Manche sélective de Marle

Voulue en début d’année mais la manche régionale eu finalement lieu ce dimanche. Depuis la manche de d’Amiens je n’avais bien entendu pas fait 1 minute d’entraînement ni même étudier l’ombre d’une possibilité de changer la musique de mon “ballet”. Cependant en consultant la météo sur Windguru.cz j’avais constaté que du Snoop Dog allait être impraticable sur du vent léger.  J’ai donc pioché dans ma liste de lecture spéciale CV une musique lente propice à un vol calme.

image

Je suis arrivé pile poil à 10h mais passablement fatigué par les 50 km de vélo la veille qui m’avaient laissé sur les rotules.

image

Les autres pilotes arrivèrent également tandis que Philippe était bien entendu déjà sur le terrain comme à Amiens.

image

Le vent était effectivement très léger et la position du terrain derrière un talus et avec de grands arbres rendait l’aeérologie du lieu très déroutante.

image
Juste avant la catastrophe

La sélection des figures faite, je me croyais à l’abri. Je connais toutes les figures et pas de stress car juste la pour gagner une sélection au CDV. Toutefois la suite des événements pris une toute autre tournure.

Le vent me rappelait celui de la manche de Nantes et peut être par manque de concentration…. alors que je reculais pour compenser le manque de pression,  je me suis planté dans le sens de rotation du diamant. Une erreur impardonnable qui me valu un zéro bien mérité sur la figure.

image

Dans ces conditions la place de dernier semblait inéluctable.  Il restait encore le ballet. Je fus assez content de ma prestation mais c’était insuffisant car les 3 autres candidats avaient du niveau et mon erreur était dans de ce fait irrécupérable. Je fini donc 4e et dernier de ma série.

image
Le podium 4 lignes

La moralité  de l’histoire c’est que je dois absolument me préparer à voler dans des conditions de vent faible. Dès que je reprendrais mes entraînements….

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Manche d’Amiens

Un festival que je n’avais pas encore fait: Amiens. Il me semble qu’il y a eu un discontinuité mais il paraît que c’était autrefois un rendez-vous couru. Comme une manche régionale selective au championnat de France y était organisée par le Cerf-volant Club Jules Verne, l’occasion était belle d’y faire un tour.

image

Il n’y avait pas grande foule et Phillip78 du forum “fil du vent” nous avait tous coiffé. Le vétéran du circuit prend vraiment cela au sérieux. Alors que nous arrivions tous, Phillip78 était déjà en train de voler.

image

Puis les concurrents prirent possession  du la zone des tentes.

image

Un petit café d’accueil permit de se réchauffer un peu.

image

Mais certains préparaient déjà leur ballet.

image

Le ballet est d’ailleur un point qui fâche d’autant plus que le vent fut le pire que j’ai eu en compétition: du simple au double entre 15 mph et 30 mph annoncé avec des perturbations liées au bois de l’autre côté de la route et les maisons. Un bonheur !

image

J’avais commencé par sortir le ventilé mais je le trouvais trop mou. J’ai finalement pris le semi-ventilé mais il manquait de rigidité en 3 plumes. Pas facile….

Cela s’ajoutait à mon manque de préparation au ballet. En effet depuis Marcollin, je ne consacre plus de temps aux entraînements. Je n’avais donc aucune chance de pouvoir présenter un ballet construit à cette régionale. Quitte à improviser, au sens noble du terme tel que John Barresi le décrit, j’ai donc choisi une musique repetitive:  Snoop Dog – The Last Meal – Issue ! Ça change des musiques de ballets grandiloquentes si communes dans le circuit. Le résultat dépassa mes espérances si bien que je vais peut-être  la garder pour Marle 😊

Quand tous le monde fut passé, un megateam fut organisé pour les pilotes présents car le public étaient quasi inexistant. C’était une manche de compétition plus qu’un festival.

image

image

Un jolie prétexte qui laissa aux juges le temps de compulser les résultats. Beaucoup de concurrents dans certaines catégories. Le 4 lignes est encore une fois le parent pauvre du cerf-volant.

image
Le podium des équipes 2 lignes
image
Le podium 4L individuel: Arnaud Duhamel (1er) et Thierry Bressure (2e)

Voilà c’est déjà fini, la prochaine fois je n’oublierai pas ma veste car avec le vent il faisait un peu froid.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Les événements à venir

Les prochains festivals auxquels je participerai.

image
Marseille

16/17 septembre: Marseille pour un moment de détente sur la plage du Prado.

image
Amiens

30 septembre et 1er octobre: A Amiens dimanche pour la manche sélective au championnat de France.

image
Marle

7 et 8 octobre: Festival qui en est déjà à sa 8e édition. Dimanche matin compétition manche sélective au championnat de France..

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Manche de Marcollin 2017

Le week-end du 26 et 27 août le club les Chatouilleurs d’anges organisait sa 20e Faranvole à Marcollin. A cette occasion comme l’année dernière semaine tenait un manche régionale qui depuis le changement de règlement de la FFVL est aussi une manche sélective au championnat de France. Je suis donc aller me mesurer aux pilotes de la Ligue Auvergne Rhône Alpes (LAURAVL).

image
Concentration sur la route....

On m’avait dit 9h donc je suis arrivé à 8h samedi en ayant fait la route le veille avec une escale. Ce ne fut pas une bonne idée mais la moins pire: la courte nuit n’ayant pas permis d’effacer la fatigue du trajet.

image

J’ai découvert que la plupart des pilotes étaient là depuis la veille et avaient campé sur place.

image

Le vent du samedi matin  était léger conforme aux prédictions de Windguru.cz si bien  que j’avais envie de  sortir le 2 plumes mais me contentai du 3 plumes car des rafales laissaient présager un vent plus fort. Après le briefing et le début des “hostilités” après 10h, le vent se mesurait en moyenne entre 12 mph et 20 mph. J’ai donc sorti le  Semi-ventilé. C’était ce que j’avais prévu quelques jours avant la compétition.

image
La sono

Le temps que le vent s’établissait, j’ai pu constater que le semi-ventilé était parfois un peu surtoilé pour les figures imposées et que ce serait sans doute pire pour le ballet.

Finalement devant le grand nombre de pilotes 2 lignes, une dizaine, une pause déjeuner fut décidé. Je devais patienter encore avant de passer.

Cela me laissa le temps de changer de CV. L’anémomètre indiquait un bon 17 mph avec des passages à 25 mph. Le ventilé s’imposait.

image
En premier plan le revo maxi-vented ventilé de Gerald

Lors de mon passage, le vent avait encore forci. Cependant les figures imposées furent une “formalité” mais je ne fus pas satisfait de  ma routine.

En fin d’après midi vers 18h on décida de faire passer les ballets 4 lignes même si le vent était légèrement au dessus de la limite des 45 km/h. Ma mesure à l’anemomètre montrait 25 mph min et des passages à 32 mph !

Ma prestation au ballet fut très décevante. Un maxi ventilé me manquait. Is’Air  a même cassé un BA en maxi-ventile. Mon Barresi ventilé 4 plumes se montra plus solide.

image
Romuald alias berni974

Le lendemain  je savais que le vent allait être plus faible et ce fut pas loin de pétole. Donc dimanche détente après avoir récupéré mes poignets, mes lignes et mon piquet après de Gérald alias belote13. Merci Belote13 ! J’étais parti un peu précipitamment la veille…

image
Au second plan Zeph58 en arrière plan un membre CVCF

Dimanche il a fait très très chaud. Le manque de vent rendait impossible la tenue d’une seconde manche et même la mise en l’air de CV pour faire une démonstration pour le public.

J’ai donc attendu l’annonce des résultats: j’ai fini 2e devant Gérald Regoli  et derrière Jean-Pierre Dravigney (vice-champion de France) avant de reprendre la route.

image

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Manche sélective de Manneville-la-goupil

image

Soif de vent club de Normandie organisait une manche régionale ce dimanche. Compte tenu du nouveau règlement cette manche est également sélective pour le championnat de France donc j’étais de la partie.

image

Arrivé à 9h10, je voyais que certains semblaient être là depuis la veille. Le temps était mauvais et alternaient phase nuageuse et phase de pluie parfois à la limite de l’averse franche.

image

Nous étions beaucoup de compétiteurs dans toutes les catégories sauf en paire et équipe 4 lignes. Cette fois ci j’avais un concurrent en la personne de Patrice Durand.

image

Le vent variable avec des moyennes à 10 mph m’orienta sur le standard. Les figures imposées  furent une formalité tandis que la routine a été plus laborieuse car je n’avais travaillé que le ballet. Ce dernier est d’ailleurs loin d’être  finalisé.

image

L’après-midi laissa place à un temps plus ensoleillé. Le vent avait même quelques embardées qui me firent douter sur l’intérêt du semi-ventilé. Finalement je suis resté sur le standard.

image
Ici Patrice qui emprunta mon Revo pour son ballet

Quand ma musique commença j’ai eu la sensation que ce n’était pas la bonne…. ce n’était pas la bonne version qui avait été prise de ma bibliothèque sur mon smartphone. Le résultat aurait dû donc être  en deçà de ce j’espérais mais à ma grande surprise l’improvisation fut assez réussie.

Enseignent du jour: avoir sa musique de ballet sur une clé USB

image

Une bonne journée en somme.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA