Retour à Draveil

Cerf-volant Revolution Barresi standard à Draveil

Le CDF approche à grand pas mais il ne constitue pas ma seule motivation de disposer d’un ballet. En effet pour promouvoir le cerf-volant il est utile d’avoir quelque chose à montrer en musique.

Aujourd’hui vent à peu prêt bien pour Draveil mais encore une fois avec une amplitude qui me met parfois en difficulté. Entre 6mph et 13mph j’ai sorti le standard 3 plumes.

La séance fut vous l’aurez compris dédiée aux motifs de mon ballet. Je suis assez satisfait de mon vol de ce jour même si il y a encore quelques manques de punch dans les “claquages” de virage.

Un petit tour à Draveil

#VaavudWeather

Faire connaître le cerf-volant pilotable

Le manque de moyen ne permet pas au cerf-volant de s’offrir une page de pub en “prime time” sur une chaîne de télévision. Les réseau sociaux peuvent offrir une vitrine et une canal publicitaire à un coup nul.

Effort de publication

Cependant j’ai remarqué qu’une fois passé l’effet de nouveauté, une présence sur un réseau social nécessite un investissement important en temps de publication. Une solution est d’utiliser des outils de publication automatique. On reste néanmoins tributaire des algorithmes d’affichage du réseau social en question qui peut tout simplement décider de ne pas afficher vos publications.

Limite des réseaux sociaux

Par ailleurs les réseau sociaux basés sur le concept d’amis ou de groupe ou de cercle vont limiter la diffusion à un ensemble de contact qui va finir par plafonner. Plus le nombre de ces contacts devient grand et plus la publication est noyée dans les publications des autres contacts. La pire situation est atteinte quand la publication ne touche plus de nouveaux individus mais uniquement ceux déjà acquis à la pratique.

Le réseau social devient alors une simple vitrine de l’entre-soi.

Renouveler ces réseaux

L’objectif étant de faire connaître le cerf-volant pilotable à ceux qui ne le connaissent pas., il faut donc toucher des personnes qui ne sont pas dans sa liste de contacts de fan de cerf-volant.

On peut pour cela diffuser sur des réseaux sociaux qui promeutent les nouvelles publications par une autoregulation des membres tel que Reddit.

On pourra également s’essayer à des canaux alternatifs afin de toucher réellement des utilisateurs agnostiques du cerf-volant pilotable. SOLA fait partie de ceux-là. Kite Just 4 Fun y est déjà et vous ?

kite just 4 fun sur SOLA//sola.ai/thierry_bressure

Du soleil à Vincennes

La journée d’hier marquée par la pluie a fit place aujourd’hui à un beau soleil.

Le vent était au rendez-vous mais avec un amplitude que je n’aime pas. En effet même si il était assez fort pour sortir le semi-ventilé, il avait des passages bas. On mesurait entre 8 et 16 mph.

Il faut cependant faire avec en compétition. Cela montre également la limite de mon niveau de pilotage 😕

En fin de séance des drôneux sont venu m’embêter avec leurs engins bruyants dont certains ce sont crashé. Inquiétant avec les beaux jours ces pilotes du dimanche vont empieter sur mon spot parisien. De plus ils sont sans doute non au fait de la réglementation des parcs et jardins de Paris dont l’art.3 stipule que les maquettes jouets sont autorisées aux emplacements prévus. Rien n’indique que le drône en vol par immersion est autorisé au Polygone !

Vol en drône illégal à Vincennes
Drôneux en vol par immersion illégal à Vincenne

A part ces empêcheurs de tourner en rond la séance fut profitable…. moins de 2 mois avant le CDF 😎

Vincennes ce midi

VaavudWeather

Association kitejust4fun

Savez-vous que l’association pour la pratique du cerf-volant pilotable a été créée en début d’année ? L’objectif est de réunir des passionnés desireux de promouvoir le cerf-volant pilotable au travers de toutes activités et organisation leur permettant d’atteindre cet objectif.

L’organisation en tant qu’association permet d’avoir accès à certain partenaire ne traitant pas avec un particulier. Il s’agit d’une étape nécessaire pour sortir du cadre de loisir individuel.

Vous voulez participer à cette aventure ? suivez le lien suivant pour plus d’information

Adhérer à kitejust4fun.

Communaute kite just 4 fun

Savez-vous que ce Blog possède une extension sous forme d’application ?

Il s’agit d’un forum de discussion en temps réel accessible par le web ou par l’application mobile dédiée disponible sur Android et IPhone.

Inscription gratuite. Cliquez sur lien suivant

plus d’informations sur la communauté kite just 4 fun

Impulsion par lancé en vol exterieur

Le pilotage du revo en extérieur est basé sur la différence d’incidence des 2 demi-ailes. En intérieur lorsque le vent relatif est très faible la technique du lancé permet de donner l’impulsion pour faire avancer une demi-aile. Cet accompagnement paraît contradictoire avec le pilotage canonique mais fait le job tant qu’on garde la tension des lignes.

la technique du lancé en gardant la tension permet de compenser le manque de vent relatif en indoor

Ce constat est-il applicable en extérieur ? En allant sur des festival et en côtoyant des pilotes expérimentés on peut observer les différents style de pilotage.

Vol en douceur ou saccadé

Le vol en team est plutôt canonique avec une utilisation quasi-exclusive de la différence d’incidence. Cela conduit à un vol doux et lent. Au contraire en individuel on remarquera un vol plus saccadé. Ce type de pilotage quand bien réalisé c’est-à-dire contrôlé mérite qu’on s’y attarde.

En vent fort l’incidence suffit à provoquer l’impulsion. En vent faible peut-appliquer la technique sus-citée ?

Impulsion par lancé

J’ai observé certain pilote initier la rotation par une impulsion de lancé sur l’avant de la demi-aile conjointement au freinage de l’autre. Partant d’un stop BA en haut, la main de l’aile qui avance ne se contente pas de lâcher le frein mais monte un peu pour donner une impulsion. Certes monter permet de relâcher aussi le frein puisque baisser les mains augmente la tension des freins.

Différents styles de vol

Cela me pousse à croire que le vol canonique permet de développer un certain niveau de maîtrise mais que pour aller plus loin l’étude des différents styles permet d’acquérir des compétences utiles en fonction des conditions de vent.

Regardez “Visite à la butte d’Orgemont” sur YouTube

Visite sur la butte d’Orgemont

Le site, prisé par le club Hurricane, jouit d’une situation privilégiée. Il est perché à plus de 100m surplombant la capitale.

La butte d'Orgemont et la vue sur les tours de la Défense

L’accès est facile par l’A15 et quelques places de parking au bout de la rue du clos des moines à Argenteuil.

Le site n’est pas très grand. Nous fûmes une petite dizaine et la place pouvait paraître petite surtout avec les lignes de 40m des 2 lignes.

Le butte n’est pas un lieu de rencontres de pilotes revo même si Hurricane prévoit de s’équiper en 4 lignes Décathlon pour l’initiation: l’oaro 100. J’ai d’ailleurs pu tester aujourd’hui ce cerf-volant: il ne fait pas de miracle pour ce prix. Pas de mise en pression un peu comme le Mojo et nécessite une adaptation. Le débutant n’aura pas à s’adapter mais il faut penser qu’il passera par la suite à autre chose. C’est dans cette adaptation inverse oû il fait moins bien que le Mojo. Avec sa forme non plane je pense que l’adaptation est trop importante et le pilotage différent de celui d’un revo.

Il n’est donc pas judicieux pour un novice qui va passer ensuite au Revo

La butte d’Orgemont est un spot intéressant pour les vent de sud ou sud-ouest mais vous prive de la vue. Au contraire un vent de nord ou nord-est permet de voler avec un joli panorama.

Dommage qu’il soit si loin de mon domicile à 1h de voiture. Pour les pilotes basés à Paris ou au nord de Paris ce spot est de premier choix pour la belle vue qu’il propose.