9e séance d’axel

Cette fois-ci le vent était idéal: faible et bien stable. Hier à Lisses un petit 6mph me changea des vents où le semi ou le ventilé devait prendre place pour me permettre d’apprendre l’axel.

Dans ces conditions de vent faible la technique du “double punch” marche moins bien qu’en vent fort. En effet moins de vent pour pousser l’aile ! La conséquence est l’envie de tirer plus fort mais c’est vraiment une mauvaise idée car cela génère, dans mon cas, des erreurs qui sont beaucoup amplifiées (non masquées par le vent naturel). Le CV ne reste pas bien sur place ou bien monte.

En tirant moins fort cela marche mieux. J’ai alors remarqué que mon “axel” etait beaucoups moins plat que sur mes précédentes videos. La demi ailes qui part au loin a tendance à se remettre en pression. J’ai alors pensé que relâcher le frein au maximum sur cette aile résoudrait le problème. Ce ne fut pas convainquant car même au maximum la longueur des freins ne permet pas de garder l’aile à plat. La solution qui reste est de mettre du mou dans les lignes en avancant.

Allant au fond des choses je cherchais à savoir pourquoi en vent fort cela marche assez bien ? Je pense qu’en vent fort je tire plus fort et que cela ramène le CV vers moi et donc donne du mou dans les lignes. De plus en 3 ou 4 plumes j’ai plus d’inertie ce qui facilite la rotation

Enseignements du jour:

En vent faible il faut tirer doucement et avancer

A vent différent, cv différent et technique differente

Réunion de commission compétition cerf-volant de la FFVL

Un mail envoyé hier soir aux compétiteurs rend compte de la réunion de la commission cerf-volant de la FFVL qui s’est tenue le 18 octobre.

Ce compte rendu devrait être diffusé bientôt sur le site de la FFVL. A retenir:

  • élargissement de l’équipe de France à de jeunes pilotes
  • finale du CDF 2019 à confirmer à Malo dans le nord.
  • soulignons l’idée de limiter le nombre de participant pour ne pas “paralyser” la tenue du championnat. En effet je me rappelle que les juges avaient fini les pieds dans l’eau avec la montée de la marée au CDF 2018.

Regardez “axel training session 8th” sur YouTube

8e séance d’Axel

Je voulais faire des prises de vue par le haut afin de voir le CV en rotation vue du ciel. Le spot du cul du chien au petit matin avant que les amateurs de varape n’arrivent, semblait être prometeur en dépit du vent annoncé entre 11 et 18 mph. En effet le site est en cuvette donc le vent devait être plus faible. Malheureusement le vent était tournant et ce fut veritablement une séance bien difficile.

La prise de vue aerienne était également compliquée car à 15m ca soufflait beaucoup est mon drône luttait contre le vent amputant de 40% l’autonomie.

Nouvels autocollants

Reçus à l’occassion de la Fête du vent de Marseille cet été en septembre, j’ai enfin trouvé le temps de poser les auto-collants offerts par J. Barresi.

Ils ont rejoint les autres autocollants sur ma lunette arriere:

Juste pour le plaisir… et la fierté de montrer son soutien partout ou passera ma “kite mobil”.

Regardez “axel training session 7” sur YouTube

Petit montage vidéo effectué, voici ma 7e session d’axel. A 1m55 les canards sauvages sont venus me rendre visite.

Regardez “Axel training 7th (teaser)” sur YouTube

7e séance d’Axel

Comment améliorer la mise à plat sans forcément avancer de 2 mètres comme on me suggère sur le forum bilboquet ? En effet la demonstration m’a été faite que c’est possible. Plusieurs méthodes existent, reste à trouver la mienne.

cliquez pour aggrandir

Les canards que l’on retrouvera en vidéo nageaient comme pour m’encourager dans cette aventure de l’axel.

Aujourd’hui je me suis rendu compte que le tirage n’est pas la bonne methode car elle provoque un deplacement de l’axe du CV quand on le fait trop fort. C’est d’autant plus vrai que le vent de ce jour était plus faible que lors des autres séance.

Tirer fort permet de mettre la demi-aile à plat en dépit de l’augmentation de pression. Cela est donc contradictoire avec la devente que l’on cherche. C’est pourquoi cette méthode marche bien quand on part d’un glide où l’aile est déjà à plat sans pression mais depuis un stop BA en bas cette methode ne fonctionne pas.

La dévente s’obtient en avançant mais cela me demande trop d’effort alors que j’ai vu des pilotes faire l’axel sans deplacement excecif (un pas en avant au plus) avec le seul balancement des mains. Je suis donc dans cette quête !

J’ai testé alors la devente de l’autre aile, celle qui n’est pas tirée. En me focalisant sur cette aile en poussant la main pendant que je tire l’autre: ça marche beaucoup mieux. Ça n’a l’air de rien de le dire mais en pensant moins au tirage on n’a beaucoup moins tendance à laisser la main derrière et bloquer ainsi la rotation.

Penser à un double punch gauche droite

Je vais désormais travailler cette nouvelle methode. Un court extrait vidéo juste pour le plaisir de voir les canards.

Album Photo

Ces quelques années de cerf-volant méritent une petite rétrospective avec pas mal de déplacement en France, des manches de compétitions et également des sessions en individuel.

Regardez “axel training session 6” sur YouTube

%d blogueurs aiment cette page :
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux