Entraînement à la marche arrière

Si l”over the top est une figure facile, le faire en marche arrière est très difficile. En effet en marche avant la monté se fait en pression et en descente  le BA guide le CV si bien qu’on effectue la descente en planant.

En marche arrière la monté est plus sensible car il faut réellement garder la pression. On ne peut pas tricher en lançant le CV par dessus sa tête. Quand à la descende il faut oublier le plané car le moindre décalage des pointes et c’est la dévente.

Afin de pouvoir réaliser un OTT en marche arrière il faut donc déjà maîtriser le vol en marche arrière en haut de la fenêtre. Comme il me faut regarder le CV, l’over the top sera réalisé avec un angle de 80° au lieu d’un jolie 90. L’exercice de la marche arrière en haut de fenêtre permettra de bien maîtriser la  monté. Pour ce qui est de la descente c’est assez simple il suffit de reculer et mettre en pression le CV

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Préparation pour l’indoor de Moissy

Ce matin j’ai spécialement travaillé le rattrapé main sans posé. En effet le rattrapé main classique se fait 2 pointes au sol et il suffit de tirer sur les lignes avants.  Le faire sans posé implique de positionner le CV en l’air avec le BA vers la bas avant de tirer sur les avants. Enfin une jolie trajectoire en forme de cloche est le graal absolu.

Lundi dernier quelques prises de vue au clubs m’a permis de faire ce petit clip pour montrer ce que Cramayailes sait faire en 4 lignes.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Toussaint à Longjumeau

L’année dernière à la même date j’étais en B-Zen à Draveil. Cette fois le vent annoncé de 5 mph à 11 mph m’a conduit à Longjumeau.

image

Le site est dans une cuvette si bien que je n’ai mesuré que 2.3 mph à bout de bras. J’ai sortie mon vieux Barresi Standard en 2 plumes. La gaze abîmée faisait vraiment pitié à voir…. je sens que ce sont ses derniers jours.

La séances fut…. dynamique, enfin…pour moi. J’ai bien travaillé les jambes, les bras, bref le corps pour faire tenir en l’air mon cerf-volant. Les lignes de 23 kg sont fantastiques en petit vent. On peut facilement faire plusieurs tours sans que le manque de vent ne vienne perturber le contrôle en décuplant les frottements.

J’ai bien fait de me confronter à ce vent. Je n’y fait pas des merveilles et les figures imposées ne passaient pas toutes mais je sais maintenant ce que ça fait. 2.3 mph c’est de toute façon dessous des 4 km/h réglementaires, je ne devrais pas rencontrer des conditions aussi difficiles en compétition mais je peux y voler en 2 plumes 23 kg. C’est rassurant.

Seulement une grosse heure de vol mais ce fut bien agréable.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Semi-ventilé à Draveil

Le sens du vent m’a amené cette après midi à la base de loisirs de Draveil. Le soleil avait fait sont retour.

image

Les oies m’accueillirent comme pour me dire enfin te revoilà.

image

Au profit du vent de nord je me suis placé tout au bout près du lac.

image

L’anémomètre mettait un chiffre sur le bon vent qui fouettait: 7 mph à 12 mph mais des rafales à 15 mph. Le semi-ventilé se désigna naturellement comme le cerf-volant de cette session qui fut placée sous le signe de la marche arrière. J’ai encore du mal avec le vol en marche arrière en diagonal mais j’y travaille dur. Je m’essaye également au moonwalk en diagonale. C’est amusant et ouvre de nouvelle porte.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Travail en musique à Courcouronne

La session d’aujourd’hui se destinait en premier lieu à la détente en musique. Un soleil naissant faisait pardonner le gris des 2 jours précédents.

image
Avec le soleil l'allée est plus jolie

Le vent aussi avait décider de se racheter et se laissait mesurer à 6.5 mph assez constant avec des pointes à 10 mph. Tout ceci était conforme aux prévisions.

image

C’est équipé de mon Barresi standard 3 plumes et de mes oreillettes bluetooth qui distillaient ma liste de lecture spéciale cerf-volant que j’enchaînais les séries de 20 minutes de vol. Ce rythme s’avèrent efficace pour ne pas fatiguer.

image

Rapidement je me suis remis à penser à  mon problème de marche arrière. Si bien que la séance y fut pas mal consacrée. J’en ai fait des lignes horizontales, verticales et diagonales en marche arrière. D’ailleurs les diagonales sont plus difficiles surtout en fin de séance où le vent faiblissant m’obligeait à faire des vols planés.

Après 2 heures sur le terrain, je décidai de plier bagage en même temps que le parapentistes arrivé peu après moi. Lui et son acolyte devaient rager à galérer alors que mon petit revo narguait leur grosses voiles fletries clouées au sol.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Séance Club 38

Aujourd’hui j’ai décidé de m’attaquer aux examens vidéo du club 38.

image
Les traces de la pluie de la matinée

Le terrain de Courcouronne était encore mouillé à cause de la pluie de la matinée. Vraiment ce Windguru.cz donne de bonnes prévision en ce qui concerne la pluie !

image

Une fenêtre grise qui n’entama pas ma détermination à progresser par un entraînement commando. Le vent était annoncé un peu plus faible qu’hier avec seulement 7 mph à 12 mph en rafale. Comme d’habitude ce fut un peu moins sur ce spot avec seulement 6 en constant avec des rafales à 10 mph. J’ai sorti le 3 plumes standard et je me suis surpris a pouvoir le tenir même quand le vent faiblissait.

2 heures de cerf-volant fort agréables où j’ai filmé mes examens de passages des niveaux 1 et 2 du club 38. J’ai pu également m’entraîner en vol libre pour tester de nouveaux mouvements. Ici une vidéo de mon entraînement, sans montage i.e. sans suppression des gamelles. Je teste notamment le moonwalk comme l’appellent certains ou alors les mouvements de balancier sur la pointe de l’aile. A voir dans les 4 dernières minutes de la vidéo.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Un après midi studieux

J’ai le cerf-volant dans la peau et même si la météo annonçait de la pluie, cela n’allait pas m’empêcher de m’entraîner.

image
L'automne est bien là

Le vent était prévu entre 9 et 18 mph mais je l’ai mesuré entre 6 et 12 mph. Cependant des rafales plus importantes  ajoutaient encore plus de caractère à ce vent rafaleux. Comme j’avais également mesuré un petit 3-4 mph quand j’ai sorti le petit jaune: le standard 3 plumes prit du service pour cette séance studieuse.

image

Un petit passage en revu de quelques figures imposées : le Z-pass et le pivot, me donna l’envie de travailler les slide horizontaux et le marche arrière. Le vent rafaleux ne fit que me motiver: un vrai vent de compétition.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Draveil spot de CV

Aujourd’hui un vent difficile de 8 à 16 mph de sud. Le site de Draveil était bondé de monde attiré par le soleil. Plus  de place pour se garer, la prochaine fois je prendrai mon vélo !

Une bonne surprise m’attendais, le gros arbre qui bloquait le flux d’air provenant du lac a été coupé. Cela va aider un peu dans les séances par vent de sud.

image

Sur place il y avait un monsieur avec un 2 lignes. Je l’ai  pris pour Alain que je devais rejoindre. Ce dernier arriva quelques minutes après alors que je déployais mon révo: standard 3 plumes.

image

Cette séance fut intéressante d’abord à titre personnel car le vent était variable mais aussi parce que cela m’a permis de voler avec Alain et rendre un peu ce que l’on m’a donné.

image

Cela permet aussi de voir le chemin parcouru et essayer de répondre à la question qui me taraude: pourquoi certains feront du cerf-volant uniquement comme loisir de plage et d’autres en feront une obsession qui pourrait mener à la compétition ?

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA