Aux’air 2017

L’association Oh!Cerf-volant a repris l’organisation du festival d’Auxerre rebaptisé Aux’air. Ce week-end se tenait la première édition de cette nouvelle version du festival auxerrois.

image
Vue sur Auxerre

A 10h les festivaliers n’étaient pas encore tous arrivés. Les organisateurs se hataient de mettre au points les derniers détails.

image

Tandis qu’un warrior du club de Sens, cyvirg, arrivé avant moi faisait du 2 lignes.

image
Changement de CV

Mon Barresi STD donnait la réplique à l’avatar de mon collègue cerf-voliste.

image

Je ne restai pas longtemps le seul représentant de Cramay’Ailes. Pascal ayant retrouvé son chemin, est venu égayer le terrain avec ces cerfs-volants maison.

image

A part les monofils peu nombreux à cause du vent un peu faible, nous étions   4 en pilotable.

image
Pascal baisse les bras !

image

image

Nous avons organisé un petit vol en équipe… Alfred ou Albert avec son 2 lignes, Pascal et moi en 4 lignes. Ce fut une expérience mémorable.

image

Vers midi sonna l’heure de l’apero suivi du repas.

image

C’est alors qu’arriva Bernard Alias Berni974 que j’ai raté de peu lors de mon passage à la Réunion, pendant que Frédéric le président de Oh!Cerf-volant faisait un discours.

image

Il a tenu sa parole en ramenant du rhum de la Réunion.

image

Qui agrémenta la repas à merveille.

image

A la fin de repas, le public commença à arriver. Je rejoignis rapidement le terrain    de vol pour mettre en l’air mon Revo.

image

Le clou de mon après midi fut l’initiation de Berni974 au Revo Barresi. Il savait déjà voler mais ne connaissait que l’EXP dont il avait fait le tour. Il fut enchanté d’avoir essayé le Barresi standard en 2 plumes. J’ai également fait une démonstration en solo et une avec Albert (ou Alfred): une paire 2 et 4 lignes ! J’ai d’ailleurs eu l’opportunité d’essayer mes rallonges de lignes car Albert (ou Alfred) était en 43 mètres.

image
Public de samedi

Le 4 lignes faisant des émules, zeph58 sorti son revo Polo en fin d’après-midi.

image

En fin d’après midi à la faveur d’un vent un peu plus fort, un porteur fut déployé pour monter une grosse pieuvre.

image

Pendant ce temps Berni974 goutait aux joies d’un revo Barresi.

image

Le temps passe vite quand on fait du revo. Il est déjà l’heure de manger.

image

Et de prendre un petit coup de rhum.

image

Avant de plier bagage, un dernier regard sur le terrain où mes revos qui avaient bien volé dans le ciel auxerrois, attendaient sagement de regagner mon sac.

image

Une journée riche en sensation de vol et de belles rencontres.

image
Berni974

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Samedi au 20e Festival de Cayeux-sur-mer

Comme à mon accoutumé, je ne rate pas une occasion d’aller voler sur un festival. Ce n’est pas 3 heures de routes qui vont me faire peur tant que la santé le permet.

image

Les prevesions météo avaient changé mais l’engagement était déjà pris. Vers 11h me voici donc sur la “plage”.

image

Les cerfs-volants étaient déjà tous en l’air.

image

Du static mais pas beaucoup de pilotables. Je ne compte pas les Nasa wing qui sont des voiles de traction et pas des pilotables de précision. Comme mon anémomètre est hors service j’ai dû me fier aux premières prévisions qui désignaient le semi-ventilé comme l’élu qui allait sortir de mon sac.

image

Mon nouveau Barresi prenait donc l’air pour la première fois ailleur que sur mes spots d’entraînement. La zone de vol bien occupée par les statics et les nasa wing ne me permit de sortir que les lignes courtes de 15m.

Ce fut une expérience décevante. Je n’ai pas du tout l’habitude des lignes courtes car je ne vole qu’en 37m.

image

Mon nouveau revo fut essayé aussi. Ce n’était pas les lignes courtes qui intriguaientt mais l’effet de la ventilation du semi-ventilé.

image

Les grosses structures étaient bien représentées voire un peu trop… mais où sont les pilotables ! Depuis quartier général  (ma tente quesha) j’avais une bonne vue sur:

image

Et sur:

image

Très original ce dernier.

Lors des démonstrations de l’après-midi  j’ai eu l’occasion de sortir le ventilé. Le vent avait visiblement gagné en intensité.

image

Le ventilé en 70kg était bien à son aise si ce n’est qu’avec le vent qui avait tourné, les grosses structures venaient empiéter sur la zone de vol.

image

J’ai volé jusqu’à 18h, le vent très fort avait découragé les autres. Le terrain central libéré devenait une terrain de jeu.

image

Je fus rejoins en 4 lignes:

image

Pas beaucoup de copains révolistes en ce samedi pour le 20e Cayeux-sur-mer mais le déplacement en valait la chandelle.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Eurovolies 2017 jour 2

Cette journée de lundi était annoncée comme meilleure que la veille avec l’absence de pluie et un vent stable. Je me suis donc levé tôt pour le constater sur l’hippodrome.

image

Cependant avant 10h30 on avait interdiction de voler sur le terrain. Même les bannières étaient au sol. La raison en est que les chevaux s’entraînaient également y compris en ce jour férié.

image

Le soleil quant à lui essayait timidement de percer la couche nuageuse basse.

image

Ce fut la seule fois où on a pu l’entrevoir. Rapidement les révolistes arrivèrent. Benoît avec les Bretz’Ailes ainsi aux Marcel.

image

Nous fûmes 7 à voler ensembles au grand complet. Il en manque un sur la photo:

image

Une joyeuse équipe même si le vent ne fut pas de la partie.

image

Je n’ai pas de photos de notre prestation devant un public qui était venu malgré la pluie qui menaçait. On s’est bien amusé.

image

Finalement vers 16h, le ciel s’assombrit et le vent se leva…. signe d’une averse qui ne tardait pas à nous faire remballer.

Heureusement quelque temps auparavant, Pierre avait pu donner une démonstration de son habile pilotage au dessus du public dans les gradins.

image

Impressionnant et le public fut impressionné !

Comme la pluie nous avait refroidi, on est allé papoter sous l’hippodrome. Finalement un bon festival en dépit des conditions météo.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Eurovolies 2017 jour 1

J’étais venu à l’Eurovolies 2015 et cela se passait alors sur un grand terrain ouvert mais cette année avec les mesures Vigipirates le club Estair organisait son festival sur l’hippodrome de Brabois.

Je pris la route après avoir rempli mon devoir citoyen et 3h30 plus tard j’arrivai à l’hippodrome de Nancy un peu avant 13h.

image

Des cerf-volistes avaient déjà investi les lieux. Des décorations remplissaient ciel et sol.

image

image

Le ciel était bien gris, coloré par quelques cerfs-volants.

image

Mais aucune trace des copains lucanophiles…

image

Je retournai sous l’hippodrome. Les voilà en train de prendre l’apéritif !

image

image

Après avoir pris le repas, je suis allé faire ce que pour quoi j’étais venu. Ce n’est pas quelques gouttes qui vont arrêter le cerf-voliste !

Bruno des Chatouilleurs d’anges avait faut le déplacement. Ici son CV en équilibre sur la barrière.

image

La pluie m’obligea finalement à prendre des mesures adéquates. Le cerf-voliste averti sort bien équipé.

image

David et Pierre étaient aussi présents et nous improvisâmes une petite démo revo pour le public venu malgré la pluie. La zone de vol près de la tribune était malheureusement pas idéale compte tenu de l’orientation du vent.

image

Il n’y avait pas que nous. Les monofils étaient aussi en l’air.

image

Où du moins essayait pour certain.

image

En fin d’après midi le vent forcit mais avec des rafales.

image

Demain le ciel sera plus clément et le vent doux et constant. Vivement demain.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA