Club 38 M11 à Draveil

Jeudi dernier je n’avais pas pu faire le M11. Depuis j’ai appris la routine et ce matin je suis allé sur le spot de Draveil

Les oies étaient encore là et m’accueillirent bruyament.

Le vent soufflait entre 9 et 12 mph. J’ai hésité à sortir le semi-ventilé puis finalement j’ai repris le standard 3 plumes de l’avant-veille.

Apres quelques essais j’ai trouvé celui qui m’avait satisfait le plus et que j’allais soumettre au club 38 pour acquérir le niveau M11. Ce niveau avec ces rotations était un peu challenging avec le vent qui allait en forcissant. Pourquoi diable n’avais-je pas sorti le semi !

Enfin il n’y a pas que le club 38 dans la vie du revoliste…. place au plaisir du vol libre.

A la prochaine séance, juste pour le plaisir.

Les oies à Draveil

les oies en arrière plan

Ce jeudi une fois le niveau M10 validé, je suis allé sur le terrain pour travailler le M11.

Le soleil trop fort a eu raison de moi. Même Après une demi heure de repos à l’ombre et les encouragements des oies que l’on peut voir sur la photo en arrière plan derrière mon revo, la température m’a fait renoncer. Impossible d’apprendre la routine sous un tel soleil.

Finalement le revo c’est comme la programmation. Un de mes prof disait ne vous jetez pas sur votre clavier pour coder, réfléchissez puis codez. En revo c’est pareil. En dehors du travail des mouvements, rien ne sert d’aller sur le terrain, on peut bien apprendre la routine dans son canapé puis après seulement se rendre sur le terrain pour la prise de vue 😊

Club 38 M10 à Draveil

Après une petite pause depuis Le Portel, malgré la chaleur l’appel du revo à été plus fort et même si le vent annoncé à 7mph me semblait faible pour faire le M10, je suis allé à Draveil dégourdir l’Icarex de mes Revo.

Effectivement peu de vent. Je le mesurais autour de 4-6 mph mais avec quelques rafale plus fortes à 11 mph. C’etait donc un vent bien pourri… pour mon niveau 🙂

Revo Barresi STD 3 plumes à Draveil

J’ai sorti le standard qui était monté en 3 plumes. Il y avait encore du sable provenant de Le Portel dans les embouts. Aller au boulot !

Le soleil qui commençait à cogner fort dès 9h30 n’encourageait pas à être actif au sol et il etait difficile de faire des rotations rapides avec si peu de vent.

Vers 11h30 la chaleur était devenue insupportable pour faire du revo. A la prochaine séance… juste pour le plaisir !

Draveil sous les nuages

Vent annoncé entre 6 et 8 mph. Sur place peu après 9h, on sentait bien que le vent allait être léger. “une occasion de voler en petit vent voire apprendre l’axel et le flic-flac” me disais-je.

J’ai pris le standard 2 plumes en 40 kg. Bon après plusieurs tentative à l’axel je me suis résigné à la conclusion que je ne suis pas assez rapide. Il faut aussi préciser que j’etais en 36m de lignes et qu’il faudrait que j’apprenne plutôt en lignes courtes.

J’ai ensuite tenter le flic-flac BA en haut. La encore je ne suis pas assez rapide. Ça “flic” mais ça ne “flac” pas.

Finalement devant ces échecs je me suis amusé en vol libre…. en tentant bien ici et là des axels et des flic-flac…. môche môche môche 😁

petole à Draveil

Le vent était faible et windguru n’était pas d’accord avec windy. Ce dernier ne prévoyait pas de bascule de vent contrairement au premier. Windguru avait raison.

Entre les 2 orientations de vent, il fallait patienter.

Après avoir attendu la bascule du vent à 180° la séance qui promettait de s’apparenter à du no wind me permit de constater que en vent faible je vais vraiment avoir du mal avec mon ballet.

Pendant ce temps les poney passaient.

Plus que quelque jours avant le CDF, ça va être dur… à moins que fidèle à sa réputation, Bray Dunes me donne un vent de baston qui mette mon ventilé à rude épreuve.

Séance de revo détente à Draveil

Seuls 3 petits mph m’avaient donné rendez-vous à Draveil. Le 2 plumes en 25 kg s’invita donc à la séance. Ce matin il y avait peude monde et le soleil estival de dimanche dernier était encore bien présent.

Le vent était trop faible pour mon ballet. Cela va être un défis si lors du CDF je dois faire avec ce genre de conditions et comme je n’avais pas la tête à travailler les figures imposées, ce fut donc une séance de pure détente.

Sous le soleil de Draveil

Le vent était assez mauvais en ce sens qu’il était comme ça l’est parfois à Draveil, tournant. J’ai commencé la séance en 3 plumes standard 40 kg, puis en 2 plumes en 40 kg pour finir en 25 kg.

Il faisait très chaud et la séance fut un peu pénible pour cela mais les difficultés de vol et de climat font partie des conditions d’entraînement afin d’être prêt quel que soit l’heure de passage en compétition ou en démo.

Draveil sous les gouttes de pluie

Cette après-midi j’ai profité d’un vent de sud pour aller à la base de loisirs de Draveil qui est rappelons le un lieu fléché pour la pratique du cerf-volant et ce n’est pas légion en Ile-de-France. Lire à ce propos mon article sur les lieux de pratique du cerf-volant.

Le vent était un peu faible et j’aurais du prendre le 2 plumes si j’avais voulu m’entraîner pour le CDF à voler en sur-toilé mais cette fois je voulais vraiment voler pour le plaisir donc le 1.5 standard en 3 plumes me permit de m’exercer à mon jeu favori: voler avec le moins de vent possible.

La grande majorité des motifs de mon ballet est maintenant potable et il va falloir que je travaille désormais les figures imposées.

Avec l’adoucissement des températures, le parc draine de nombreux usagers et voler ici donne de la visibilité au cerf-volant pilotable 4 lignes que certains confondent avec le delta acheté pour le petit dernier. Ces rencontres me confortent dans le fait que ce n’est pas sur les festivals ou les organisations de type club qui manquent d’encadrement, que l’on touchera de nouveaux adeptes. Il faut attirer le quidam, cela ne coûte pas très cher: juste du temps de vol, la légitimité dans la démonstration de vol, quelques cartes de visites, un site web et une vitrine associative.

L’arrivée de gouttes de pluies persistantes me firent plier cerf-volant avec un sentiment de satisfaction d’avoir volé, promu et partagé ma passion du cerf-volant pilotable 4 lignes.

Retour à Draveil

Cerf-volant Revolution Barresi standard à Draveil

Le CDF approche à grand pas mais il ne constitue pas ma seule motivation de disposer d’un ballet. En effet pour promouvoir le cerf-volant il est utile d’avoir quelque chose à montrer en musique.

Aujourd’hui vent à peu prêt bien pour Draveil mais encore une fois avec une amplitude qui me met parfois en difficulté. Entre 6mph et 13mph j’ai sorti le standard 3 plumes.

La séance fut vous l’aurez compris dédiée aux motifs de mon ballet. Je suis assez satisfait de mon vol de ce jour même si il y a encore quelques manques de punch dans les “claquages” de virage.

Un petit tour à Draveil

#VaavudWeather