Vol en vent quasi-nul avec le Djinn

Cette après-midi je suis allé sur le spot du cul du chien à Noisy-sur-école. Ce spot encaissé permet d’avoir une aérologie peu venteuse.

Ce fut l’occassion de baptiser mon jeu de lignes de 9m. Après quelques 360 qui passèrent étrangement bien malgré la remarque que je faisais sur la traction faible du Djinn rendant difficile à mon niveau de sentir la sensation de pression, je me suis enhardi à tenter le « catch and throw ». Autant dire tout de suite que j’ai un peu de travail pour maitriser ce geste… avec le Djinn.

Le rattraper est différent de celui du Barresi. En effet la légèreté du Djinn le rend plus planant. Il se comporte un peu comme le revo indoor où pour réussir le rattraper en cloche sans poser, il faut attendre que le CV décroche. Avec le djinn si on tire trop tôt et pas assez fort, il va planer et passer derriere le pilote. Il faut soit le laisser bien décrocher et surtout tirer bien fort les avants.

En vent quasi nul le Djinn possède donc un atout pour effectuer le 360 de par sa légèreté. En revanche j’avais beaucoup de mal avec le lancer car le Djinn est très souple et sa légèreté lui confère peu d’inertie ce qui oblige à faire un geste assez énergique. Je dois donc travailler un peu.

Cette seance dans le sable sédimentaire de la forêt des 3 pignons avait un avant goût de Berck en avril prochain.

Cours video débutant: marche arrière

Ma série de tutoriels vidéo pour débutant, commencée en fin d’année dernière, s’étoffe d’un nouvel épisode. Cette fois je me suis attaché à la marche arrière. « Enfin » peut-on se dire, car faire du revo sans marche arrière c’est comme boire de l’eau déshydratée.

Le vent était rafaleux comme le montre la capture d’écran de mon Vaavud.

marche arrière en vent rafaleux…courage

J’ai pris le barresi ventilé en 4 plumes et comme la semaine dernière dans des conditions similaires les lignes des 40kg sifflaient, j’ai préféré prendre les 68 kg pour leur couper le sifflet.

Quelques rayons de soleil quand même

La vidéo est un peu brouillonne. Même si je ne perds plus de temps avec les prises de vues que je fais d’une traite, ni en postproduction avec l’ajout de texte, je dois quand même faire un peu de nettoyage au montage. Il faudrait que je prépare un peu mieux mes discours afin de gagner encore plus de temps.

Néanmoins, je suis assez content d’avoir démarré cette collection de tuto en français made in France et d’apporter ma pierre à l’édifice pour aider les nouveaux membres de la communauté des pilotes 4 lignes.

Voler c’est bien, voler bien c’est mieux, le partager c’est top…

Marseille 2018: arrivée

Après le retard du TGV je suis finalement arrivé à Marseille. A peine arrivé à l’hotel j’ai retrouvé René et sa famille. Nous sommes allés sur la plage du Prado où j’avais entrevu 2 revo quand je suis descendu du bus.

De 16h à 20h nous avons volé avec les autres pilotes 4 lignes. Nous fûmes bien une petite dizaine. J’ai eu l’occasion de tester le Djinn de John Barresi.

Jean-Pierre qui n’arrêtait pas de baver devant le Djinn

Le vent était très fort ce vendredi et on esperait seulement qu’il en reste un peu pour le lendemain.

Retrouvea la video du direct de cette première session de revo à Marseille.

Impressions d’un novice sur le Kaiju

Je pilote le Revolution Indoor depuis quelques années mais je ne me suis jamais intéressé au 2 lignes que ce soit en salle ou en extérieur. Comme John Barresi a sorti un 2 lignes indoor , le Kaiju, je me suis lancé dans l’expérience aidé par les tutoriels présents sur kiteforge.com. Voici mes premières impressions.

A première vue le Kaiju est un cerf-volant plutôt petit. Le montage d’un 2 lignes est plus difficiles qu’un 4 lignes d’autant plus que je dois le démonter complètement pour le faire tenir dans mon sac taillé pour mes revo. Je trouve le Kaiju assez joli et j’ai choisi le mien au couleur de mon club Indoor.

Premier vol

Habitué à un vol lent avec le Revo Indoor, la petite taille du Kaiju m’oblige à me déplacer plus rapidement ce qui confirme la supériorité du 4 lignes que j’évoquais en préliminaire du parcours de progression 4 lignes.

J’ai utilisé les lignes livrées qui sont plus courtes que nos 5m réglementaires en France. Je pense que les lignes du Kaiju font 3m. Avec des lignes si courtes le Kaiju est sans doute un peu difficile pour un novice comme moi. Je vais devoir m’exercer sérieusement à le maintenir à une altitude constante: quelques bonnes heures de 360 en perspective !

Le contrôle du cerf-volant nécessite paradoxalement beaucoup de doigté. Le revo Indoor doit se piloter avec beaucoup de douceur et on pourrait croire que le Kaiju vue sa petite taille qui demande plus de recul aura besoin de plus de punch. Cependant contrairement au 4 lignes où on peut facilement rattraper les erreurs dûes à une manoeuvre trop brusque, ici ce n’est pas aisé. Donc il faut bien doser les commandes envoyées.

Juste pour le plaisir.

Revo Barresi ventilé à Lisses

je voulais tester mes lignes de 68 kg égalisées lundi dernier. La vitesse moyenne du vent ne descendait pas en dessous de 15 mph ce qui m’autorisa à sortir le ventilé et à dérouler mes 68 kg.

revo Barresi ventilé

L’égalisation des lignes effectuée lundi a été bénéfique. Le vent assez fort pour être en limite haute du ventilé a sans doute bien étirer mes lignes. Je vais les vérifier à mon prochain passage au gymnase.

J’ai consacré la session à travailler les motifs en rotation/slide. Mes efforts commencent à payer. J’arrive de mieux en mieux à m’accomoder des différents types de vent.

L’entraînement est une chose sérieuse pour qui veut progresser. C’est d’ailleurs une constante applicable dans tous les domaines.

Vent de fou à Draveil

La décrue de la Seine a rendu le parc de Draveil accessible aux usagers et le vent de nord-est ne laissait aucune autre alternative dans la région. je suis donc allé m’entraîner dans le Moscou Paris par -2 degré.

Revo Barresi ventilé
Revo Barresi ventilé

Le vent était l’un des plus horrible que j’ai pu avoir. Il avait une amplitude énorme passant de 10 à 24 mph. J’ai sorti le ventilé en 4 plumes.

Petit train de la base de loisirs de Draveil
Petit train de la base de loisirs de Draveil

Dans la continuité de ma semaine à Vincennes j’ai consacré la séance à mon ballet. En plus de m’entraîner dans des conditions de vent fort par moment, j’ai pu m’exercer sur un nouveau motif. Le ballet avance donc bien.

Juste pour le plaisir.

Kaiju en route

Mon Kaiju, cerf-volant 2 lignes indoor ou vent très léger conçu par John Barresi est en route !

Bientôt donc commence pour moi une nouvelle aventure cerfvolistique en Indoor. Je vais me mettre au 2 lignes.

Lignes 23 kg en indoor

Depuis que je fais de l’indoor j’évoluais en dyneema standard. Or en extérieur avec mon B-Zen j’ai toujours volé en 23 kg et récemment j’ai même dévolu mon jeu de lignes de 23 kg pour mon Barresi en 2 plumes.

L’indoor étant l’aboutissement du vol en petit vent, pourquoi utiliser mes grosses lignes qui a vu d’oeil devaient être des 40 kg au moins. Ce jour au club se fut donc une séance de fabrication de lignes !

A gauche LPG 23 kg et à droite l’ancienne ligne

Cela faisait déjà un mois que je voulais passer en LPG 23 kg pour pouvoir enchaîner les tours sans sentir de frottements extrêmement déstabilisateurs quand on vole avec peu de pression.

La bride d’attache est plus épaisse que le LPG 23 Kg

L’essai en vol est concluant. Avec les LPG 23 kg je peux faire 3 tours en gardant le contrôle du cerf-volant. Pour comparer avec le 2 lignes c’était comme si on faisait 6 tours ! Autrefois avec les dyneema dès le 2e tour le contrôle devenait difficile du bien que en ballet où démo je ne me contentais que d’un seul tour. Maintenant de nouvelles possibilités s’offrent à moi.

je suis satisfait de cette expérience même si il me faudra me réhabituer avec ces lignes toutes neuves dont les arrières n’ont pas encore travaillé.

La séparation

Après plus de 4 ans de service mon Revo Barresi standard s’en est allé vers une nouvelle vie. C’est avec un petit pincement au coeur que je le laisse partir car c’était mon premier 1.5 avec lequel j’ai volé depuis 2013.

Certes depuis l’arrivée de mes revo blancs, il aurait dû prendre sa retraite et ne sortait que très rarement mais je le gardais monté en 2 plumes tant je ne voulais pas me séparer de lui. Il a terminé son service sur mon dernier niveau du Club 38 en fin d’année. Quelle belle fin !

Mon sac n’étant pas extensible à l’infini et devant accueillir une nouvelle recrue, j’ai donc offert une nouvelle vie dans d’autres mains. Il ne sera pas seul puisqu’il part avec mon Revo semi-ventilé maison qui ne sortait plus du tout depuis qu’un Barresi semi-ventilé était arrivé.

C’est une page qui se tourne avec nostalgie pour moi et une histoire qui commence pour un pilote qui sera heureux de posséder 2 revo. Rien ne sert d’avoir des doublons, je ne suis pas collectionneur, je suis un pilote.

Au revoir et à peut-être un jour sur un terrain !

Club 38 Niveau 7

Mon niveau 6 étant validé, j’ai regardé la routine du niveau 7 qui ne me paraissait pas bien compliquée étant donné que voler lentement c’est ma spécialité….

Le vent était annoncé entre 5 et 8 mph mais sur place à Courcouronne je mesurais à peine 4 mph…. J’ai pris mon Barresi STD monté en 2 plumes avec mes lignes de 23 kg. C’était dur car les rotations lentes avec si peu de vent étaient hors de ma portée: j’ai du être actif au sol, très actif même.

Le jeu a failli mal tourné car il a commencé par une jolie frayeur à cause d’une saleté de branche:

23 kg attention aux noeuds

Finalement quand la batterie de mon téléphone a rendu l’âme, le vent se levait un peu mais impossible d’immortaliser la routine 7 sans ce vilain recul.

WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux