Regardez “Berck 2018 mercredi 18 timelapse” sur YouTube

Pas beaucoup de vent cette après-midi et mal orienté ie vent de terre, donc pas de megateam. En revanche la compétition suit son cours.

Rythme d’entrainement

Le cerf-volant pilotable en tant que pratique sportive n’échappe pas à la nécessité d’un programme d’entraînements surtout dans un objectif de compétition. Même dans une pratique purement loisirs, l’envie de progresser amène à s’interroger sur le meilleur moyen d’y parvenir.

La pratique du cerf-volant en France n’est cependant pas très académique et même dans son organisation sportive. Le cerf-volant est un sport-loisirs. Je vois souvent des pratiquant ne pas se donner les moyen de progresser car il faut y consacrer du temps. Il en resulte que les bons pilotes sont ceux qui sont doués. Pourtant avec de l’assiduité on peut progresser et développer sa capacité de pilotage.

Indoor

Ainsi dans ma pratique de l’indoor j’ai commencé par un rythme soutenu de 3 séances par semaine en me consacrant à chaque fois à consolider les bases au lieu d’apprendre de multiples choses. Le cours 4 lignes que j’ai mis en place à Cramayailes traite de la question en détail.

Actuellement je suis sur un objectif de rythme d’un entraînement par semaine avec beaucoup de période creuse car l’indoor est plus facile que l’extérieur puisque la variable vent est totalement maîtrisée.

Suivi des entraînements indoor

En me remettant un mois avant une échéance de compétition, j’arrive à reprendre mon niveau précédent.

Extérieur

Le cerf-volant en extérieur nécessite plus d’assiduité dans mon cas. Outres le fait de devoir apprendre à voler avec la variable vent, le cerf-volant Outdoor requiert plus de matériel. Au début quand on commence on ne dispose pas toujours de la panoplie SUL, Standard, semi-ventilé, ventilé. Cela a pour conséquence de limiter la plage de vent d’apprentissage et le nombre se séance ce qui conduit à allonger la durée de celles-ci.

J’étais dans ce cas de figure qui ne m’a pas permis de maîtriser toutes la plage de vent surtout en plage haute et l’allongement de la durée de chaque séance n’est pas idéale pour l’assimilation. Le cerveau apprend en dormant donc il vaut mieux 8 séance d’une heure que une séance de 8 heures.

Suivi entraînement outdoor

Actuellement mon objectif d’entraînement en Outdoor est de 3 séances hebdomadaires. Je dois rattraper mes lacunes. Nous ne sommes malheureusement pas tous égaux devant l’apprentissage. Certains auront besoins de moins de séances et d’autres plus. Mais l’expérience s’acquiert avec le temps donc multiplier les séances permet d’acquérir de l’expérience.

Assiduité et discipline

Pour celui qui désir se dépasser, l’accomplissement de toute activité doit se faire avec assiduité et discipline. Cela est encore plus vrai quand le temps est compté.

Une séance d’entraînement peut être optimisée en fonction de l’objectif. Si l’on dispose d’une heure pour voler, il faut être efficace et y consacrer réellement une heure. La répétition des exercices est un élément primordial. L’apprentissage étant fait de répétition il faut faire au moins 10 fois les exercices. Par exemple un virage sur la pointe est maîtrise si on le fait 10 fois de suite avec 10 sur 10.

La détente

L’entraînement ne doit pas faire oublier le plaisir de voler. J’aime terminer une séance par quelques minutes de vol libre afin de constater les progrès. Je découpe également la séance en portion de 20 minutes qui correspond pour moi à la limite de fatigue. Cette pause de 5 minutes max permet d’éliminer les tensions dans les poignées et les épaules.

Club 38 niveau 6

J’avais mis en veille le club 38 pour l’indoor de Moissy de début décembre et depuis j’étais un peu pris par un nouveau projet de cours revo Indoor. Ce dernier étant bien avancé, j’ai remis le club 38 sur l’ouvrage.

J’aimerais bien pour Noël être maître Revolution mais je pense que ce sera pour la fin de l’année vu le timing.

Un vent annoncé de 11 à 20 risquait de rendre mes float difficiles. Sur place à Draveil je mesurais 12 mph et des rafales bien à 20 mph. J’ai hésité entre le semi-ventilé à cause des passages en dessous de 10 mais les rafales me firent peur. J’optais donc pour le ventilé.

Quelques essais en 4 plumes et je me décidai de voler en 3 plumes. Ce fut une première: ventilé en 3 plumes. C’était un peu plus confortable dans les creux de vent mais j’aurais dû également changer les lignes car les 68 kg ajoutaient  beaucoup de traînée.

Enfin, j’ai réussi à tirer quelques prises pas trop mal même si en contre-jour. Une séance intéressante pour ma matrice de vent que je vais mettre à jour.

Cours revo Indoor en ligne

Notre club Cramayailes fut un pionner dans l’indoor en France. Il reste aujourd’hui un fond documentaire important en cerf-volant 2 lignes en salle mais il n’y a rien sur le 4 lignes. J’ai décidé d’y remédier avec ma modeste expérience de 5 années de pratique en Révolution Indoor.

La suite sur //www.cramayailes.fr/index.php/ecole/4-lignes/

Cours Revo en Vidéo

J’ai ici une liste de vidéo décrivant des exercices d’entraînement avec des explications sur ce que doit faire le pilote (vue du CV et du pilote).

Outdoor

Indoor

J’ai fait également une série de vidéo de cours pour le vol Indoor en 4 lignes Revolution

Mon cours intégral se trouve sur le site de Cramayailes avec des explications textuelles.

Cours

Le pilotage 4 lignes peut faire peur car apparament complexe. C’est faux ! Si on est pas biaisé par le pilotage d’un 2 lignes, apprendre à piloter un 4 lignes peut se faire rapidement si on s’en donne les moyens. 2 mois à raison de 3 séances par semaines permettent d’acquérir une bonne maîtrise. Les bons conseils d’un pilote plus expérimenté sont également utiles afin de ne pas partir sur de mauvaises bases.

J’ai regroupé ici des vidéos : Cours révo en Vidéo

Le choix du CV en fonction du vent est aussi important. Voici ma : Matrice de vent

Pour aller plus loin voir mon billet sur l’apprentissage d’un ballet et les séances d’entrainement

WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux