Revo Barresi STD en double barre à Dieppe

Aujourd’hui en sortie sur la côte à Cayeux-sur-mer,  le vent très fort (au moins 30 km/h) me dissuada de sortir un revo. En descendant à Dieppe j’espèrais trouver un peu de soleil mais en vainc. Cependant il y avait un revo en l’air, un barresi bleu et noir. Sans hésitation je suis allé voir le cerf-voliste et j’engageai la conversation. Ce fut l’occasion de donner quelques conseils, juste le minimum vu ma modeste expérience mais c’est un plaisir de voir que l’on peu aider.

barresi double barre à Dieppe

Comme le vent était très fort,  l’occasion était de tester le double jeu de barre en bord d’attaque (BA). Il s’agit d’enfiler en plus des barres 3 plumes (ou Ultra Light), les barres 2 plumes (SUL). Les barres 2 plumes s’enfilent dans le bord d’attaque au dessus des barres 3 plumes. Le frottement du dacron et la courbure du BA suffisent à maintenir en place le jeu de barres supplémentaire. J’avais quand même un peu peur qu’il ne se fasse la belle…

barresi double barre à Dieppe barresi double barre à Dieppe

Le double BA rend le CV plus rigide mais je n’apprécie guère le vent fort qui plus est avec des rafales. Pour ma part même si le cerf-volant est ainsi plus résistant, la traction est toujours présente ce qui limite l’usage des 2 jeux de barres à une solution de dépannage quand on n’a pas de ventilé sous la main.

barresi double barre à Dieppe

Comparatif B-Zen et Barresi en SUL

Ce matin à Draveil, ce fut ma première séance équipé de 2 revo SUL. D’un côté le B-Zen qui est dédié à cette tâche du vol en petit vent et même pour le zéro vent, et de l’autre un Barresi équipé de barre SUL (ou 2 plumes ou pompeusement “Professional Use”). Bien sur au milieu de tout ça il y a le pilote, moi, loin d’être un expert du pilotage de revo. Peu importe… et le vent donné pour 6 km/h. Les 2 revo utilisent des lignes de 23 kg et chacun ses poignées : les ultra longues pour le B-Zen et celles livrées d’origine pour le Barresi.

Le B-Zen égal à lui-même profitant du moindre soufle et générant une bonne traction qui se ressent bien dans les poignées. Ce cerf-volant en plus d’avoir une forte présence visuelle dans les airs grâce à sa taille, se fait également sentir entre les mains du pilote. Le Barresi quand à lui, nécessite plus d’effort (recul ou pompage) pour prendre l’air et manque cruellement de traction à mon goût. On a l’impression de ne rien avoir au bout des lignes. Peut-être est-ce dû à mon manque d’expérience mais il m’est difficile de ressentir la pression dans les lignes. Par contre le vol plané se fait aussi aisément qu’avec le B-Zen bien que l’absence de sensation rend plus difficile les ajustements des ailes…

Finalement je préfère mon B-Zen pour le petit vent car il demande moins d’effort mais dès que le vent monte le Barresi prendra sa place… avec les barres UL. Et pourquoi pas un test avec au moins 10 km/h en barre SUL, juste pour le plaisir ?

Revo barresi rouge et noir

20130624_001J’ai récupéré à Sissonne mon nouveau revo: un barresi rouge et noir. J’ai eu le temps de l’essayer sur le festival de Sissonne avant que je ne sois pris dans les démos et les initiations, si bien que j’ai voulu le sortir aujourd’hui par 20 km/h de vent là où mon b-Zen doit rester dans sa housse sous peine de recevoir une nouvelle rustine de mylar autocollant.  Ce barresi est magnifique, la sensation de glisse est géniale, la stabilité est incomparable, je crois que je vais aimer sortir par bon vent.

Une petite vidéo brute de fonderie pour célébrer mon nouveau bout de tissu volant, juste pour le plaisir.