Berck 2014

Parti de chez nous en convois dispersés, nous arrivâmes au Cottage de Dune peu avant midi…

…pour prendre la direction du Pub habituel pour prendre le déjeuner. Au menu comme d’habitude du Welsh !

L’après midi je suis allé regarder les mégateams et les ballets. Le classement de la compétition qui s’est tenue durant la semaine, ne présentait que des équipes 2 lignes. A ma grande déception pas de 4 lignes au Cervoling….dommage. Je n’aime pas spécialement le CV 2 lignes mais les 2 premiers du classement ont présentés un ballet qui sortait du lot. En effet là où les autres équipes donnaient l’impression d’enchainer des figures sur une musique, les champions et vice-champion du monde (excusez du peu) donnaient l’impression de faire danser leur CV sur la musique.

L’affluence était record et la maré haute ne laissait pas de place pour voler. Du coup après une séance de révo sur la vase laissée par la maré descendante, je suis rentré prendre le diner au Cottage pour revenir profiter de la plage délaissé par les foules sous les derniers rayons de soleil.

Le vent fut assez décevant aujourd’hui, avec des hauts et des bas pour finir avec intensité trop forte à mon goût. Vivement que je me procure un ventilé…. Demain, j’irai de bonne heure sur le sable de Berck pour profiter de la plage qui je l’espère ne sera pas trop mouillée car la météo ne s’annonce pas radieuse !

Séance Zen à Draveil

Du soleil, juste ce qu’il faut de vent pour sortir le Zen.

Personne sur le terrain et seulement quelques oiseaux dans le ciel.

Et quelques adeptes de marche nordique au sol:

Qu’est-ce-que c’est bon le vol en petit vent ! Mais quand le vent se leva en fin de séance, le Barresi STD a pris l’air. Pas sûr que cela suffise à Berck, il va falloir que je trouve un ventilé.

20140412_005

Vidéos de l'Indoor de Grande-Synthe 2014

Campagne de cerf-volant

A la veille des élections municipales, une petite séance de cerf-volant pour s’aérer les idées dans un vent rafaleux en fin d’après-midi:

L’averse du début d’après-midi avait découragé les gens de venir à la base de loisirs pour mon plus grand bonheur. Il y avait juste un petit cerf-volant 2 lignes, le genre avec des anneaux, qui est venu prendre le vent.

Suite à cette séance, mon choix est fait pour demain… Je vote cerf-volant, juste pour le plaisir !

Dimanche printannier à Draveil

La météo avait annoncé du vent dés le matin mais ce fut un matin à Zen

Avec le beau temps il faut maintenant compter sur la presence des autres usagers de la base de loisirs.

Mais ce n’était rien par rapport à l’après-midi où mon spot de vol fut envahi par une foule qui réduisait ma fenêtre de vol à peau de chagrin. Le vent remonta un peu également ce qui m’a permit de sortir le barresi.

Drône en vol par immersion sauvage à Draveil

Non je ne me suis pas mis à l’aéromodélisme, le cerf-volant est bien plus majestueux, accessible, durable et se pratique en plus grande liberté alors que l’aéromodélisme est sujet à de nombreuses règles. Je fus un peu étonné de voir ce dimanche matin un groupe d’aéromodéliste en train de faire voler des drônes sur “mon” spot de Draveil.

J’ai tout de suite remarqué que certains étaient équipés de lunettes pour faire du vol en immersion. En échangeant un peu avec l’un j’ai cru comprendre qu’il n’y a avait pas de double commande et j’en fus convaincu quand j’entendis un avec des lunette demander “où est mon drône” et personne de répondre. Un autre ‘drôniste” a même perdu son engin… pas très….. ne soyons pas méchant. L’engouement actuel pour ces engins qui somme toute ne requièrent pas tant de qualité de pilotage avec toute l’électronique de stabilisation, risque de donner encore lieu à la scène à laquelle j’ai assistée ce matin.

Celui-là avait un peu de mal avec son jouet qui est allé labourer le sol.

Heureusement en panne de batterie ou était-ce à cause de l’appel du ventre, les drônistes s’en allèrent vers midi. A moi le plaisir de voler dans le silence, sans risque de prendre un drône sur la tête. Cette fois ci j’ai même eu droit à un toutou venu faire joujou avec mon Barresi. La moralité de l’histoire est qu’il va falloir aller occuper le terrain tous les dimanches sous peine de voir mon spot passer aux mains des drônistes.

Après-midi Zen à Draveil

Hier le vent m’a permis de sortir une fois de plus le Barresi STD qui n’arrête pas de faire de l’ombre à mon B-Zen et ce n’est pas forcément la faute à la météo hivernale avec ses vents de brutes, il y a aussi la paresse de devoir bouger au sol. Mais aujourd’hui cela faisait 3 mois que le B-Zen n’avait pas quitté sa housse, depuis le festival de Marle 2013 où le vent avait brillé par son absence le samedi après-midi. Je me suis alors décidé à défroisser l’Icarex de mon B-Zen dans un vent qui s’annonçait idéal pour mon SUL.

Le temps était pas trop mal avec du bleu dans le ciel et des températures à faire tomber le bonnet.

L’herbe était encore bien mouillée, sale temps d’hiver froid et humide !

Le vent faisait sa diva et il me fallut attendre qu’il souffla un minimum pour porter le B-Zen.

Les gens sortent de leurs tanières quand le soleil est de la partie, ça m’a fait patienter en attendant Eole.

Mon B-Zen pu néanmoins s’envoyer en l’air à plusieurs reprises et il eut bien raison car vers 16h Eole avait  mis fin à sa prestation pour aujourd’hui.

En résumé une bonne petite séance qui m’a rappelé combien j’adore le  petit vent, surtout quand j’entends les passants dire “Mais çe ne peut pas voler, il n’y a pas de vent”. Si si, la preuve…. juste pour le plaisir !

Comme un lundi à Draveil

Après m’être remis au revo en salle hier à Cramayailes, je me suis rendu aujourd’hui sur mon spot préféré à la base régional de loisir de Draveil. Le soleil faisait déjà une percée vers 13h et malgrès un petit passage nuageux qui m’a fait craindre le pire, la séance c’est déroulée sous de larges éclaircies pour finir sous un beau soleil d’hiver.

Nouvel an à la base de loisirs de Draveil

Pour commencer cette année 2014 sur un bon pied, rien de tel qu’une petite session de vol avec mon revo barresi. Le vent était passable, une dizaine de mph mais avec des rafales bien senties, je dirais environs 15 mph. La pluie menaçait mais ce n’est pas quelques gouttes qui allaient me faire peur, et finalement il n’est pas tombé d’averse.

En fin de session je fus rejoint par une petite fille avec un Eddy coloré. Je confirme que les font du cerf-volant en courant même quand il y a du vent à faire exploser mon barresi STD !