Windy day

Après le rainy day voici le windy day. La météo prévoyait un vent 10mph en moyenne avec des rafales à  18 mph. Pas terrible car du simple au double et dans cet ordre de grandeur cela fait beaucoup à gommer. Mais il en fallait plus pour me décourager de tenter le niveau 9 du club 38.

Je me suis levé un peut tard et ne pus être à 10h sur le terrain à Draveil. Il me restait qu’une bonne heure avant que le vent ne change de sens et deviennent incompatible avec le lieu.

Je mesurais à mon grand étonnement un vent moyen de 15 mph avec des extrêmes à 8 mph et 24 mph ! Cela promettait d’être sport ! Ma matrice de vent ne prévoit pas de telles conditions. J’ai opté pour le ventilé en espérant de ne pas avoir trop de creux.

Ce vent s’avéra être un vent de tempête et j’avais du mal à controler mes rotations. L’heure et demie fut consacrer à trouver le bon sens des rotations afin de minimiser les tours tout en respectant les impératifs de la routine.

Mais peu à peu le vent baissa et il était en train de tourner. Après midi il était orienté de travers et les arbres le coupaient net sous leur cime masquant ainsi une tempête au dessus.

Je décidai de rejoindre le spot de Lisses. Vers 13h je commençais à rentrer dans le vif du sujet. Le vent était alors devenu plus fort avec un bon 15 mph constant avec des rafales mais plus de creux ce qui me donna du baume au coeur.

La routine est plus compliquée qu’il n’y paraît. En effet la 2e rotation “snap” est une double rotation complète et avec le vent soutenu il faut bien arrêter au bon moment.

Voler comme on doit est bien plus difficile que voler comme on veut.

La dernière rotation “snap” doit se terminer en posé pointe droite ie BA à droite.
Outre le contrôle moyen il manque ici un tour à la 2e rotation bicyclette.

Là c’est la dernière rotation qui prend un demi-tour de trop.

Dommage au niveau M9 la routine doit à mon avis être parfaitement respectée.

Tout en bataillent avec le vent de plus en plus fort je m’y suis pris à plusieurs reprises. Il est vrai que à la fin de la seance je mesurais 30 mph ce qui me rappela la manche de Marcollin. Le 4 plumes commençait à plier alors je me suis contenté de ce qui était dans la boîte. Il faut savoir s’arrêter à temps.

Club 38 level 8 revisité

Ma prestation n’avait pas convaincu tout le monde. Il est vrai que formellement mes rotations à 45° auraient dûes être décomposées. De plus les rafales avec le 2 plumes avaient rendu mes stop peu précis. 

Aujourd’hui à la faveur d’un vent plus fort annoncé 10mph avec des rafales à 18 mph. Comme d’habitude optimiste car je constatais sur place seulement un 8 mph en moyenne avec de rafales à 12-13 mph. Un vent qui me fit sortir le 3 plumes en standard ce qui promettait de m’éviter les déformations de structures.

Globalement plus de vent aujourd’hui qu’hier ce qui m’a permis de mieux realiser les rotations mais en vitesse moyenne  le 3 plumes était parfois un peut lourd pour moi. Il va falloir que je travaille ça car cela montre que dans certaines zones de la fenêtre je ne maitrise pas toutes les trajectoires. 

C’est bien l’intérêt de ce genre de challenge ou des figures imposées en compétition: voler comme on doit et pas comme on veut. Comme on veut nous fait choisir la facilité de ce que l’on sait faire alors que comme on doit nous pousse à progresser.

Après plusieurs prises qui je jugeais pas trop mal, je m’adonnai à un petit quart d’heure mérité de vol libre. Ça fait du bien aussi.

Un gentil toutou est même venu se laisser taquiner par mon Revo.

Juste pour le plaisir.

Club 38 Niveau 8

Déçu de ne pas avoir eu suffisamment de vent vendredi dernier, j’ai hésité un peu à me déplacer pour le faire aujourd’hui. L’envie de le passer avant Noël était néanmoins plus forte.  Cela me ferait un beau cadeau de cerf-voliste !

Le vent annoncé à 7 mph avec des rafales à 15 ne se mesurait qu’à 4-5 mph mais avec quelques rafales dont certaines firent siffler mes lignes de 23 kg. J’ai donc sorti mon fidèle Barresi STD dont je sens bien que la derrière heure n’est pas loin. Mais en 2 plumes il fait le job et j’aime le garder dans mon sac pour pouvoir le prêter.

Club 38 niveau 6

J’avais mis en veille le club 38 pour l’indoor de Moissy de début décembre et depuis j’étais un peu pris par un nouveau projet de cours revo Indoor. Ce dernier étant bien avancé, j’ai remis le club 38 sur l’ouvrage.

J’aimerais bien pour Noël être maître Revolution mais je pense que ce sera pour la fin de l’année vu le timing.

Un vent annoncé de 11 à 20 risquait de rendre mes float difficiles. Sur place à Draveil je mesurais 12 mph et des rafales bien à 20 mph. J’ai hésité entre le semi-ventilé à cause des passages en dessous de 10 mais les rafales me firent peur. J’optais donc pour le ventilé.

Quelques essais en 4 plumes et je me décidai de voler en 3 plumes. Ce fut une première: ventilé en 3 plumes. C’était un peu plus confortable dans les creux de vent mais j’aurais dû également changer les lignes car les 68 kg ajoutaient  beaucoup de traînée.

Enfin, j’ai réussi à tirer quelques prises pas trop mal même si en contre-jour. Une séance intéressante pour ma matrice de vent que je vais mettre à jour.

Semi-ventilé à Draveil

Le sens du vent m’a amené cette après midi à la base de loisirs de Draveil. Le soleil avait fait sont retour.

image

Les oies m’accueillirent comme pour me dire enfin te revoilà.

image

Au profit du vent de nord je me suis placé tout au bout près du lac.

image

L’anémomètre mettait un chiffre sur le bon vent qui fouettait: 7 mph à 12 mph mais des rafales à 15 mph. Le semi-ventilé se désigna naturellement comme le cerf-volant de cette session qui fut placée sous le signe de la marche arrière. J’ai encore du mal avec le vol en marche arrière en diagonal mais j’y travaille dur. Je m’essaye également au moonwalk en diagonale. C’est amusant et ouvre de nouvelle porte.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Draveil spot de CV

Aujourd’hui un vent difficile de 8 à 16 mph de sud. Le site de Draveil était bondé de monde attiré par le soleil. Plus  de place pour se garer, la prochaine fois je prendrai mon vélo !

Une bonne surprise m’attendais, le gros arbre qui bloquait le flux d’air provenant du lac a été coupé. Cela va aider un peu dans les séances par vent de sud.

image

Sur place il y avait un monsieur avec un 2 lignes. Je l’ai  pris pour Alain que je devais rejoindre. Ce dernier arriva quelques minutes après alors que je déployais mon révo: standard 3 plumes.

image

Cette séance fut intéressante d’abord à titre personnel car le vent était variable mais aussi parce que cela m’a permis de voler avec Alain et rendre un peu ce que l’on m’a donné.

image

Cela permet aussi de voir le chemin parcouru et essayer de répondre à la question qui me taraude: pourquoi certains feront du cerf-volant uniquement comme loisir de plage et d’autres en feront une obsession qui pourrait mener à la compétition ?

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Journée mondiale du cerf-volant

En tant que fidèle adepte du revo, je me devais de célébrer à ma manière cette journée mondiale du cerf-volant.

Je suis allé à Draveil en espérant un vent à Zen mais ce fut pétole. Le lac d’huile ne trompe pas.

image

Une vingtaine de minutes à faire des 360 et j’étais mort. Je ne suis plus en condition physique pour faire de l’indoor… d’autant plus qu’en extérieur il n’y a pas vraiment zéro vent. Il faut en effet accélérer un peu sur une moitié du cercle.

image

Finalement une ondée me fit plier bagage suivi d’un rayon de soleil qui me nargua pendant que je rentrais.

image

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Séance à l’eau

Quelques rides sur l’eau et un vent mesuré à 3.5 mph constant me firent croire à une séance au SUL.

image

Mais la pluie pointait son nez:

image

image

L’averse passée, le vent avait changé de sens et puis plus rien, le calme plat et pas envie de sortir les lignes courtes.

Une séance à l’eau…. et pourtant windguru avait bien dit: pluie légère mais un bon petit vent. Là se fut de la pluie et pétole. Mais un enseignement à tirer: quand le vent tourne avant la pluie ça annonce pétole.


image
au sol et ne décollera pas
image
Une mer ou plutôt un lac d'huile

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Regardez “Semi-ventilé à l’honneur” sur YouTube

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Semi ventilé à l’honneur

image

Encore une fois j’ai ressorti le semi-ventilé. Le vent mesuré était variable entre 6 mph et 12 mph. Comme les commentaires à mon billet sur Kitelife m’encourageaient à tester la plage basse du semi-ventilé, je n’ai pas hésité.

image

C’est vrai qu’en dessous de 10 mph, avec un léger effort (bras, déplacement), le semi-ventilé vole parfaitement. Cela permet d’encaisser sans broncher les rafales à plus de 15 mph.

image

Notons que ce soir encore j’ai ajouté 2 noeuds à l’échelle des avants pour avoir plus de frein. Réglage parfait pour moi dans ces conditions de vent.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA