Figure mégateam 6×6 file ou bande

Je présente ici une figure de megateam dynamique: le défilement en bande ou file. Cette figure consiste à faire défiler les lignes, respectivement les colonnes, en sens contraire une sur deux. Par exemple la colonne 1 monte tandis que la 2 descend, la 3e monte et la 4e descend etc. Nous verrons que la position grille avantage le déplacement en colonne mais pas en ligne puis comment résoudre cette difficulté.

files verticales
files horizontales

Nous allons expliquer en détail comment réaliser cette figure mais voici ce que cela donne en animation:

Illusion parfaite

Déplacement en colonne

La placement en grille au sol, positionne les pilotes déjà en colonne. De plus les pilotes sont relativement proches grâce au placement décalé un coup à gauche un coup à droite. Le déplacement des revo en colonne montante ou descendante est de ce fait aisé car les revo restent tous dans la zone confortable de leur fenêtre pour monter ou descendre. Il n’y a aucune difficulté.

Files verticales

Déplacement en ligne

Le placement en grille des pilotes entraîne une grande distance entre les pilotes de chaque extrémité d’une même ligne. La placement grille fait des lignes plus longues par rapport aux colonnes. Les fenêtres de vent sont donc très différentes sur une ligne. On avait vu dans une des premières vidéos de cette série sur les megateams, que la fenêtre de vent était sphérique et donc il était parfois impossible au pilote d’une extrémité d’aller ne serait-ce qu’au centre de la fenêtre du pilote de l’autre extrémité. Comment alors faire défiler une ligne horizontalement tout en gardant tous les revo d’une même ligne dans une zone confortable de sa fenêtre de vent ?

chaque colonne reste dans sa fenêtre de vent
chaque pilote d’une ligne est dans une fenêtre de vent différente
Déplacement physique

Si le cerf-volant ne peut pas se déplacer autant que l’on veut, c’est le pilote qui se déplace. Ainsi la figure demande au pilote de se déplacer physiquement en ligne. Cela a pour effet de déplacer le revo le long de la ligne. En plus le pilote doit faire avancer, respectivement reculer, son revo pendant que lui-même se déplace. Ainsi le mouvement combiné de déplacement en l’air et au sol donne une grande amplitude au mouvement à la ligne.

Écartement dans les colonnes vs contorsion

Lors de ma participation aux entraînement de megateam à Berck j’ai observé que le déplacement physique des pilotes par ligne était gêné par la tête des pilotes de la ligne de devant qui entravait le déplacement des lignes. En effet en position grille un pilote d’une colonne n’est pas gêné par celui qui est devant car ce dernier est décalé sur le côté. Le pilote qui est dans son alignement dans la colonne est encore plus devant. Or avec la translation physique c’est le pilote décalé qui va lui passer devant. Sa tête va le gêner.

Ainsi j’ai pu voir des contorsions rigolotes à Berck où les pilotes se courbaient pour passer sous les lignes des pilotes juste derrière. Je pense que ces contorsions peuvent être évitées si on écarte les pilotes de chaque colonne. De plus c’est au pilote de derrière d’effectuer la manœuvre d’ écartement car il voit ses propres lignes et la tête du pilote devant lui.

Prise en compte de la vue perçue par le public

Cette manœuvre d’écartement doit être effectuée avant le mouvement de file. J’avais en premier lieu fait une simulation en maintenant la position perçue des revos par leur pilote dans le ciel mais cela engendrait une tassement des revo sur l’axe Z (verticale). En conséquence depuis la vue du public les ailes des revo de 2 lignes adjacentes semblaient se toucher. Ce qui n’est pas le cas car 2 lignes adjacentes sont décalées dans l’axe Y (profondeur). Je n’ai donc pas retenu cette possibilité pour des raisons esthétiques du rendu final pour le public.

Toutes ces considérations faites, voici la simulation vue de dessus:

Vue intérieure

Quelques vue des pilotes pour ce centre compte du travail de déplacement lors des files horizontales.

Réalité

Les caméras à vue tournante permettent de bien constater les décalages des fenêtres de vent.

Voici l’ensemble des caméras disponible:


Dans ce billet nous avons vu comment le déplacement physique des pilotes permet de gagner de la fenêtre de vent sur l’axe horizontal en donnant l’illusion qu’elle est plus large. D’ailleurs cette technique déplace le revo dans sa fenêtre 2D qui est la caractéristique habituellement acquise. Le déplacement des pilotes provoque souvent des rencontres les lignes et les têtes. L’espacement des colonnes permet de les éviter.

J’ai mis en téléchargement le source du modèle 3D. Vous pouvez créer vos propres animations et les partager avec la communauté des cerf-volistes. Cela va me permettre de levez un peu le nez de mon écran et aller voler un peu… le revo ça se passe aussi et surtout dehors !

2018

L’année 2018 touche à sa fin. Il est temps de faire le point sur cette année cerfvolistique intense. Elle avait commencée par la création d’une structure kitejust4fun en prévision des futures actions que j’allais pouvoir entreprendre dans le milieu du cerf-volant. Pas d’originalité je l’ai appelée KITEJUST4FUN l’association pour la pratique du cerf-volant pilotable. Aussitôt créée en janvier, et aussitôt mise en sommeil, car il me fallait terminer ma vie cerfvolistique en cours.

Après avoir mis en place le cours de 4 lignes indoor à Cramayailes, dès la fin de l’année précédente, je clôturais mon appartenance à ce club par l’indoor de Marle car entre temps j’avais acquis la conviction que la mise en valeur du cerf-volant acrobatique serait bien plus efficace en suivant mon propre chemin…

La participation au Club 38, présent sur Facebook est un exemple de réalisation pour promouvoir la pratique. Toutes mes vidéos club 38 sont aussi sur ce blog et je lui ai donné un peu de visibilité sur le forum aufilduvent, qui reste une référence dans mon initiation au 4 lignes.

Le festival de Berck fut un des 2 temps forts de cette année 2018. Pour la première fois j’ai pu y assister dans son intégralité. Les vols d’entraînements et les megateam sur le terrain central furent de bon moments.

Berck 2018 megatem sur le terrain central

A côté de rencontres très médiatiques comme Berck, j’ai également essayé de présenter le 4 lignes lors d’événements locaux comme lors de la fête du village d’Avrainville. J’ai participé à d’autres manifestations cerfvolistiques comme le 1er festival de Le Portel ou le 1er Air’genteuil sur la butte d’Orgement ou la conviviale de Sens et quelques autres.

Cette année 2018 marque également pour moi l’idée de promouvoir le cerf-volant acrobatique sur les média. On ne peut être physiquement partout mais on peut l’être virtuellement. J’ai donc commencé à faire des vidéo de promotions disséminées sur tous les médias numériques à ma disposition. Un exemple en est la vidéo à Etretat

Escapade à Etretat

Une autre action pour la promotion du cerf-volant pilotable fut ma participation à la final du championnat de France à Bray-dunes. Ce projet qui avait commencé en 2017 avec les manches sélectives fut riche d’enseignement pour ma connaissance du monde du cerf-volant en France dans sa branche FFVL.

L’autre moment fort fut le Fête du vent de Marseille. J’ai eu l’opportunité d’y aller de nouveau cette année et ce fut un très grand bonheur de retrouver les copains cerfs-volistes qui partagent la même passion que moi.

Fête du vent de Marseille

Cette fin d’année 2018 fut marquée par un retour à l’apprentissage. Je me suis lancé corps et âme dans l’axel. Cette axel-mania est un peu étonnante car je suis vraiment peu enclin au pilotage freestyle et ce n’est qu’après 6 ans de révo que je m’y mets… avec un succès tout relatif d’ailleurs.

Comment ça, il n’est pas plat mon axel ?

Pour terminer cette rétrospective, j’ai lancé un débat sur le forum aufilduvent sur le déclin du cerf-volant et de nombreuses idées émergent. L’avenir nous dira si les bonnes volontés présentes réussiront à concrétiser l’espoir de jours meilleurs pour le cerf-volant pilotable.

En tout cas rendez-vous en 2019 ici sur mon blog ou en rejoignant KITEJUST4FUN l’association

6 années de cerf-volant 4 lignes et maintenant ?

En 2012 j’ai decouvert le 4 lignes et depuis pas mal de chemin parcouru. Le vol en salle m’avait captivé un moment au début mais rapidement le vol exterieur en groupe est devenu mon obsession.

Cela a eu je crois un effet bénéfique sur mes vols solo ou je m’imaginais être à plusieurs en m’évertuant à garder la trajectoire propre et la position en stop la plus immobile possible. La conséquence a été de me permettre de prendre part à des megateam bien que mon niveau global n’était pas excellent. Je le répète encore le vol en megateam n’exige pas d’être un top pilote.

Ensuite pour aller plus loin et ne pas voler juste quand le vent le permet, il m’a fallu m’équiper en panoplie complète : UL, standard, semi-ventilé et ventilé. Cela permet de voler plus souvent et donc d’augmenter son niveau de vol. Se forcer à voler dans des vents pourris (rafaleux ou avec de fortes amplitudes) forge egalement l’expérience dans le choix de la voile et à adapter ses mouvements avec la force du vent.

Voler dans differentes conditions de vent ne donne cependant pas la maîtrise. Je pense que seul le vol sur figure imposée permet d’acquérir la maitrise: le cerf-volant doit aller là où le pilote veut et non pas l’inverse. La compétition aves ses figures imposées et le ballet en musique avec le tempo imposé font évoluer le vol vers un autre niveau de maîtrise. Dans le cas du ballet cette compétence est la maîtrise du rythme. Ce sens de la chorégraphie est distinct hélas de celui du pilotage et requiert une sensibilité artistique qui n’est pas donnée à tous.

J’ai passé les 18 mois précédents en mode compétition. J’ai travaillé la maitrise du vol mais assez peu le côté artistique du ballet auquel je n’ai consacré que 3 mois. Pourtant le ballet est ce qui a le plus d’impact sur le public et met le mieux en valeur la discipline. Je vais donc m’évertuer à travailler la démo en musique dans un mode plaisir.

Dimanche à Sens

Aujourd’hui deuxième journée du week de découverte cerf-volant organisé par le club Les Sens Ciel.

Le vent était plus fort que la veille ce qui a adouci un peu la chaleur de l’été.

Les seances d’initiations ont ponctué la journée et des lâchés de bonbons ont ravi les petits. La bonne humeur etait présente tout au long du week-end.

Juste pour le plaisir

Regardez « Decoucerte Cerf-volant Sens 2018 » sur YouTube

Decouverte Cerf-volant à Sens

L’association de cerf-volant de Sens Les sens ciel organise ce week-end du 30 juin et 1er juillet, 2 journée de cerf-volant.

Je suis arrivé samedi matin dans l’Yonne où je n’avais jamais mis les pieds. Le soleil tapait déjà fort et la journée était annoncée caniculaire.

Le vent était capricieux entre rafale et petole. Le standard 3 plumes fut de sortie mais la chaleur écrasante rendait le vol extenuant.

Certains courageux afrontaient les elements contre le bon sens. Ah la passion !

Une occassion de partager entre cerf-voliste et de voler en groupe.

Juste pour le plaisir !

Regardez « Cerf-volant Sens 2018 » sur YouTube

Sens ce jour et maintenant

#VaavudWeather

Cerf-volant à Sens ce week-end

Située à 125 km au sud-est de Paris à Sens, le club Les Sens Cielpropose ce week-end du 30 juin au 1er juillet de décourvrir le cerf-volant. Cela se passera au stade Claude Pitou de 10h à 18h.

WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux