu alors essayer mon Revo. J’hésitai un peu, car en générale, les amateurs de voile de traction sont…. comment dire, disons-le: des bourrins. Finalement après lui avoir prodigué quelques explications, je lui cédai les commandes.

Effectivement, il comprit rapidement son erreur de croire que tous les 4 lignes sont pareils. Le premier décollage (BA vers le haut) commença bien. Le Revo pris de l’altitude, puis il essaya de le faire virer pour le mettre sur le côte et le revo fini sa course BA au sol.

Il m’a semblé bien étonné, découvrait-il le Revo ? sans doute. J’étais en tout cas bien satisfait de le lui avoir fait découvrir…. juste pour le plaisir.