Regardez « djinn Vincennes » sur YouTube en direct

Baptême de mon Djinn

Reçus depuis 10 jours déjà mais le temps m’avait cruellement manqué pour leur faire prendre leur premier vol. Quand ce n’était pas le temps c’était la météo qui avec plus de 40 mph le week-end dernier interdisait toute sortie même avec le ventilé. Mes Djinn étaient donc restés jusque là bien au chaud. Entre 2 tempêtes hivernales je voulais, sur ma pose méridienne, leur faire découvrir Vincennes mais avec 1mph j’ai préféré attendre quelques heures de plus afin de disposer d’un vent décent.

Djinn à Vincennes

C’est donc en fin d’après midi juste avant le coucher du soleil, que je me rendis au polygone de Vincennes. Avec 4 à 6 mph promis, le standard allait être le seul à prendre l’air. Ce fut l’occasion de le comparer avec le standard 2 plumes B-Serie qui aurait été en d’autre temps à la place du Djinn. Le Djinn standard étant livré avec un seul jeu de barre, au nom marketing de Mystic 12, le choix des barres ne se pose pas. La formule suivante est-elle vrai pilote + B-Serie 2 plumes < pilote + Djinn ?

Premières impressions

Tout d’abord ce n’était pas la première fois que j’avais un Djinn entre mes mains. A Marseille en 2018, j’avais pu tester quelques minutes un Djinn mais je n’y avais pas accordé beaucoup d’attention car je n’avais pas à l’époque envie de changer de revo. Mon impression générale était que le Djinn se pilotait facilement comme le B-Serie mais avait un comportement survireur…pour ma manière de piloter en tout cas.

Étude rapide en 23 kg

Je vais aborder le test d’une manière très factuelle en prenant les éléments de pilotages de base et voir le comportement de Djinn par rapport à ce que le B-Serie me donne. Malheureusement le vent ne fut pas vraiment au rendez-vous ce soir.

Quelques secondes avant l’envol

Je n’ai même pas pris le temps de mesurer mais les prévisions avaient évoluées à 2 mph à 17h. J’ai attendu une demi-heure car à 18h il devait y avoir 4 mph mais c’est également l’heure du couché du soleil donc vers 17h20 j’ai baptisé mon Djinn standard.

Légèreté

Le CV est très léger quand on le tient en main et cette légèreté se ressent aussi en vol même si le vent faible y était sans doute pour un peu responsable. C’est un peu déconcertant car il me semble que le B-serie était plus lourd. Le Djinn semble donc demander plus de sensibilité de la part du pilote en vent faible.

Mise en pression

L’aventage de cette légèreté une fois apprivoisée c’est que ça vole…. même avec peu de vent. J’ai essayé de mettre plus de frein mais la position standard au 4e noeud de l’échelle est parfaite ( pour moi et pour ce vent). En fin de séance vers 17h40, le vent ne se decidant pas à venir, je suis allé le chercher en hauteur et là surprise, une fois la voile gonflée, le Djinn de part sa souplesse prend vraiment bien la pression et montait quasiment sans avoir à reculer. Cela faisait 10 min que je me fatiguais inutilement donc: le Djinn promait de m’ouvrir d’autres possibilites en vent faible.

Pilotage

Le vent était certes trop faible pour moi pour que je me prononce vraiment sur le pilotage. Ce que je peux dire c’est que cela vole droit, tellement droit que la mise en glide m’est parue plus difficile qu’avec un B-Serie.

Le virage sur la pointe de l’aile est un peu different. Je l’avais trouvé survireure à Marseille c’est-à-dire que le centre de rotation avait tendance à rentrer à l’intérieur au lieu de rester sur la pointe. Ce soir je n’ai pas retrouvé ce comportement mais comme il y avait moins de vent qu’à Marseille, cela explique peut-être cela.

Le manque de vent fut définitivement frustrant. J’ai quand même essayé quelques rotations dites bicyclettes et le CV repond au quart de tour comme si c’était une marionnette. Le manque de vent semble être compensé par le bridage qui reparti les points de tirages differement que sur le B-Serie.

Conclusion

Cette séance trop courte avec si peu de vent a un goût de reviens-y. Je vais remettre ça demain.

Djinn at home

Quand j’ai dit à ma femme que j’avais commandé 3 jeans rouges et noirs aux États-Unis, je m’étais bien gardé de lui préciser que c’était des Djinn !

colis mystère, non je le suivais à la trace depuis son départ

Les intempéries neigeuses du milieu de semaine n’avaient que peu retardé le transport. Partis des États-Unis côte ouest le 24, arrivé à Roissy le 28, un délai pour la douane et la journée de neige, puis tentative de livraison le 1er fevrier. Finalement je suis allé au bureau de poste récupérer mes jeans made in US…. pardon mes djinn.

Suite standard, semi-ventilé et ventilé

Je ne les ai pas encore sortis sur le terrain car j’etais occupé toute la journée.

je suis content

La météo de demain est…. peu importe j’ai hâte d’aller tester mes nouveaux jouets et reprendre mes marques pour être prêt pour Berck. Je vais devoir lui leur trouver une place dans mon sac. Une nouvelle vie commence !

revo Djinn par KiteForge

Je vais sans doute passer maintenant moins de temps derrière mon clavier sur mes animations 3D de megateam…

RICV Berck 2019 dans 3 mois

affiche Berck 2019

Comme chaque année Berck est une occasion pour les pilotes de 4 lignes de voler en mégateam. Cette année point de compétition donc il devrait y avoir beaucoup plus de pilotes 4 lignes sur le terrain.

Par ailleurs Berck est aussi un bon moyen d’apprendre en s’essayant au pilotage en mégateam lors des « entrainements » quotidiens du matin où pilotes aguerris aux figures telles que Bob ou la voiture, se mêlent aux novices.

Ces entrainements qui ont lieu traditionnellement le matin à 11h sont libres. Il vaut quand même mieux s’être un peu préparé auparavant en suivant par exemples les cours que je propose sur ce blog (voir en bas de l’article) et dont l’objectif avoué est de voler en megateam. Il reste 3 mois pour perfectionner son pilotage.

Néanmoins les séances in-situ sont obligatoires pour appréhender les aspects suivants:

  • présences de cerf-volant autre que le sien
  • position au sol en grille
  • discipline : silence et écoute du leader

Rendez-vous donc à Berck dans 3 mois, juste pour le plaisir ….

Résultats des sondages 2018

J’ai lancé mi-décembre un sondage sur la pratique du 4 lignes. J’ai clôturé la consultation fin décembre afin de faire une première analyse.

Compte tenu de l’étroitesse de la fenêtre et de la période de fêtes, le nombre de votant est assez faible.Cela exclu d’emblée de tirer des conclusions fines.

Débutants ou expérimentés

Tout d’abord il se confirme que la plupart des votants ne sont pas vraiment des débutant puisque les 2 tiers se targuent d’avoir plus de 2 ans d’expérience en 4 lignes. Après 2 ans, on doit savoir faire pas mal de choses même si il faudrait rapprocher cette durée avec la fréquence de la pratique.

Fréquence des sessions

Justement à la question de la fréquence les 2 tiers des votants indiquent pratiquer moins d’une fois par semaine. Comme les questions du sondages sont indépendantes, je ne sais pas dire si celui qui a 2 ans de pratique, s’entraine moins d’une fois par semaine. Néanmoins plus on a de l’expérience, moins on a besoin de s’entrainer. Le revo c’est comme le vélo.

Montant de cotisation idéal

Enfin à la question du montant de la cotisation pour faire partie d’une association de cerf-voliste, la quasi-totalité des votants ne sont pas disposés à mettre plus de 50 € par an. On a une répartition des réponses équitables : 1 tiers pour moins de 15€, un autre tiers entre 15 et 30 € et un dernier tiers entre 30 et 50 €. Cela devrait faire réfléchir certaines associations…

Ce premier sondage ne portait que sur une période limitée. Il est maintenant clôturè pour 2018 mais vous pouvez voter pour 2019. En fin d’année nous verrons si les résultats auront évolué. Cerf-voliste qui est tu ?

Session vidéo à Vincennes

Pour mon premier vol de l’année, j’ai attendu 2 bons prétextes. Premièrement faire une vidéo pour compléter ma série de tuto pour débutant et deuxièmement tester mon nouveau trépied qui devrait me permettre d’avoir des plans à hauteur d’homme. Fini les prises de vue depuis le sol.

Le résultat est assez convaincant.

Rien de tel qu’une séance de revo pour se désintoxiquer l’esprit des fêtes de fin d’année. Pour ce qui est des prises de vues pour mes tuto, le vent variable ne me facilita pas la tâche mais j’ai pu caser ce que je voulais. Il ne reste plus qu’à en faire un petit montage avant de le diffuser.

En attendant un petit extrait de ma séance où j’ai perdu une barre vertical en vol, à force de jouer avec le vent variable à moins que ce ne soit les élastiques qui montrent des signes de fatigue avec les basses températures. Une petite marche de la honte, ça réchauffe.

Pour être averti de la mise à en ligne du tuto, inscrivez-vous sur Kite Just 4 Fun, c’est gratuit.

Cours révo débutant: virage et vol horizontal

Cette vidéo fait suite au 2 précédentes où on a vu comment mettre le revo en position de décollage puis comment le mettre en vol. Ces 2 étapes passées on va maintenant voir comment s’amuser un peu en faisant voler le cerf-volant dans la fenêtre de vent. Après avoir appris la procédure d’urgence pour éviter le crash, on va ainsi voir comment faire tourner son revo et le maintenir en vol horizontal.

Pour ne pas rater la prochaine vidéo ou le prochain article de ce blog, pensez à vous inscrire sur kite just 4 fun


2018

L’année 2018 touche à sa fin. Il est temps de faire le point sur cette année cerfvolistique intense. Elle avait commencée par la création d’une structure kitejust4fun en prévision des futures actions que j’allais pouvoir entreprendre dans le milieu du cerf-volant. Pas d’originalité je l’ai appelée KITEJUST4FUN l’association pour la pratique du cerf-volant pilotable. Aussitôt créée en janvier, et aussitôt mise en sommeil, car il me fallait terminer ma vie cerfvolistique en cours.

Après avoir mis en place le cours de 4 lignes indoor à Cramayailes, dès la fin de l’année précédente, je clôturais mon appartenance à ce club par l’indoor de Marle car entre temps j’avais acquis la conviction que la mise en valeur du cerf-volant acrobatique serait bien plus efficace en suivant mon propre chemin…

La participation au Club 38, présent sur Facebook est un exemple de réalisation pour promouvoir la pratique. Toutes mes vidéos club 38 sont aussi sur ce blog et je lui ai donné un peu de visibilité sur le forum aufilduvent, qui reste une référence dans mon initiation au 4 lignes.

Le festival de Berck fut un des 2 temps forts de cette année 2018. Pour la première fois j’ai pu y assister dans son intégralité. Les vols d’entraînements et les megateam sur le terrain central furent de bon moments.

Berck 2018 megatem sur le terrain central

A côté de rencontres très médiatiques comme Berck, j’ai également essayé de présenter le 4 lignes lors d’événements locaux comme lors de la fête du village d’Avrainville. J’ai participé à d’autres manifestations cerfvolistiques comme le 1er festival de Le Portel ou le 1er Air’genteuil sur la butte d’Orgement ou la conviviale de Sens et quelques autres.

Cette année 2018 marque également pour moi l’idée de promouvoir le cerf-volant acrobatique sur les média. On ne peut être physiquement partout mais on peut l’être virtuellement. J’ai donc commencé à faire des vidéo de promotions disséminées sur tous les médias numériques à ma disposition. Un exemple en est la vidéo à Etretat

Escapade à Etretat

Une autre action pour la promotion du cerf-volant pilotable fut ma participation à la final du championnat de France à Bray-dunes. Ce projet qui avait commencé en 2017 avec les manches sélectives fut riche d’enseignement pour ma connaissance du monde du cerf-volant en France dans sa branche FFVL.

L’autre moment fort fut le Fête du vent de Marseille. J’ai eu l’opportunité d’y aller de nouveau cette année et ce fut un très grand bonheur de retrouver les copains cerfs-volistes qui partagent la même passion que moi.

Fête du vent de Marseille

Cette fin d’année 2018 fut marquée par un retour à l’apprentissage. Je me suis lancé corps et âme dans l’axel. Cette axel-mania est un peu étonnante car je suis vraiment peu enclin au pilotage freestyle et ce n’est qu’après 6 ans de révo que je m’y mets… avec un succès tout relatif d’ailleurs.

Comment ça, il n’est pas plat mon axel ?

Pour terminer cette rétrospective, j’ai lancé un débat sur le forum aufilduvent sur le déclin du cerf-volant et de nombreuses idées émergent. L’avenir nous dira si les bonnes volontés présentes réussiront à concrétiser l’espoir de jours meilleurs pour le cerf-volant pilotable.

En tout cas rendez-vous en 2019 ici sur mon blog ou en rejoignant KITEJUST4FUN l’association

Séance fraîche à Draveil

Les oies sauvages picoraient dans l’herbe gelée et n’étaient pas du tout effrayées par ma présence. Elles ne s’écartèrent que lorsque mon revo avait déployé ses ailes.

Peu de vent en début de séance, à peine 5 mph. J’ai pris le 2 plumes en 25 kg. Et oui, cela faisait longtemps que je n’avais pas sorti les 37m… depuis 3 mois en fait…. 3 mois déjà que je vole en 15m pour apprendre l’axel. Ce passage en 37m m’a fait comprendre la difficulté, voir l’erreur d’apprendre à voler en lignes courtes. En effet les mouvements des bras en lignes courtes sont plus amples (utilisation du lancé et accompgnement) et plutôt inutiles voire productifs en lignes longues.

Cette séance en 37m fut bien revigorante, il faisait un froid d’oie… pardon de canard. Ce fut l’occasion de faire des prises de vue pour ma series de video pour debutant, à voir très prochainement sur kitejust4fun.

Regardez « séance fraîche à Draveil » sur YouTube

WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux