Réflexion sur la pratique du pilotable

Après une année 2016 à écumer le plus de possible, une année 2017 à participer aux manches sélectives de championnat de France, cette année 2018 sera consacrée à la promotion du pilotable 4 . Quels sont les moyens pour y parvenir ?

Les compétitions ne sont définitivement pas un moyen de promouvoir directement la pratique. En effet peu de compétiteurs, peu de public et peu d’attractivité pour ce dernier car les séances de imposées sont rébarbatives. Les compétitions par équipes sont plus spectaculaires mais avant d’amener de nouveaux pratiquants à faire du vol en équipe encore faut-il savoir voler un minimum seul donc il faut promouvoir la pratique individuelle.

Les rassemblement drainant du public tels les festivals sont-ils pour autant des vecteurs de promotions de la pratique ? Parmi le public combien sont venus voir un spectacle, combien vont s’y essayer et combien vont persévérer en pratiquant régulièrement ? Trop de public ne permet pas de cibler l’effort et un gros festival nécessite une grosse organisation qui requière beaucoup de moyens… ressource rare.

La notion d’école de cerf-volant est peut-être une piste mais comme je me plais à observer l’école est associée à un public jeune or les parents ne voient pas le cerf-volant comme un sport mais comme un loisir occasionnel. La raison en est que le cerf-volant n’est pas une pratique sportive en soi : en extérieur c’est évident, en intérieur c’est un peu plus physique mais en définitive le cerf-volant est une pratique qui met plus en jeu la dextérité que l’engagement physique. C’est pourquoi je pense que l’axe sportif n’a pas de chance de faire écho dans l’esprit du public.

Si le cerf-volant n’est pas un sport au sens commun du terme, les écoles de cerf-volant sont néanmoins utiles pour les cerf-volistes qui cherchent à s’améliorer. On touche alors une population déjà acquise à la pratique, finalement l’école de cerf-volant n’est pas un moyen de promouvoir la pratique en touchant de nouveaux pratiquants mais pour en retenir. Je vois donc les écoles comme des “quad clinic” où des experts transmettent leurs connaissances.

Le tableau semble bien sombre… que faire pour ceux qui comme moi sont mordus de cerf-volant pilotables et qui n’ont pas envie de voir s’éteindre la pratique. Tout d’abord si il manque des compétiteurs il suffit à chacun de participer. Si personne n’y va parce qu’il manque de participant, la compétition vas s’éteindre également (c’est déjà le cas dans certaine catégorie). Tout pilote quel que soit son niveau devrait participer aux compétitions en mettant de côté les guerres de chapelle. Cela aura pour effet de retenir les pilotes dans la pratique.

La compétition permet également d’élever son niveau. C’est fort utile pour pouvoir aller en festival et proposer des prestations sur le terrain central. Plus il y aura de pilote de bon niveau, plus on pourra présenter sur tous les festivals des démonstration de bon niveau, même dans le petit festival. On touchera alors plus de public en assurant une présence globale.

L’aspect école est à mon sens trop restricteur et ne peut pas être un objectif à cours terme. Le cerf-volant n’a pas (ou plus) ces lettres de noblesses. Il lui faut reconquérir le statut qui était le sien avant de pouvoir prétendre à un public jeune venant un cerf-volant comme si il allait au club de gym. De même pour ce qui est des cours privés (quad clinic) je pense que en France les pratiquants eux-même ne sont pas prêts à payer pour participer à un cours de cerf-volant pilotable: preuve que la valeur intrinsèque perçue de la pratique est elle-même faible !

Finalement quand on aura élevé le niveau de pratique, ce sera aux pilotes eux-même de promouvoir la pratique. La pratique dépend des pratiquants en premier lieu. Faire connaître la discipline passe par la rendre visible donc il faut aller voler, le plus possible, proposer des prestations de démonstrations lors des fêtes locales etc. Rendre visible le cerf-volant pilotable contribuera à le faire connaître comme autre chose qu’un loisir de plage.

Si vous-voulez poursuivre la réflexion et mettre en place des actions, joignez-vous à moi //kitejust4fun.bressure.net/index.php/about/communaute/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.