Égalisation ligne 23 kg

A Marle le vent était faible et vu mon niveau de pilotage perfectible il aurait valu mieux avoir toutes les chances de mon côté en ayant le matériel adapté. Je n’ai malheureusement pas de SUL 1.5 (je ne suis pas plus habitué au B-Zen) et mes lignes de 23 kg n’avaient pas quitté mon sac depuis longtemps.
J’ai décidé de me mettre sérieusement au vol compétition par vent faible en préparant mon jeu de ligne 23 kg.

Levé un peu tard pour une séance vent léger à Longjumeau, j’ai découvert le terrain occupé par une fête foraine.

image

Pas de chance ! Je  me suis donc rabattu sur le site FFVL de Courcouronne toujours libre mais pas adapté au sens du vent d’aujourd’hui. Cependant comme la séance consistait au départ surtout à préparer mes lignes ce n’était pas grave.

image

Il faut traverser le petit bois du parcours de santé avant d’accéder au site. Sur place les parapentistes étaient de sortie, site officiel FFVL oblige. J’étais le  seul représentant cerf-volant.

image

J’ai ressorti mes lignes 23 kg qui étaient largement plus longues que les 36.6 mètres réglementaires en vol en équipe. Mes prochaines lignes seront commandées chez Rolof… désolé pour le commerce français. Après une égalisation en règle au ciseaux, arrêt au briquet, un noeud de bout de gaine et  un  noeud de boucle,  j’ai du me reprendre à 2 fois car une boucle à l’extrémité du piquet avait fait un noeud sur elle même.

image

Finalement j’ai testé le résultat sur mon vieux revo Barresi monté en 2 plumes. Le résultat n’était pas si mal même si cette voile est maintenant bien rodée  (ie bien souple) et peut-être pas très adaptée au petit vent. C’était chouette d’être en l’air alors que les parapentistes  galèraient.

Une fois rentré à la maison mes bras et mes dorsaux me faisaient mal. J’avais oublié comme c’était sportif le vol en vent léger !

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Le temps du ventilé

J’étais soit-disant allé préparer un petit ballet en musique pour la manche de Marcollin. Le vent annoncé  à 10mph se mesurait entre 15 et 21 mph. J’ai voulu tester le ventilé.

image

Jusqu’ici d’après ma matrice de vent, je réservais le ventilé à des vents au dessus de 20 mph mais comme le semi-ventilé m’avait donné de bonne surprise en volant bien plus bas que je ne le pensais   en dessous de 10 mph (confort à partir de 12 mph).

image

La séance me permit de découvrir la limite du ventilé en 4 plumes. J’ai connu quelques difficultés à le tenir en l’air et une mesure à l’anémomètre m’indiquant alors entre 8 et 12 mph. Mais dès 15 mph le ventilé tenait bien au vent. Je vais donc modifier ma matrice de vent.

Finalement pas d’entraînement au ballet   aujourd’hui mais j’ai progressé dans ma connaissance de la sélection du CV en fonction du vent. Utile en compétition…

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Session rafaleuse à Courcouronne

image

Le vent de vent soir était prévu rafaleux avec une vitesse de 11 mph et des rafales à 20.

image

Mais une mesure à l’anemomètre se révéla pire puisque que la vitesse moyenne s’étalait de 6 à 17 mph. J’ai logiquement sorti le semi-ventilé car il vole des 6 mph et encaisse bien les rafales. Quand au reste du temps il était dans son élément !

image

Le vent avait attiré du monde à Courcouronne. Un parapentiste et 2 amateurs de petite voile.

image

Pendant ce temps je mis à profit ce vent difficile pour travailler la précision dans des conditions peu favorables. Un exercice très plaisant qui pimente mon entraînement.  Le vent de cinéma reste une exception.

J’en ai également profité pour faire des prises de vue pour mes cours de revo et pas facile de se rappeler de rester dans le cadre, la vidéo devant montrer le CV et les mains du pilote.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Vent léger à Courcouronne

Fin de la période semi-ventilé. Ce soir un vent léger mesuré à 6 mph constant avec quelque rafale à 9 mph. Ce type de vent m’aurait fait choisir le 2 plumes mais je voulais vraiment travailler la mise en pression. J’ai donc pris le standard 3 plumes.

image

Le vent était bien léger, je pense qu’il descendait parfois sous les 6 mph. Le standard 3 plumes tenait bon avec quelques efforts tout de même.

image

Ici une petite vidéo qui montre que en 3 plumes à moins de 6 mph en fin de séance, je dois y mettre du mien.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Séance à Courcouronne

Encore une séance au semi-ventilé sous un vent de 16 mph en moyenne dont  l’orientation était presque parfaite.

image

Le site était bien occupé par de nombreux parapentistes en quête de gonflette  (gonflage de voile). J’ai une pensée pour eux qui doivent se contenter de faire quelques bons….

image

Mon semi-ventilé fut assez à l’aise dans les 16 mph de 16h mais en fin de seance vers 17h30, le vent connut une baisse de régime. La ventilation se faisait bien sentir….hélas!

image

Les parapentistes avaient quitté le site une fois le vent parti.

image

Une séance de vol libre et d’entraînement au ballet. Ma musique est d’ailleurs impraticable par vent fort. C’est un vrai casse-tête ce ballet.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Séance aux buttes de Courcouronne

Voulant tester une nouvelle musique de ballet, le vent d’Ouest-Sud-Ouest me conduisit jusqu’au buttes de Courcouronne, spot officiel de la FFVL.

image

Les parapentistes étaient de sortie. En effet le vent soufflait à  une bonne 10aine de mph. Le Barresi STD sorti de la housse. Le vent bien orienté offrit une bonne base de travail. Je me mets même à apprécier les défauts du vent comme autant de préparations aux conditions de la compétition.

image

La séance fut courte. J’ai juste eu le temps de constater que ma nouvelle musique n’est pas si facile à mettre en oeuvre. En fin de séance j’ai décidé de revoir l’égalisation.  Ça avait un peu bougé. Finalement j’ai opté pour remettre toutes les lignes à la même longueur: réglage d’origine des révos. Quelques heures d’adaptation à venir.

Une séance d’une grosse heure…

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA