Semi-ventilé à Draveil

Le sens du vent m’a amené cette après midi à la base de loisirs de Draveil. Le soleil avait fait sont retour.

image

Les oies m’accueillirent comme pour me dire enfin te revoilà.

image

Au profit du vent de nord je me suis placé tout au bout près du lac.

image

L’anémomètre mettait un chiffre sur le bon vent qui fouettait: 7 mph à 12 mph mais des rafales à 15 mph. Le semi-ventilé se désigna naturellement comme le cerf-volant de cette session qui fut placée sous le signe de la marche arrière. J’ai encore du mal avec le vol en marche arrière en diagonal mais j’y travaille dur. Je m’essaye également au moonwalk en diagonale. C’est amusant et ouvre de nouvelle porte.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Draveil spot de CV

Aujourd’hui un vent difficile de 8 à 16 mph de sud. Le site de Draveil était bondé de monde attiré par le soleil. Plus  de place pour se garer, la prochaine fois je prendrai mon vélo !

Une bonne surprise m’attendais, le gros arbre qui bloquait le flux d’air provenant du lac a été coupé. Cela va aider un peu dans les séances par vent de sud.

image

Sur place il y avait un monsieur avec un 2 lignes. Je l’ai  pris pour Alain que je devais rejoindre. Ce dernier arriva quelques minutes après alors que je déployais mon révo: standard 3 plumes.

image

Cette séance fut intéressante d’abord à titre personnel car le vent était variable mais aussi parce que cela m’a permis de voler avec Alain et rendre un peu ce que l’on m’a donné.

image

Cela permet aussi de voir le chemin parcouru et essayer de répondre à la question qui me taraude: pourquoi certains feront du cerf-volant uniquement comme loisir de plage et d’autres en feront une obsession qui pourrait mener à la compétition ?

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Journée mondiale du cerf-volant

En tant que fidèle adepte du revo, je me devais de célébrer à ma manière cette journée mondiale du cerf-volant.

Je suis allé à Draveil en espérant un vent à Zen mais ce fut pétole. Le lac d’huile ne trompe pas.

image

Une vingtaine de minutes à faire des 360 et j’étais mort. Je ne suis plus en condition physique pour faire de l’indoor… d’autant plus qu’en extérieur il n’y a pas vraiment zéro vent. Il faut en effet accélérer un peu sur une moitié du cercle.

image

Finalement une ondée me fit plier bagage suivi d’un rayon de soleil qui me nargua pendant que je rentrais.

image

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Séance à l’eau

Quelques rides sur l’eau et un vent mesuré à 3.5 mph constant me firent croire à une séance au SUL.

image

Mais la pluie pointait son nez:

image

image

L’averse passée, le vent avait changé de sens et puis plus rien, le calme plat et pas envie de sortir les lignes courtes.

Une séance à l’eau…. et pourtant windguru avait bien dit: pluie légère mais un bon petit vent. Là se fut de la pluie et pétole. Mais un enseignement à tirer: quand le vent tourne avant la pluie ça annonce pétole.


image
au sol et ne décollera pas
image
Une mer ou plutôt un lac d'huile

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Semi ventilé à l’honneur

image

Encore une fois j’ai ressorti le semi-ventilé. Le vent mesuré était variable entre 6 mph et 12 mph. Comme les commentaires à mon billet sur Kitelife m’encourageaient à tester la plage basse du semi-ventilé, je n’ai pas hésité.

image

C’est vrai qu’en dessous de 10 mph, avec un léger effort (bras, déplacement), le semi-ventilé vole parfaitement. Cela permet d’encaisser sans broncher les rafales à plus de 15 mph.

image

Notons que ce soir encore j’ai ajouté 2 noeuds à l’échelle des avants pour avoir plus de frein. Réglage parfait pour moi dans ces conditions de vent.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Autopsie d’une session au semi-ventilé

Hier soir le vent était annoncé à 11mph avec 17 mph en rafale. Sur place il y avait une dizaine de mph et jusqu’à 15 mph en moyenne. J’ai sorti le semi-ventilé comme mardi dernier à Longjumeau. J’apprécie de plus en plus ce semi-ventilé. Sa plage de vent est grande tout en ayant peu de traction.

Mais avant de démarrer la session j’ai vérifier l’égalisation de mes lignes. Rien à signaler. J’espère qu’elles ne bougeront plus désormais !

Une fois en l’air j’ai ajouté 2 noeuds sur l’échelle des avants pour avoir plus de frein. Ce fut beaucoup mieux. Le reste de la séance fut un pur moment de bonheur.

En fin de séance le semi-ventilé se faisait un peu mou. Un coup d’oeil sur le petit jaune (mon anémomètre) indiquait entre 5 et 10 mph. Révolution avait raison: la plage de vent du semi-ventilé commence bien plus bas que je ne le pensais.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Entraînement à Draveil

Ce soir une petite séance par vent du sud-ouest m’a conduit à Draveil. Après 19h la base se vide et le terrain est libre.

image

Avec l’été il reste encore au moins 2 heures de soleil pour pouvoir s’entraîner. Le vent annoncé 10 mph se mesurait entre 6 et 12 mph an moyenne avec des pointes à 15 mph. Cependant c’était un chant du cygne et le vent s’assagi rapidement.

image

J’ai choisi le standard en 3 plumes. La séances commença par le plaisir du vol libre. Ça détend le revo ! Ensuite j’ai travaillé les figures imposées et le déplacement au sol. Le déplacement nécessaire mais si subtil en Indoor est ici en extérieur plus dynamique.

Bientôt 21h la base va fermer. Il est temps de ranger. Cette photo de la surface du lac montre bien le vent calme de fin de journée.

image

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Vent pourri à Draveil

Il fait tellement chaud en se moment que je préfère attendre que le soleil baisse pour aller m’entraîner après 18h. Windguru.cz prévoyait un vent de nord nord est de 6 à 9 mph. Un vent ideal pour travailler mon ballet. Direction Draveil. Sur place une mesure annonçait le vent le plus pourri que j’ai jamais vu: 2 à 16 mph ! Quel CV choisir pour ce vent ? Là je sèche.

J’ai d’abord  pris le standard 3 plumes mais trop lourd j’ai alors sorti le standard 2 plumes (mon vieux Barresi). Cela volait mais quand le vent chutait à 2 mph il n’y avait rien à faire. Dans de telles conditions un SUL comme mon B-Zen serait approprié mais quid des passages au delà de 6 mph ? Et puis je voulais surtout me préparer en 1.5 donc je n’ai pas voulu sortir le Zen qui a un contrôle particulier

Vent pourri mais séance pas perdue pour autant. A Berck j’ai remarqué que les autres pilotes rangeaient leurs lignes plus rapidement que moi: j’ai 2 petites plaquettes. J’ai passé la fin de la séance à dérouler mes lignes pour les enrouler sur des grandes plaquettes et en mettant les 4 sur une même plaquette. Gain de temps au remballage !

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA