Vol en vent quasi-nul avec le Djinn

Cette après-midi je suis allé sur le spot du cul du chien à Noisy-sur-école. Ce spot encaissé permet d’avoir une aérologie peu venteuse.

Ce fut l’occassion de baptiser mon jeu de lignes de 9m. Après quelques 360 qui passèrent étrangement bien malgré la remarque que je faisais sur la traction faible du Djinn rendant difficile à mon niveau de sentir la sensation de pression, je me suis enhardi à tenter le « catch and throw ». Autant dire tout de suite que j’ai un peu de travail pour maitriser ce geste… avec le Djinn.

Le rattraper est différent de celui du Barresi. En effet la légèreté du Djinn le rend plus planant. Il se comporte un peu comme le revo indoor où pour réussir le rattraper en cloche sans poser, il faut attendre que le CV décroche. Avec le djinn si on tire trop tôt et pas assez fort, il va planer et passer derriere le pilote. Il faut soit le laisser bien décrocher et surtout tirer bien fort les avants.

En vent quasi nul le Djinn possède donc un atout pour effectuer le 360 de par sa légèreté. En revanche j’avais beaucoup de mal avec le lancer car le Djinn est très souple et sa légèreté lui confère peu d’inertie ce qui oblige à faire un geste assez énergique. Je dois donc travailler un peu.

Cette seance dans le sable sédimentaire de la forêt des 3 pignons avait un avant goût de Berck en avril prochain.

Figure megateam 6×6 la voiture

La voiture est une figure bien connue de Berck. Elle permet à Bob et Ginette d’aller en vacances ! Sa modélisation en 3D est assez facile même si il faut faire attention à quelques croisement de lignes. C’est d’ailleurs dommage que les lignes ne soient pas visible sur les animations. Je tâcherai pour la prochaine animation de faire figurer les lignes mais pour cette fois ce sera sans. Comme seul guide je n’ai gardé comme d’habitude que la simplicité des placements  non pas celle des ordres.

Création de l’animation de la figure Voiture en grille 6×6
Figure voiture en grille 6×6 vue du public

La création de l’animation s’est faite sans problème. On peut en tirer comme enseignement trivial que le rendu  des lignes horizontale est meilleurs si on utilise les revo d’une même lignes et cela même si on doit décaler la ligne à droite ou à gauche. Ainsi le dessus du capot de la voiture est constitué de C2L3, C3L3 et C4L3 et quelque soit l’angle sous lequel le public regarde ce dernier voit toujours une ligne. En revanche le bout du capot à l’avant est constitué de C1L1, C1L2 et C1L3. On voit que c’est naturel car ils sont en colonne et la transformation est directe. Le rendu est parfait pour un observateur au centre mais sur les côté, le décalage dû au placement en grille de la colonne met en évidence la différence de profondeur (axe Y).

Illusion parfaite

La figure pour un observateur bien au centre dans le public présente un aspect sans défaut.

Vue intérieure

Prenez place derrière les commandes en prenant part au megateam grâce au caméras embarqués sur chaque pilote !

La réalité

Les caméras tournantes permettent de voir toutes le subtilités des décalages.

Voici la liste des caméras extérieures:


J’ai présenté ici la mise en place de la figure voiture en grille 6×6 en me focalisant uniquement sur le placement naturel des revo sans me soucier de la difficulté pour le coordinateur à transmettre des ordres simples aux pilotes.  Si vous voulez produire votre propre animation, vous pouvez vous rendre sur la page suivante où je distribue le modèle 3D permettant de réaliser les animations: source du modèle 3D

 

Figure megateam 6×6 boule ou patatoïde

La figure boule est très connue. Elle peut se faire avec très peu de revo. A partir de 5 la figure prend forme. La grande difficulté en megateam grille vient de la transformation de la grille en cercle car il faut faire sortir les révo du mileu de la grille pour les amener en périphérique afin de constituer le cercle.

formation megateam 6×6 boule

 

Pour cela on passe par l’étape intermédiaire des 3 cercles concentriques.

formation megateam 6×6 3 boules concentriques

 

Étapes de construction

  1. cercle extérieur
  2. cercle intermédiaire
  3. cercle intérieur
  4. fusion cercle intérieur avec intermédiaire
  5. fusion cercle intermédiaire avec l’extérieur

Illusion parfaite

Vue intérieure

Les vues de l’intérieure permettent de se mettre à la place du pilote.Voyons ce que voit un pilote au centre.

Voyons le point de vue d’un pilote dont le revo va aller en bas a droite.

La liste de lecture suivante montre le point de vue de chaque pilote.

Simplicié des ordres vs placement parfait

Sur la figrue Bob un pilote m’a fait remarquer que « Le choix des déplacements est in situ dicté également par la simplicité des ordres ». Par exemple « ligne 1 faite ceci » au lieu de « revo C1L4 et revo C4L4 faites cela ». Cette remarque est très pertinente car en simulation 3D je peux me permettre de faire faire ce que je veux à chaque revo. Je ne suis guidé que par la perfection des déplacements en limitant les croisements. Il en va autrement sur le terrain.

Intérêt de la simulation 3D

Dans la réalité, je pense que l’on peut allier les 2 si les pilotes sont disciplinés et retiennent leur position dans la grille. Par ailleurs l’étude préalable des formations permet également au pilote d’apprendre les meilleurs placements. En outre la simulation 3D est très instructive sur ce point.

Exemple et contre-exemple

Prenons le cas de la figure boule en se concentrant sur le haut de la boule. Les revo C3L1 et C4L1 se retrouvent en haut. Quand la boule intermédiaire rejoint la boule extérieure, les revo C3L2 respectivement C4L2, doit passer soit à gauche soit à droite de C3L1, respectivement C4L1.

Dans la simulation on voit que le revo C3L2 passe naturellement à gauche. Ceci est parfait au regard des lignes. En effet le pilote C3L2 est à gauche du pilote C3L1 (colonne C3 respectant le placement grille !). Par contre C4L2 passe à droite de C4L1 dans la simulation. Or j’avais bien dis qu’il n’y avait pas de symétrie et en voici un bon exemple. C4L2 est au sol a gauche de C4L1. En passant à droite C4L2 amène ses lignes à se rapprocher de celles de C4L1. Donc c’est un mauvais placement ! La simulation me montre que cela va encore car C4L1 reste au dessus de C4L2, mais de peu. Si on éclate la boule, les lignes risquent de se toucher !

megateam grille boule placement parfait vs croisement des lignes

Réalité

Les cameras suivantes donnent un point de vue intéressant sur les positions spatiales des revo.

Vous pouvez consulter l’ensemble de vues des différentes caméra ici:


Nous avons vu un exemple de mise en œuvre de la boule dans le cas particulier de la grille 6×6. En cas de grille non carrée comme 6×4 le déplacement des revo serait différent. Le lecteur se reportera à l’article de fenêtre sphérique pour voir la mise en place de la formation grille initiale.

Nous avons également évoqué la question du déplacement parfait, nous y consacrerons un article mais auparavant la prochaine animation traitera des slides et files. Pour ne rien rater, inscrivez-vous sur kite just 4 fun, le blog de cerf-volant de Thierry Bressure.

Figure megateam 6×6 Bob

La figure de mégateam Bob que j’ai pu voir au RICV de Berck est un bonhomme comme peuvent le dessiner les petits enfants.

figure megateam Bob

Elle est intéressante car mis à part les revo en colonne au centre, les autres sont dans des fenêtres de vol très différentes et pour certains font de grands déplacements dans un même groupe de la figure finale. Ainsi à l’intérieur d’un groupe (tête, bras et jambes), les différents points de vue qu’offre la simulation 3D permet de voir les décalages des revo. Bien entendu depuis la vue du public (bien au centre loin derrière les pilotes) l’illusion d’une figure dans un plan est parfaite.

J’ai réalisé la simulation en prenant le point de vue de chaque pilote pour déplacer chaque revo en veillant à ne pas croiser les lignes et minimiser le déplacement. Donc si chaque pilote se place en fonction des revo qui lui sont directement proches dans la figure finale, le rendu vu du public est correct.

L’ordre de mise en place que j’ai choisi est le suivant:

  1. tête
  2. colonne vertébrale
  3. les bras
  4. les jambes

Voici une compilation des différentes cameras:

Illusion parfaite

La simulation permet de voir le rendu vue du public ou depuis une caméra grand angle placée devant les pilotes.

Vue intérieure

Je vous propose de vous mettre à la place d’un pilote pour voir ce qu’il voit quand il réalise la figure. cette expérience est très réaliste et correspond bien à ce que j’ai pu voir en participant à de tel mégateam au RICV de Berck. On se rend compte que le rendu vu de l’intérieur peut être légèrement (voire très) différente de la vue d’ensemble. Cela me conforte dans l’idée que la figure finale vue du public ne peut pas suffire à la l’appréhension de la figure pour un novice. C’est cela qui a motivé la rédaction de ces articles et la création de ces animations.

Le placement grille et non symétrie

Par ailleurs, je me suis rendu également compte que les revo de 2 colonnes grilles symétrique ne font pas des rotations symétriques sur l’axe Z (verticale), Dans la suite de ces animations, je numérote les revo en colonne x ligne. Prenons la ligne 1 qui va constituer la tête, les revo colonne 1 et 6 sont symétriques. Le revo C1L1 doit translater vers la droite (rotation autour de Z) tandis que C6L1 doit translater vers la gauche (rotation autour de Z).

Ainsi la simulation montre que pour une même distance perçue de translation, afin de se rendre au centre de la grille, l’angle de rotation autour de Z est plus petit pour C1L1 que pour C6L1. Cela est dû au fait que les pilotes de la 1ère ligne de la grille sont décalés au sol vers la droite par rapport à leur propre colonne physique. Donc le pilote de C6L1 à plus d’angle à faire que C1L1 pour aller au centre de la grille.

Toutes ces considérations faites, il faut retenir que chaque pilote a non seulement un point de vue différent de la figure mais aussi un travaille de pilotage différent et en général non symétrique ! Donc il est important pour un novice en mégateam de ne PAS regarder la figure globale pour se positionner mais SEULEMENT par rapport aux revo les plus proches. Seul le coordinateur à une vue d’ensemble et peu donner des instructions pour corriger tel ou tel revo.

Voici la liste des vues des pilotes, prenez place derrière les poignées et vivez le megateam comme si vous en étiez !

Réalité

Comme je le faisais dans l’article sur la fenêtre sphérique, grâce aux différentes caméras on voit bien les décalages des révo dès que l’on sort de la vue du public.

Vous pouvez consulter l’ensemble des vues des caméras dans la liste de lecture suivante:


Nous avons vu dans cet article en détail la mise en place de la formation mégateam Bob pour une grille 6×6. Le choix de certains déplacements pourrait surprendre, mais il correspond réellement à l’objectif de minimiser les déplacements et éviter les croisements des lignes. Par ailleurs le lecteur pourra se reporter à l’article sur la fenêtre sphérique pour comprendre la mise en place de la position grille qui a été un pré-requis. La prochaine étape sera de montrer la formation boule et ses variantes, les slides, les multi-poursuites etc. Pour ne rien rater, vous pouvez-vous inscrire sur ce blog.

Introduction au mégateam en grille

Le RICV de Berck dans 3 mois et il est encore temps de se préparer. Les pilotes 4 lignes auront l’occasion de s’essayer au mégateam le matin avant 11h. Je répète encore cette année que le mégateam est vraiment accessible si on s’en donne la peine. Je pense que le pilotable individuel de qualité nécessite la fois maîtrise et technicité alors que  le vol en équipe demande de la maîtrise tandis que le vol en mégateam ne requiert finalement que de la discipline et la concentration. En effet en mégateam pas de techniques complexes ni obligatoirement une maîtrise excellente car l’effet de groupe masque les imperfections de quelques uns. Néanmoins, il ne faut pas se leurrer il n’y a pas de place à l’erreur quand on est 40 en vol sinon c’est le sac de nœuds !

Dans ce billet j’introduis des éléments clé du vol en megateam que j’évoquais dans mon billet précédent sur Berck 2019 et que j’ai vu lors du RICV de Berck 2018:

  • présences de cerf-volant autres que le sien
  • placement au sol

Placement au sol en position grille

placement en ligne

Jusqu’à une 20aine de pilotes peuvent se mettre en ligne et faire un megateam quand le vent est assez fort et si on contente de poursuites et de figures dynamiques. En effet les pilotes aux extrémités sont alors en bord de fenêtre. C’est pourquoi au delà de 20 ou par vent faible si on veut dessiner dans le ciel avec des figures statiques, il faut resserrer les rangs pour que tous les pilotes bénéficient d’une fenêtre confortable. La solution est le placement en grille.

Le principe est que les pilotes forment une grille au sol. On part d’une placement en ligne où on définit des groupes de même tailles. Disons pour l’exemple des groupes de 6. Chaque groupe sera une colonne de la grille. Depuis la placement en ligne au sol il y a un premier groupe de 6 avec le pilote 1 en leader, puis un second groupe de 6 avec le pilote 7 en leader etc.

Lorsque que coordinateur donne l’ordre de former la grilles les revo décollent et forme une grille avec le leader en haut de chaque colonne constituées par son groupe.

Formation grille

Au même moment les pilotes qui étaient en ligne doivent se placer comme leur revo en grille. Chaque groupe étant devenu une colonne, les pilotes de chacun d’eux doivent se placer en colonne.

Placement formation grille

Dans le schéma ci-dessus on voit les pilotes représentés par leur cerf-volant. Le haut du schéma montre les pilotes en première ligne et le bas du schémas les pilotes derrières. On remarque que plus un revo est haut dans le ciel, plus son pilote est derrière dans la colonne au sol. Le leader de chaque groupe se retrouve derrière et dans un groupe donnée, les pilotes sont décalés en alternance afin de ne pas gêner celui de derrière avec sa tête. On placera si nécessaire les petits devant….Une fois les pilotes en grilles, ils y resterons durant tout le mégateam.

J’ai remarqué que c’était cette formation grille qui représentait la plus grande difficulté lors des entraînements. Je ne l’ai pas rencontrée ailleurs lors de mes déplacements sur les festivals. Elle n’est sans doute utilisée que dans les très grosses formations mégateam !

Figures statiques en grille

Le principe des figures est de ne pas croiser les lignes des revo. Les revo à gauche resteront sur la gauche de la fenêtre, les revo en haut resteront en haut de la fenêtre  etc. Ainsi avec un minimum de déplacement chaque revo va occuper une position dans la fenêtre pour constituer la figure.

La boule

Prenons l’exemple de la boule:

formation boule

Les révos rouges qui étaient à gauche de la grille sont toujours à gauche dans la boule. De même les révo en haut qui ont beaucoup de noirs dans leur panneautage sont encore en haut dans la boule etc. Lors de l’exercice de formation de la boule, le coordinateur pourra demander au révo du haut de commencer à dessiner l’arc supérieur du cercle puis au revo du bas de faire l’arc inférieur, ensuite aux révo du milieu de terminer la boule. On remarque que les équipes de révo ( groupe de couleur) se retrouvent séparées. Cela est contre-nature pour les pilotes habitués à voler en équipe ou en mégateam ligne.

Voici l’image avec la grille d’origine pour se rendre compte des déplacements des révo:

formation boule avec grille originale
Bob

C’est un bonhomme.

formation bob

Les revo de la ligne du haut forment la tête. Les extrémités de la seconde rangée forment les bras mais ceux du milieu de la seconde rangée forment le cou. Les révos du centre (colonne bleu et jaune) forment  le colonne vertébrale. Les révo du bas forment l’extrémité des jambes. Cela laisse de la place pour que les colonnes vertes et mauves descendent et achèvent de constituer les cuisses. Les révo restants forment les avants-bras.

formation bob avec grille originale

Le but de ce billet n’est pas de lister toutes les figures, passons plutôt au megateam dynamique

Figures dynamiques en grille

Translation alternée des colonnes

Il est facile de voir que déplacer les colonnes vers le haut et vers le bas en alternance est sans difficulté ni au niveau des lignes ni au niveau de la fenêtre de vent car chaque colonne est au centre de sa propre fenêtre de vent sur son axe horizontale. La figure consiste à faire monter ou descendre chaque groupe de révo.

formation translation colonne
formation translation colonne avec grille originale
Translation alternée des lignes

La translation alternée des lignes est une formation dynamique intéressante car elle brise les équipes de colonnes. Chaque ligne se déplaçant horizontalement, chaque pilote se retrouve dans un groupe qui n’est pas son équipe de départ.

formation translation ligne

Avec en sur impression la grille initiale, on voit bien l’effort de translation eu égard la fenêtre de vent.

formation translation ligne avec grille originale

Lorsque le nombre de colonne est important, la translation des lignes amène les pilotes des extrémités à sortir de leur fenêtre de vol donc les lignes de pilotes ne peuvent pas rester statiques. Pour cela chaque ligne de pilote doit physiquement se translater pour garder les CV dans leur fenêtre de vol. Cette manœuvre est de loin la plus épique qu’il m’est été donnée de voir en mégateam à Berck car il faut penser à baiser la tête pour permettre aux lignes des pilotes de la ligne derrière soi de passer ! Au sol les pilotes accompagnent la figure dans le ciel en l’imitant :

placement formation translation ligne
placement formation translation ligne avec placement original

On remarque que pour faciliter le passage des lignes des  pilotes les membres d’une même équipe peuvent s’écarter un peu les uns des autres. Ainsi avant le démarrage de la figure le coordinateur pourra demander aux pilotes de chaque équipe d’allonger  leur colonne.

Multi-pousuite

La poursuite multiple consiste à faire des poursuites distinctes par équipe. Chaque colonne fait une poursuite en 8 allongé dans le sens de la hauteur.

formation multi-poursuite

Nous arrivons à la fin de ce billet qui avait pour but de montrer quelques éléments clé du mégateam en grille. De nombreuses autres figures existent et j’espère avoir donné envie au lecteur de s’essayer au mégateam. Le RICV de Berck est d’ailleurs une occasion pour les pilotes d’apprendre à les mettre en œuvre. C’est un challenge excitant qui donne au pilotage une autre dimension !

RICV Berck 2019 dans 3 mois

affiche Berck 2019

Comme chaque année Berck est une occasion pour les pilotes de 4 lignes de voler en mégateam. Cette année point de compétition donc il devrait y avoir beaucoup plus de pilotes 4 lignes sur le terrain.

Par ailleurs Berck est aussi un bon moyen d’apprendre en s’essayant au pilotage en mégateam lors des « entrainements » quotidiens du matin où pilotes aguerris aux figures telles que Bob ou la voiture, se mêlent aux novices.

Ces entrainements qui ont lieu traditionnellement le matin à 11h sont libres. Il vaut quand même mieux s’être un peu préparé auparavant en suivant par exemples les cours que je propose sur ce blog (voir en bas de l’article) et dont l’objectif avoué est de voler en megateam. Il reste 3 mois pour perfectionner son pilotage.

Néanmoins les séances in-situ sont obligatoires pour appréhender les aspects suivants:

  • présences de cerf-volant autre que le sien
  • position au sol en grille
  • discipline : silence et écoute du leader

Rendez-vous donc à Berck dans 3 mois, juste pour le plaisir ….

2018

L’année 2018 touche à sa fin. Il est temps de faire le point sur cette année cerfvolistique intense. Elle avait commencée par la création d’une structure kitejust4fun en prévision des futures actions que j’allais pouvoir entreprendre dans le milieu du cerf-volant. Pas d’originalité je l’ai appelée KITEJUST4FUN l’association pour la pratique du cerf-volant pilotable. Aussitôt créée en janvier, et aussitôt mise en sommeil, car il me fallait terminer ma vie cerfvolistique en cours.

Après avoir mis en place le cours de 4 lignes indoor à Cramayailes, dès la fin de l’année précédente, je clôturais mon appartenance à ce club par l’indoor de Marle car entre temps j’avais acquis la conviction que la mise en valeur du cerf-volant acrobatique serait bien plus efficace en suivant mon propre chemin…

La participation au Club 38, présent sur Facebook est un exemple de réalisation pour promouvoir la pratique. Toutes mes vidéos club 38 sont aussi sur ce blog et je lui ai donné un peu de visibilité sur le forum aufilduvent, qui reste une référence dans mon initiation au 4 lignes.

Le festival de Berck fut un des 2 temps forts de cette année 2018. Pour la première fois j’ai pu y assister dans son intégralité. Les vols d’entraînements et les megateam sur le terrain central furent de bon moments.

Berck 2018 megatem sur le terrain central

A côté de rencontres très médiatiques comme Berck, j’ai également essayé de présenter le 4 lignes lors d’événements locaux comme lors de la fête du village d’Avrainville. J’ai participé à d’autres manifestations cerfvolistiques comme le 1er festival de Le Portel ou le 1er Air’genteuil sur la butte d’Orgement ou la conviviale de Sens et quelques autres.

Cette année 2018 marque également pour moi l’idée de promouvoir le cerf-volant acrobatique sur les média. On ne peut être physiquement partout mais on peut l’être virtuellement. J’ai donc commencé à faire des vidéo de promotions disséminées sur tous les médias numériques à ma disposition. Un exemple en est la vidéo à Etretat

Escapade à Etretat

Une autre action pour la promotion du cerf-volant pilotable fut ma participation à la final du championnat de France à Bray-dunes. Ce projet qui avait commencé en 2017 avec les manches sélectives fut riche d’enseignement pour ma connaissance du monde du cerf-volant en France dans sa branche FFVL.

L’autre moment fort fut le Fête du vent de Marseille. J’ai eu l’opportunité d’y aller de nouveau cette année et ce fut un très grand bonheur de retrouver les copains cerfs-volistes qui partagent la même passion que moi.

Fête du vent de Marseille

Cette fin d’année 2018 fut marquée par un retour à l’apprentissage. Je me suis lancé corps et âme dans l’axel. Cette axel-mania est un peu étonnante car je suis vraiment peu enclin au pilotage freestyle et ce n’est qu’après 6 ans de révo que je m’y mets… avec un succès tout relatif d’ailleurs.

Comment ça, il n’est pas plat mon axel ?

Pour terminer cette rétrospective, j’ai lancé un débat sur le forum aufilduvent sur le déclin du cerf-volant et de nombreuses idées émergent. L’avenir nous dira si les bonnes volontés présentes réussiront à concrétiser l’espoir de jours meilleurs pour le cerf-volant pilotable.

En tout cas rendez-vous en 2019 ici sur mon blog ou en rejoignant KITEJUST4FUN l’association

Petit vol à Courcouronne

#VaavudWeather

Après 9 jours de revo à Berck, j’ai mis fin à une cure d’abstinence de 9 jours en allant dégourdir l’Icarex de mon Baressi standard. Le vent se mesurait faible… J’ai monté le 2 plumes en 25 kg.

Le vent faible me donna un peu de fil à retordre mais ce fut une séance agréable.

RICV Berck 2018 c’est fini

Retour à la vie civile avec plein d’images de megateam revo dans la tête.

Que ce soit à l’entraînement, en démo ou sur le terrain central, le vol en formation grille est celui qui requière à mon sens le plus de compétence: contrôle de la vitesse, de la position et don’t panic.

Fini l’entraînement megateam du matin où chacun pouvait apprendre le vol en grille. Je conseille toutefois d’être passé par là case vol en équipe classique.

Fini également les vols en solitaire dans la baie d’authie avec le soleil levant.

Toutes les bonnes choses ont une fin dit-on, ce RICV 2018 restera l’une de mes meilleures participation à un festival.

Maintenant à la douche et séchage pour mes revo qui ont bien volé pendant 9 jours sous le ciel bleu berckois.

Juste pour le plaisir.

Regardez « Spectacle de nuit Berck 2018 » sur YouTube

WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux