Regardez "Revo Barresi sur plage de sable noir" sur YouTube

Dans le sud prendre la “nouvelles route des tamarin et sortir à l’Etang-Salé les bains. Une petite plage de sable noir vous attend. Petite dans le sens de la longueur de plage entre végétation et la mer. Comme la mer est dangereuse il n’y a pas beaucoup de gens, surtout en semaine c’est royal.

image

Une plage dont le sable ne risque pas d’abîmer l’icarex ou le dacron comme le sol rocheux de Pierrefond.

image

Lignes courtes de rigueur car il n’y a pas beaucoup de place en vent de mer. Un e séance très amusante dans un vent fort qui donne même envie d’un extra-ventilé.

Juste pour le plaisir.

Posté avec WordPress pour Android

Pierrefond

Situé sur la côte de Saint-Pierre entre le centre-ville et l’aéroport de Pierrefond, la pointe rocheuse où certains viennent pêcher donne l’impression d’être un décors original pour évoluer.

image

Le sens du vent doit être cependant parfait et ce n’était pas le cas pour moi. Le vent venait de la mer et donc mon décors de vol était moins exotique.

image

Le déballage du matériel doit se faire avec précaution car le sol est rocheux. Le vol doit également être bien maîtrisé car chaque rencontre brutale avec le sol va laisser des traces sur le CV.

image

Le vent était très capricieux, un coup fort qui justifie le ventilé mais avec des creux qui laissent le ventilé carrément au sol.

image

La vue du pilote est en revanche moins sexy.

image

Mais qui a laissé ces 2 conteneurs traîner ici ?

image

Un vent de terre est idéal pour ce spot car en vent de mer on a la falaise dans le dos…. c’est un peu dangereux.

Un petit séance photo qui ne s’est pas éternisée à cause du vent capricieux.

image

Juste pour le plaisir.

Posté avec WordPress pour Android

Barresi ventilé à la Trinité

Aujourd’hui le vent était soutenu sur mon spot d’adoption à la Trinité. L’anémomètre indiquait des pointes à plus de 15 mph mais avec des passages creux à 5 mph. Un vent difficile car trop variable.

image

Mais le ciel bleu et la chaleur de soleil donnent à ces conditions de vol un goût  irrésistible.

image

Je sorti du sac mon Barresi ventilé pour son premier vrai vol sous les tropiques si on oublie le Colorado d’hier.

image

Une session agréable mais il faisait un poil trop chaud.

Juste pour le plaisir

Posté avec WordPress pour Android

Première session à la Réunion

Je découvre le cerf-volant à l’île de la Réunion. Plus connue pour ses montagnes et ces spots de surf ou de parapente, je m’efforce de trouver en peu de temps les meilleurs  spots.

La météo annonçait un vent de 8 à 10 mph. Je me disais qu’un barresi standard ferait l’affaire et ayant repéré sur Google maps le site du Colorado, je m’y suis rendu tôt le matin pour profiter du soleil.

image

Non sans avoir fait un petit arrêt sur la route dite de la Montagne pour un petit selfie avec le stade de la Redoute en arrière plan.

image

Au Colorado grande fut ma déception.  La carte n’indiquent certes pas des dimensions de terrain énorme mais il fallait aussi considérer le dénivelé. Finalement la zone la plus proche de la station météo est très petite. Trop petite pour dérouler 37m avec un vent d’Est. Peut-être avec un vent de nord. Le pire était les conditions aerologiques. Épouvantable ! Un vent rafaleux, tournant, si fort que même le ventilé ne suffisait pas. Pourtant à bout de bras l’anemomètre ne montait pas à plus de 15 mph.

image

Malgré un décors qui m’aurait bien plû le vent y était tellement mauvais que je n’ai pas insisté en essayant la plaine un peu plus bas. Je préférai redescendre en ville sur le site du parc urbain de la Trinité.

image

Il y a une petit plateau où on peut étendre 37m de lignes dans le sens de la largeur par vent d’Est. L’endroit peu fréquenté à cette heure (9h20) permet de voler tranquillement

image

Le site est moins beau que le Colorado mais le vent y est beaucoup plus régulier et sans effet amplificateur du haut de montagne comme au Colorado. Un bon moment de glisse en somme partagé dans cette video:

Posté avec WordPress pour Android