Marseille 2018 – samedi

Je me suis levé assez tard le matin et j’ai decouvers un vent très agréable. Le standard 3 2 plumes fut de bon service.

La mâtinée, les démos s’enchaînèrent puis un vol en megateam pas très heureux fut improvisé. Le vent étant parti à la baisse, les conditions de vol devenaient difficiles.

Ici le revo de Alban

La vidéo du direct qui commence par le 1er ballet de John Barresi avec son Djinn.

Il faisait très chaud mais les cerf-volant folies à 9 firent sensation. Ici aucune débauche technique mais une coordination excellente des pilotes sur une chorégraphie élégante opéraient avec magie. Demain j’essaierai de prendre ne vidéo le ballet à 9.

Studio photo

A la fin de journée le vent était devenu léger. Nous avons remballé pour revenir pour l’apéritif…

.. suivi du repas où Sebastien alias Seb Trek, double master club 38, s’est joint à nous. Je lui ai fait des réverances respectueuses 🙂

Une version avec grimace pour la route:

Ça promet pour le megateam de demain.

Marseille 2018: Studio photo

Regardez “Marseille 2018” sur YouTube

Marseille 2018: arrivée

Après le retard du TGV je suis finalement arrivé à Marseille. A peine arrivé à l’hotel j’ai retrouvé René et sa famille. Nous sommes allés sur la plage du Prado où j’avais entrevu 2 revo quand je suis descendu du bus.

De 16h à 20h nous avons volé avec les autres pilotes 4 lignes. Nous fûmes bien une petite dizaine. J’ai eu l’occasion de tester le Djinn de John Barresi.

Jean-Pierre qui n’arrêtait pas de baver devant le Djinn

Le vent était très fort ce vendredi et on esperait seulement qu’il en reste un peu pour le lendemain.

Retrouvea la video du direct de cette première session de revo à Marseille.

Regardez “Marseille 2018” sur YouTube

Regardez “Marseille 2018” sur YouTube

En route pour Marseille 2018

Départ pour le festival de Marseille 2018. Ce matin mon train avait 50 mn de retard. Marseille se fait désirer mais j’arrive.

Cette année je m’y suis pris suffisamment tôt pour mon inscription et je pourrai profiter pleinement de la fête. J’ai hâte de retrouver le Prado.

Classement provisoire au CDF 2019

La manche selective de Quittebeuf qui s’est déroulée le WE dernier donne lieu à un nouveau classement provisoire.

Dans la catégorie individuel 2 lignes il y a desormais 20 pilotes donc il faudra à certains batailler et repasser des manches comme la prochaine à Amiens pour être qualifié.

En revanche dans ma catégorie individuel 4 lignes nous ne sommes que 10. Donc a priori tout le monde est en finale pour l’instant.

source //cv.ffvl.fr/sites/cv.ffvl.fr/files/CDF_2019-Classement_provisoire_09sept2018_0.pdf

Classement provisoire pour CDF 2019

Le principe de sélection au championnat de France (CDF) est devenu transparent. Alors que l’on attendait en 2017 la fumée du conclave pour savoir si on était sélectionné pour participer à la finale du CDF 2018, pour le CDF 2019 un classement est établi après chaque manche selective.

Apres les manches de Lery-poses et Marcollin (plus celle du CDF 2018 pour ceux qui y ont participé) voici le classement:

A ce stade tout le monde est sélectionné pou le CDF vu que les 10 ou 15 premiers sont sélectionnés. Il reste 2 manches: ce week-end à Quittebeuf et dans un mois à Amiens. Le classement pourrait encore évoluer.

Plus d’info sur le site de la FFVL

Entrainement rotation en translation

Certains l’appelle le “moonwalk”, il s’agit de déplacer le cerf-volant tout lui faisant faire une rotation sur son centre. Beaucoup de pilotes sont émerveillés par ce mouvement et j’en fais partie. Si l’on met de côté la chance du debutant, il faut reconnaitre que ce mouvement est complexe et je ne le maitrise pas encore parfaitement. J’explique ici mon approche.

Le prérequis consiste, pour moi, de maitriser la rotation en static et la tranlation (avancer, reculer, slide). C’est la combinaison de ces mouvements qui permet de faire le “moonwalk” par un dosage et un timing précis. Pour les entrainements correspondant voir la video sur l’horloge et la vidéo sur le slide

Ensuite pour introduire l’apprentissage de ce mouvement on peut passer par la figure de précision de competition MI15 le pivot.

Puis en supprimant le stop et en réduisant les deplacement apparait le fameux “moonwalk”.

Une seconde approche, que j’appelle tarzan, consiste depuis un stop BA en haut à effectuer des quarts de rotation sur la pointe d’aile: un premier quart sur la pointe droite, puis un second. on est alors BA en bas. Ensuite un autre quart sur la pointe à droite (pointe gauche car BA en bas), puis un second. Cela revient à faire une échelle horizontale en tournant toujours dans le même sens.

Attention la seconde approche est un peu moins jolie car le centre du CV ne décrit pas une ligne droite.