Entraînement à la marche arrière

Si l”over the top est une figure facile, le faire en marche arrière est très difficile. En effet en marche avant la monté se fait en pression et en descente  le BA guide le CV si bien qu’on effectue la descente en planant.

En marche arrière la monté est plus sensible car il faut réellement garder la pression. On ne peut pas tricher en lançant le CV par dessus sa tête. Quand à la descende il faut oublier le plané car le moindre décalage des pointes et c’est la dévente.

Afin de pouvoir réaliser un OTT en marche arrière il faut donc déjà maîtriser le vol en marche arrière en haut de la fenêtre. Comme il me faut regarder le CV, l’over the top sera réalisé avec un angle de 80° au lieu d’un jolie 90. L’exercice de la marche arrière en haut de fenêtre permettra de bien maîtriser la  monté. Pour ce qui est de la descente c’est assez simple il suffit de reculer et mettre en pression le CV

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Préparation pour l’indoor de Moissy

Ce matin j’ai spécialement travaillé le rattrapé main sans posé. En effet le rattrapé main classique se fait 2 pointes au sol et il suffit de tirer sur les lignes avants.  Le faire sans posé implique de positionner le CV en l’air avec le BA vers la bas avant de tirer sur les avants. Enfin une jolie trajectoire en forme de cloche est le graal absolu.

Lundi dernier quelques prises de vue au clubs m’a permis de faire ce petit clip pour montrer ce que Cramayailes sait faire en 4 lignes.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Toussaint à Longjumeau

L’année dernière à la même date j’étais en B-Zen à Draveil. Cette fois le vent annoncé de 5 mph à 11 mph m’a conduit à Longjumeau.

image

Le site est dans une cuvette si bien que je n’ai mesuré que 2.3 mph à bout de bras. J’ai sortie mon vieux Barresi Standard en 2 plumes. La gaze abîmée faisait vraiment pitié à voir…. je sens que ce sont ses derniers jours.

La séances fut…. dynamique, enfin…pour moi. J’ai bien travaillé les jambes, les bras, bref le corps pour faire tenir en l’air mon cerf-volant. Les lignes de 23 kg sont fantastiques en petit vent. On peut facilement faire plusieurs tours sans que le manque de vent ne vienne perturber le contrôle en décuplant les frottements.

J’ai bien fait de me confronter à ce vent. Je n’y fait pas des merveilles et les figures imposées ne passaient pas toutes mais je sais maintenant ce que ça fait. 2.3 mph c’est de toute façon dessous des 4 km/h réglementaires, je ne devrais pas rencontrer des conditions aussi difficiles en compétition mais je peux y voler en 2 plumes 23 kg. C’est rassurant.

Seulement une grosse heure de vol mais ce fut bien agréable.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA