Manche de Marcollin 2017

Le week-end du 26 et 27 août le club les Chatouilleurs d’anges organisait sa 20e Faranvole à Marcollin. A cette occasion comme l’année dernière semaine tenait un manche régionale qui depuis le changement de règlement de la FFVL est aussi une manche sélective au championnat de France. Je suis donc aller me mesurer aux pilotes de la Ligue Auvergne Rhône Alpes (LAURAVL).

image
Concentration sur la route....

On m’avait dit 9h donc je suis arrivé à 8h samedi en ayant fait la route le veille avec une escale. Ce ne fut pas une bonne idée mais la moins pire: la courte nuit n’ayant pas permis d’effacer la fatigue du trajet.

image

J’ai découvert que la plupart des pilotes étaient là depuis la veille et avaient campé sur place.

image

Le vent du samedi matin  était léger conforme aux prédictions de Windguru.cz si bien  que j’avais envie de  sortir le 2 plumes mais me contentai du 3 plumes car des rafales laissaient présager un vent plus fort. Après le briefing et le début des “hostilités” après 10h, le vent se mesurait en moyenne entre 12 mph et 20 mph. J’ai donc sorti le  Semi-ventilé. C’était ce que j’avais prévu quelques jours avant la compétition.

image
La sono

Le temps que le vent s’établissait, j’ai pu constater que le semi-ventilé était parfois un peu surtoilé pour les figures imposées et que ce serait sans doute pire pour le ballet.

Finalement devant le grand nombre de pilotes 2 lignes, une dizaine, une pause déjeuner fut décidé. Je devais patienter encore avant de passer.

Cela me laissa le temps de changer de CV. L’anémomètre indiquait un bon 17 mph avec des passages à 25 mph. Le ventilé s’imposait.

image
En premier plan le revo maxi-vented ventilé de Gerald

Lors de mon passage, le vent avait encore forci. Cependant les figures imposées furent une “formalité” mais je ne fus pas satisfait de  ma routine.

En fin d’après midi vers 18h on décida de faire passer les ballets 4 lignes même si le vent était légèrement au dessus de la limite des 45 km/h. Ma mesure à l’anemomètre montrait 25 mph min et des passages à 32 mph !

Ma prestation au ballet fut très décevante. Un maxi ventilé me manquait. Is’Air  a même cassé un BA en maxi-ventile. Mon Barresi ventilé 4 plumes se montra plus solide.

image
Romuald alias berni974

Le lendemain  je savais que le vent allait être plus faible et ce fut pas loin de pétole. Donc dimanche détente après avoir récupéré mes poignets, mes lignes et mon piquet après de Gérald alias belote13. Merci Belote13 ! J’étais parti un peu précipitamment la veille…

image
Au second plan Zeph58 en arrière plan un membre CVCF

Dimanche il a fait très très chaud. Le manque de vent rendait impossible la tenue d’une seconde manche et même la mise en l’air de CV pour faire une démonstration pour le public.

J’ai donc attendu l’annonce des résultats: j’ai fini 2e devant Gérald Regoli  et derrière Jean-Pierre Dravigney (vice-champion de France) avant de reprendre la route.

image

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Grand Fort Philippe 2017

Une belle journée que ce 3e Festival de Grand-fort-Philippe ! Cette année je me suis déplacé depuis la veille afin de ne pas rater une miette de cette rencontre cerfvolistique.

image

Arrivé un peu après 9h frais comme un melon, le temps nuageux et un peu frais faisait laissait planer un mauvais présage sur la journée.

image

Les monofils étaient déjà dans le ciel et les pilotes arrivaient peu à peu. La journée commença par un petit vol avec les révo men !

image

Après le repas du midi les demos en équipes s’enchaînent.

image

Le festival a regroupé cette année pas moins de 9 revos: c’est un record ! Le monde du revo est petit. Avec ceux-là ça fait déjà 2 que je vois souvent: la team de l’Est.

image

Je me suis bien régalé avec les vols en équipes. Cela m’a fait du bien de voler… ma dernière session remontant à plus d’une semaine. Accro du revo ?

image

image

image

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Aux’air 2017

L’association Oh!Cerf-volant a repris l’organisation du festival d’Auxerre rebaptisé Aux’air. Ce week-end se tenait la première édition de cette nouvelle version du festival auxerrois.

image
Vue sur Auxerre

A 10h les festivaliers n’étaient pas encore tous arrivés. Les organisateurs se hataient de mettre au points les derniers détails.

image

Tandis qu’un warrior du club de Sens, cyvirg, arrivé avant moi faisait du 2 lignes.

image
Changement de CV

Mon Barresi STD donnait la réplique à l’avatar de mon collègue cerf-voliste.

image

Je ne restai pas longtemps le seul représentant de Cramay’Ailes. Pascal ayant retrouvé son chemin, est venu égayer le terrain avec ces cerfs-volants maison.

image

A part les monofils peu nombreux à cause du vent un peu faible, nous étions   4 en pilotable.

image
Pascal baisse les bras !

image

image

Nous avons organisé un petit vol en équipe… Alfred ou Albert avec son 2 lignes, Pascal et moi en 4 lignes. Ce fut une expérience mémorable.

image

Vers midi sonna l’heure de l’apero suivi du repas.

image

C’est alors qu’arriva Bernard Alias Berni974 que j’ai raté de peu lors de mon passage à la Réunion, pendant que Frédéric le président de Oh!Cerf-volant faisait un discours.

image

Il a tenu sa parole en ramenant du rhum de la Réunion.

image

Qui agrémenta la repas à merveille.

image

A la fin de repas, le public commença à arriver. Je rejoignis rapidement le terrain    de vol pour mettre en l’air mon Revo.

image

Le clou de mon après midi fut l’initiation de Berni974 au Revo Barresi. Il savait déjà voler mais ne connaissait que l’EXP dont il avait fait le tour. Il fut enchanté d’avoir essayé le Barresi standard en 2 plumes. J’ai également fait une démonstration en solo et une avec Albert (ou Alfred): une paire 2 et 4 lignes ! J’ai d’ailleurs eu l’opportunité d’essayer mes rallonges de lignes car Albert (ou Alfred) était en 43 mètres.

image
Public de samedi

Le 4 lignes faisant des émules, zeph58 sorti son revo Polo en fin d’après-midi.

image

En fin d’après midi à la faveur d’un vent un peu plus fort, un porteur fut déployé pour monter une grosse pieuvre.

image

Pendant ce temps Berni974 goutait aux joies d’un revo Barresi.

image

Le temps passe vite quand on fait du revo. Il est déjà l’heure de manger.

image

Et de prendre un petit coup de rhum.

image

Avant de plier bagage, un dernier regard sur le terrain où mes revos qui avaient bien volé dans le ciel auxerrois, attendaient sagement de regagner mon sac.

image

Une journée riche en sensation de vol et de belles rencontres.

image
Berni974

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Samedi au 20e Festival de Cayeux-sur-mer

Comme à mon accoutumé, je ne rate pas une occasion d’aller voler sur un festival. Ce n’est pas 3 heures de routes qui vont me faire peur tant que la santé le permet.

image

Les prevesions météo avaient changé mais l’engagement était déjà pris. Vers 11h me voici donc sur la “plage”.

image

Les cerfs-volants étaient déjà tous en l’air.

image

Du static mais pas beaucoup de pilotables. Je ne compte pas les Nasa wing qui sont des voiles de traction et pas des pilotables de précision. Comme mon anémomètre est hors service j’ai dû me fier aux premières prévisions qui désignaient le semi-ventilé comme l’élu qui allait sortir de mon sac.

image

Mon nouveau Barresi prenait donc l’air pour la première fois ailleur que sur mes spots d’entraînement. La zone de vol bien occupée par les statics et les nasa wing ne me permit de sortir que les lignes courtes de 15m.

Ce fut une expérience décevante. Je n’ai pas du tout l’habitude des lignes courtes car je ne vole qu’en 37m.

image

Mon nouveau revo fut essayé aussi. Ce n’était pas les lignes courtes qui intriguaientt mais l’effet de la ventilation du semi-ventilé.

image

Les grosses structures étaient bien représentées voire un peu trop… mais où sont les pilotables ! Depuis quartier général  (ma tente quesha) j’avais une bonne vue sur:

image

Et sur:

image

Très original ce dernier.

Lors des démonstrations de l’après-midi  j’ai eu l’occasion de sortir le ventilé. Le vent avait visiblement gagné en intensité.

image

Le ventilé en 70kg était bien à son aise si ce n’est qu’avec le vent qui avait tourné, les grosses structures venaient empiéter sur la zone de vol.

image

J’ai volé jusqu’à 18h, le vent très fort avait découragé les autres. Le terrain central libéré devenait une terrain de jeu.

image

Je fus rejoins en 4 lignes:

image

Pas beaucoup de copains révolistes en ce samedi pour le 20e Cayeux-sur-mer mais le déplacement en valait la chandelle.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA