Regardez “axel training session 6” sur YouTube

6e séance d’Axel

Je suis allé tôt ce dimanche en esperant éviter les grosses voiles du parc du Rondeau. La semaine dernière le site était en effet rempli de parapentistes. A 9h30 personne à l’horizon.

Malgré un vent rafaleux annoncé à 9h pour 11mph et des pointes à 20, je n’ai toutefois pas constaté autant. A 9h35 je mesurais seulement environ 5 mph mais le vent promettait de monter.

Il faisait bien chaud si bien que le pull fut vite enlevé. Le vent monta rapidement et le semi-ventilé laissa la place au ventilé complet. Je ne progresse plus vraiment maintenant et je me suis essayé un peu à l’exercice dans l’autre sens et depuis le BA en bas…. mais voilà que les grosses voiles faisaient leur apparition.

Au bilan de la session notons quelques échanges avec des usagers du sites. Voler en extérieur est bien le meilleur moyen de faire connaître le cerf-volant pilotable !

3 semaines avec Axel

Depuis la fête du vent de Marseille en septembre je me suis mis en tête d’étudier l’axel. On dit que c’est facile mais pour moi c’est un peu contrenature de déventer un revo. Comme cela fait 3 semaines exactement que cette aventure a commencé et que le resultat est assez probant je trouve, il est temps de faire un point sur la progression.

Tout d’abord la theorie de l’axel élaborée il y a 3 semaines tient la route. De plus la mise a plat par un glide permet de s’entrainer même avec du vent fort en utilisant un sous-toilé.

La principale difficulté est de laisser le CV en devente à plat. Ne faisant pas de 2 lignes, la dévente du freestyleur m’est totalement étrangère. Et pourtant pour l’axel il faut s’abstenir de remettre en pression. Il faut laisser du mou pour que la rotation se poursui ve mais pas trop pour pouvoir récupérer la mise en pression en sortie…

Ensuite le défaut est justement le contrôle de la rotation. Il faut la stopper au bon moment: un tour, un tour et demi, 2 tours, il faut choisir. Mon contrôle laisse encore à désirer. Pour l’instant le CV sort de l’axel un peu quand il veut. C’est rédhibitoire pour un ballet. A améliorer donc.

Enfin le sens et l’entrée en axel reste à travailler. Pour le moment je ne le fais que à partir d’un glide et de gauche à droite. C’est un peu limité. J’ai donc encore quelques seances devant moi.

5e séance d’axel en vidéo

La séance d’hier au milieu des grosses voile a été peofitable. J’ai commencé par des axel puis des axel et demi pour finir enhardi par une tentative de double axel.

5e séance d’Axel

Ce matin malgré un vent un peu fort ce fut une séance d’axel. Je suis maintenant habitué à prendre du sous-toilé pour me fabriquer un vent plus faible que celui mesuré à l’anémomètre qui affichait entre 8 et 14 mph.

J’avais opté pour le semi mais le ventilé complet fut le CV de cette session.

En arrivant sur le site de Courcouronne il y avait de nombreux parapentistes et un lanceur de boomerang qui était un peu à l’étroit. Ce dernier s’en alla ensuite après s’être plein aupres des parapentiste et de leur envahissement du site.

Les gonfleurs de voiles étaient en effet venu en nombre. Je n’avais jamais en vu autant ! Lors de ma séance l’un d’entre-eux est venu embarquer ma camera: un parapente n’est pas un CV de précision…. surtout quand on ne fait que le gonfler ! Cela ne va pas me faire changer d’avis sur les grosses voiles…

Mais restons concentré sur la mission “Axel je t’aurai”

J’arrive à un resultat pas trop mal et avec un taux de réussite correcte. J’arrive même à le faire en partant du BA en bas et non en glide. En revanche dans l’autre sens (glide de droite à gauche) c’est encore bien pourri.

J’ai fait de prises de vue sous divers angles et un petit montage est en préparation. Juste pour le plaisir.

Regardez “axel training 5th (teaser)” sur YouTube

Axel session 4

Aujourd’hui une séance en vent fort même si il y avait des creux comme le montre la capture précédente. Le ventilé était obligatoire pour s’entraîner à l’axel avec des rafales à plus de 17 mph.

J’ai encore du mal à relacher le bras juste après le tirage. Avec le vent fort j’ai dû ajouter un pas en avant pour annuler le vent mais ce n’était pas facile.

Après la séance en vent faible, la séance de ce matin en vent fort permet d’engranger de l’expérience et comme il faut pouvoir voler dans toutes conditions pour pouvoir arguer maitriser son cerf-volant, toute session est bonne à prendre.

Axel session 3

Aujourd’hui vent très faible annoncé à 1 mph. Un vent dans lequel je ne peux pas voler mais je pensais que cela allait être bon pour l’axel. Mauvais calcul….

En premier lieu le manque de vent fait que le tirage doit être ajusté. Il fait fouetter moins fort même si j’ai plutôt tendance à donner des coups de boost par vent faible dans les mouvements rapides. La sortie de l’axel est egalement plus difficile je trouve car il faut reculer plus pour remettre en tension puisque l’on est plus aidé par le vent.

Une séance fatiguante mais instructive. Ici quelques séquences en video.

Voir l’article sur ma 2e session d’axel.

Axel 2e session

Ce midi lors de ma pause méridienne, je suis allé m’entrainer à l’axel. Le vent était annoncé plus faible que lors de ma séance de la semaine dernière. En effet un petit 6 mph était prévu mais il y avait des rafales au delà.

plan de rotation imparfait

J’en ai profité pour essayser plusieurs angles de vue afin de bien voir les défauts. De côté on voit que la mise à plat est imparfaite et que donc j’ai encore plusieurs séances à prevoir.

Une grosse heure de revo qui fait du bien et dont voici un petit montage.

Regardez “axel training à Vincennes” sur YouTube