2018

L’année 2018 touche à sa fin. Il est temps de faire le point sur cette année cerfvolistique intense. Elle avait commencée par la création d’une structure kitejust4fun en prévision des futures actions que j’allais pouvoir entreprendre dans le milieu du cerf-volant. Pas d’originalité je l’ai appelée KITEJUST4FUN l’association pour la pratique du cerf-volant pilotable. Aussitôt créée en janvier, et aussitôt mise en sommeil, car il me fallait terminer ma vie cerfvolistique en cours.

Après avoir mis en place le cours de 4 lignes indoor à Cramayailes, dès la fin de l’année précédente, je clôturais mon appartenance à ce club par l’indoor de Marle car entre temps j’avais acquis la conviction que la mise en valeur du cerf-volant acrobatique serait bien plus efficace en suivant mon propre chemin…

La participation au Club 38, présent sur Facebook est un exemple de réalisation pour promouvoir la pratique. Toutes mes vidéos club 38 sont aussi sur ce blog et je lui ai donné un peu de visibilité sur le forum aufilduvent, qui reste une référence dans mon initiation au 4 lignes.

Le festival de Berck fut un des 2 temps forts de cette année 2018. Pour la première fois j’ai pu y assister dans son intégralité. Les vols d’entraînements et les megateam sur le terrain central furent de bon moments.

Berck 2018 megatem sur le terrain central

A côté de rencontres très médiatiques comme Berck, j’ai également essayé de présenter le 4 lignes lors d’événements locaux comme lors de la fête du village d’Avrainville. J’ai participé à d’autres manifestations cerfvolistiques comme le 1er festival de Le Portel ou le 1er Air’genteuil sur la butte d’Orgement ou la conviviale de Sens et quelques autres.

Cette année 2018 marque également pour moi l’idée de promouvoir le cerf-volant acrobatique sur les média. On ne peut être physiquement partout mais on peut l’être virtuellement. J’ai donc commencé à faire des vidéo de promotions disséminées sur tous les médias numériques à ma disposition. Un exemple en est la vidéo à Etretat

Escapade à Etretat

Une autre action pour la promotion du cerf-volant pilotable fut ma participation à la final du championnat de France à Bray-dunes. Ce projet qui avait commencé en 2017 avec les manches sélectives fut riche d’enseignement pour ma connaissance du monde du cerf-volant en France dans sa branche FFVL.

L’autre moment fort fut le Fête du vent de Marseille. J’ai eu l’opportunité d’y aller de nouveau cette année et ce fut un très grand bonheur de retrouver les copains cerfs-volistes qui partagent la même passion que moi.

Fête du vent de Marseille

Cette fin d’année 2018 fut marquée par un retour à l’apprentissage. Je me suis lancé corps et âme dans l’axel. Cette axel-mania est un peu étonnante car je suis vraiment peu enclin au pilotage freestyle et ce n’est qu’après 6 ans de révo que je m’y mets… avec un succès tout relatif d’ailleurs.

Comment ça, il n’est pas plat mon axel ?

Pour terminer cette rétrospective, j’ai lancé un débat sur le forum aufilduvent sur le déclin du cerf-volant et de nombreuses idées émergent. L’avenir nous dira si les bonnes volontés présentes réussiront à concrétiser l’espoir de jours meilleurs pour le cerf-volant pilotable.

En tout cas rendez-vous en 2019 ici sur mon blog ou en rejoignant KITEJUST4FUN l’association

Regardez « Cerf-volant Le Portel 2018 (final) » sur YouTube

Festival de cerf-volant à Le Portel

Pour marquer le début des vacances je suis allé à Le Portel. Cerf-volant Service y organisait un festival de cerf-volant, premierdu nom. 3 heures de routes me séparait de la plage m’obligeant à me lever bieb tôt pour arriver de bonne heure avant l’affluence du public pour pouvoir faire quelques prises de vue avec mon drône.

A 9h30,des badauds étaient déjà presents et alors que les stand finissaient de se mettre en place je suis allé immortaliser ma venue sur la digue. Le jetée était fermée au public ce qui autorisait le drône à la survoler sans danger.

Vers 10h30, du monde sur la digue, il était temps de poser et retour à la plage. Le vent avait commencé à forcir et le standard 3 plumes pliait déjà.

J’ai rencontré Alban qui était demandeur de conseils. J’ai passé une bonne heure à lui montrer les excercices de bases pour progresser et enlever les défauts de pilote 2 lignes se mettant au 4 lignes.

L’après-midi le vent était devenu franchement fort. Je rangai le semi-ventilé rapidement pour deballer le ventilé. Un vrai regal !

La compétition amicale au Fulcrum tourna court. Lors de la prise en main du Fulcrum je voyais les pilotes tout contents du bruit qu’il faisait. C’etait malheureusemet le signe qu’il était en dehors de sa plage de vent. Personne n’avait compris pourquoi je le faisais evoluait lentement ce qui me faisait penser au sketche « brutus ».

Et ce qui devait arriver arriva. Le Fulcrum cassa une première fois. Le connecteur defaillant remplacé le Fulcrum cassa une seconde fois. Ce qui mit fin à la compétition.

La fin d’après-midi fut du vol libre.

Vers 18h je levais l’ancre, pour retourner dans les terres. Le Portel 2018 signe la fin de la saison pour une longue pause estivale.

Juste pour le plaisir.

Regardez « Le Portel » sur YouTube

WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux