Djinn à Berck

Gilles
Djinnspection

Djinn à Berck

Pierre Fullsouk
David Duboc
Megateam d’ouverture avec mon Djinn
sable de Berck

Regardez « Djinn Berck » sur YouTube

Djinn au soleil de Draveil

lignes qui courbent, vent qui tourne

Hier à Draveil après le démêlage et devrillage de mes lignes de 23 kg je suis resté un peu sur ma faim car il était bientôt l’heure de rentrer à cause de… la faim justement. Aussi cette après-midi le soleil généreux m’incita à y retourner.

Je voulais voir en vent faible, soit en moyenne 6 mph, comment je pilote le Djinn en 40 kg ceci afin de savoir si à Berck mon niveau me permettrait de compter sur lui pour les mégateam en vent faible sans avoir à changer de ligne. En effet avec le B-Serie je vole en 3 plume 40 kg en limite basse 6 mph. En dessous je passe au 2 plumes 23 kg. Je dois me faire une nouvelle matrice de vent pour le DJinn et comme on ne peut pas descendre en dessous du jeu de barre d’origine du standard (Mystic 12), je ne peux que jouer sur la résistance de ligne.

Djinn 40 kg ou 23 kg

Je suis en pleine exploration… Je sais que je tiens bien avec le B-Serie 2 plumes en 23 kg mais le Djinn est substantiellement différent et je ne suis pas aussi à l’aise. Savoir quelle combinaison du Djinn 23 kg ou 40 kg me convient le mieux est primordiale voler en mégateam avec assurance.

Malheureusement l’orientation du vent avait un peu changé et les arbres coupaient net le flux d’air. A moins que ce ne soit les lignes de 40 kg qui m’handicapaient. Je pense qu’il va fallloir que je teste plus en profondeur le réglage de la bride inférieure qui possède plusieurs positions. Peut-être qu’un réglage me permettra de mieux sentir la pression en vent faible ? Trop tard pour le faire avant Berck….

Je pense que je vais amener à Berck avec moi mon standard B-Serie en 2 plumes et mon ventilé B-Serie pour assurer dans les extrémités de la plage de vent.

Dévrillage et démêlage des lignes

En février dernier lors de ma première utilisation de mes nouvelles lignes LPG j’ai apprécié la glisse de ces lignes neuves. Comme je préfère les appareiller rouges à gauche alors que je les avais montées en paire sur le même côté en haut et en bas. Apres le changement le glissement sans frottement avais laissé place à une désagréable friction qui me rappelait celle de mes vieilles lignes de 23 kg.

Un vrillage de ligne augmente les frottements

Impossible de mettre en cause les lignes, c’était donc ma manipulation qui avait vrillé les lignes. Une petite opération de dévrillage en faisant glisser la ligne entre ses doigt afin d’enlever les tours de la ligne le long de son axe, permi de retrouver la qualité de glisse originale.

J’ai alors voulu dévriller également lignes de 23 kg. Mais avant de pouvoir dévriller il me fallait déjà défaire le sac de neoud que j’avais laissé en février lors de mon dernier usage de ces lignes. J’avais à l’epoque perdu une heure pour rien: la finesse des 23 kg présente un certain handicap en étant plus sujet aux emmêlage !

Aujourd’hui j’ai enfin compris mon erreur dans mon démêlage après avoit reperdu 2 heures…. je suis assez persévérant ou entêté !

Les lignes de 23 kg ont une coupe moins ronde et sont plus sujettes aux emmêlage

En consequence lorsque l’on essaye de démêler alors que la zone d’emmêlage n’est pas bien définie, d’autre se forment.

Finalement vais retenir la methode suivante.

Tendre les lignes au CV

En général lorsque l’on détecte un début d’emmêlage alors que les lignes sont montées, il faut tout de suite tendre les lignes afin de circonscrire la zone d’emmêlement. Parfois il n’y a même pas de noeud et souvent juste un ou deux tours suffisent à regler le problème.

… à un piquet

Il arrive que l’emmêlage survient après un incident en vol comme une demie-aile qui se retourne ou bien le CV qui retombe entre les lignes. Dans ces situations l’emmêlage est plus complexe et tendre les lignes ne sera pas efficace. Dans ce cas décrocher le CV et tendre les lignes à un piquet.

En partant du piquet remonter vers le bout des lignes en démêlant ce qui peut l’être. Si il n’y a pas beaucoup d’emmêlage, en allant vers le bout libre, il sera possible de pousser la zone d’emmêlage vers la sortie.

Ne pas insister plus de quelques minutes

Faire glisser successivement les lignes

Quand on n’arrive pas à démêler rapidement avec les 2 methodes précédentes, il faut passer à l’artillerie lourde. Non pas les ciseaux mais le glissement.

Au lieu de faire des démêlages en faisant passer une lignes autour d’une autre jusqu’à tout démêler au risque de rajouter des tours, on va garder toutes les lignes tendues sauf un que l’on va tirer pour la faire glisser le long des autres.

Aller au piquet pour détacher une ligne. Aller au bout libre et tirer la ligne détachée. Répéter l’operation avec une autre ligne.

Quand les 4 lignes sont démêlées on peut passer au devrillage.

Dévrillage

Attacher les lignes au piquet. Pincer les lignes entre 2 doigts et les faires glisser jusqu’à l’autre bout. Cela va forcer les lignes à se dévriller en les lissant.

Une initiation à Draveil

Aujourd’hui kitejust4fun a effectué sa première initiation du printemps. Christophe n’est pas un novice du cerf-volant car il a longtemps pratiqué le 2 lignes. Cette année il a sauté le…

Source : Une initiation à Draveil

Vol en vent quasi-nul avec le Djinn

Cette après-midi je suis allé sur le spot du cul du chien à Noisy-sur-école. Ce spot encaissé permet d’avoir une aérologie peu venteuse.

Ce fut l’occassion de baptiser mon jeu de lignes de 9m. Après quelques 360 qui passèrent étrangement bien malgré la remarque que je faisais sur la traction faible du Djinn rendant difficile à mon niveau de sentir la sensation de pression, je me suis enhardi à tenter le « catch and throw ». Autant dire tout de suite que j’ai un peu de travail pour maitriser ce geste… avec le Djinn.

Le rattraper est différent de celui du Barresi. En effet la légèreté du Djinn le rend plus planant. Il se comporte un peu comme le revo indoor où pour réussir le rattraper en cloche sans poser, il faut attendre que le CV décroche. Avec le djinn si on tire trop tôt et pas assez fort, il va planer et passer derriere le pilote. Il faut soit le laisser bien décrocher et surtout tirer bien fort les avants.

En vent quasi nul le Djinn possède donc un atout pour effectuer le 360 de par sa légèreté. En revanche j’avais beaucoup de mal avec le lancer car le Djinn est très souple et sa légèreté lui confère peu d’inertie ce qui oblige à faire un geste assez énergique. Je dois donc travailler un peu.

Cette seance dans le sable sédimentaire de la forêt des 3 pignons avait un avant goût de Berck en avril prochain.

Voler avec plaisir… à l’envers

Après les prises de vues pour le tutoriel sur l’entraînement à la marche arrière, je n’allais pas quitter le terrain sans avoir fait mumuse. Même si le vent était rafaleux et pas propice à faire du vol cool, avec un revo ont peut toujours s’amuser avec la marche arrière. Volez avec plaisir…

Initiation au 4 lignes de précision

L’association propose des initiations au pilotage 4 lignes sur demande. La séance s’articulera autour de la prise en main et un tour d’horizon des possibilités du 4 lignes de préc…

Source : Initiation au 4 lignes de précision

Regardez « djinn ventile » sur YouTube

Un petit bout de ma session en ventile par vent rafaleux.

Le detail se trouve dans l’article ci-contre https://kitejust4fun.bressure.net/index.php/2019/03/03/djinn-ventile-en-vent-rafaleux/

WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux