Semi-ventilé à Draveil

Le sens du vent m’a amené cette après midi à la base de loisirs de Draveil. Le soleil avait fait sont retour.

image

Les oies m’accueillirent comme pour me dire enfin te revoilà.

image

Au profit du vent de nord je me suis placé tout au bout près du lac.

image

L’anémomètre mettait un chiffre sur le bon vent qui fouettait: 7 mph à 12 mph mais des rafales à 15 mph. Le semi-ventilé se désigna naturellement comme le cerf-volant de cette session qui fut placée sous le signe de la marche arrière. J’ai encore du mal avec le vol en marche arrière en diagonal mais j’y travaille dur. Je m’essaye également au moonwalk en diagonale. C’est amusant et ouvre de nouvelle porte.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

C’est parti pour 2018

image

Après une année 2017 consacrée aux sélections au CDF, je remets ça pour 2018. L’année écoulée fut riche en progression et en rencontre avec les cerf-volistes du circuit dans toutes les régions de France, comme avec la Paire Is’Air, et même du monde avec les italiens et John Barresi (USA) au festival de Marseille. La compétition amène un nouveau souffle à ma pratique mais le plaisir du vol reste le moteur principal, alors rendez-vous en 2018 sur les terrains !

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Travail en musique à Courcouronne

La session d’aujourd’hui se destinait en premier lieu à la détente en musique. Un soleil naissant faisait pardonner le gris des 2 jours précédents.

image
Avec le soleil l'allée est plus jolie

Le vent aussi avait décider de se racheter et se laissait mesurer à 6.5 mph assez constant avec des pointes à 10 mph. Tout ceci était conforme aux prévisions.

image

C’est équipé de mon Barresi standard 3 plumes et de mes oreillettes bluetooth qui distillaient ma liste de lecture spéciale cerf-volant que j’enchaînais les séries de 20 minutes de vol. Ce rythme s’avèrent efficace pour ne pas fatiguer.

image

Rapidement je me suis remis à penser à  mon problème de marche arrière. Si bien que la séance y fut pas mal consacrée. J’en ai fait des lignes horizontales, verticales et diagonales en marche arrière. D’ailleurs les diagonales sont plus difficiles surtout en fin de séance où le vent faiblissant m’obligeait à faire des vols planés.

Après 2 heures sur le terrain, je décidai de plier bagage en même temps que le parapentistes arrivé peu après moi. Lui et son acolyte devaient rager à galérer alors que mon petit revo narguait leur grosses voiles fletries clouées au sol.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Séance Club 38

Aujourd’hui j’ai décidé de m’attaquer aux examens vidéo du club 38.

image
Les traces de la pluie de la matinée

Le terrain de Courcouronne était encore mouillé à cause de la pluie de la matinée. Vraiment ce Windguru.cz donne de bonnes prévision en ce qui concerne la pluie !

image

Une fenêtre grise qui n’entama pas ma détermination à progresser par un entraînement commando. Le vent était annoncé un peu plus faible qu’hier avec seulement 7 mph à 12 mph en rafale. Comme d’habitude ce fut un peu moins sur ce spot avec seulement 6 en constant avec des rafales à 10 mph. J’ai sorti le 3 plumes standard et je me suis surpris a pouvoir le tenir même quand le vent faiblissait.

2 heures de cerf-volant fort agréables où j’ai filmé mes examens de passages des niveaux 1 et 2 du club 38. J’ai pu également m’entraîner en vol libre pour tester de nouveaux mouvements. Ici une vidéo de mon entraînement, sans montage i.e. sans suppression des gamelles. Je teste notamment le moonwalk comme l’appellent certains ou alors les mouvements de balancier sur la pointe de l’aile. A voir dans les 4 dernières minutes de la vidéo.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Club 38

L’inventeur du Revolution propose un challenge au sein de la communauté de pratiquant appelée Club 38. Il y a plusieurs niveaux et on passe de l’un à l’autre par un examen vidéo.

Aujourd’hui lors de ma séance d’entraînement j’ai fait les 2 premiers niveaux et j’attends les résultats avec impatience.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Un après midi studieux

J’ai le cerf-volant dans la peau et même si la météo annonçait de la pluie, cela n’allait pas m’empêcher de m’entraîner.

image
L'automne est bien là

Le vent était prévu entre 9 et 18 mph mais je l’ai mesuré entre 6 et 12 mph. Cependant des rafales plus importantes  ajoutaient encore plus de caractère à ce vent rafaleux. Comme j’avais également mesuré un petit 3-4 mph quand j’ai sorti le petit jaune: le standard 3 plumes prit du service pour cette séance studieuse.

image

Un petit passage en revu de quelques figures imposées : le Z-pass et le pivot, me donna l’envie de travailler les slide horizontaux et le marche arrière. Le vent rafaleux ne fit que me motiver: un vrai vent de compétition.

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Draveil spot de CV

Aujourd’hui un vent difficile de 8 à 16 mph de sud. Le site de Draveil était bondé de monde attiré par le soleil. Plus  de place pour se garer, la prochaine fois je prendrai mon vélo !

Une bonne surprise m’attendais, le gros arbre qui bloquait le flux d’air provenant du lac a été coupé. Cela va aider un peu dans les séances par vent de sud.

image

Sur place il y avait un monsieur avec un 2 lignes. Je l’ai  pris pour Alain que je devais rejoindre. Ce dernier arriva quelques minutes après alors que je déployais mon révo: standard 3 plumes.

image

Cette séance fut intéressante d’abord à titre personnel car le vent était variable mais aussi parce que cela m’a permis de voler avec Alain et rendre un peu ce que l’on m’a donné.

image

Cela permet aussi de voir le chemin parcouru et essayer de répondre à la question qui me taraude: pourquoi certains feront du cerf-volant uniquement comme loisir de plage et d’autres en feront une obsession qui pourrait mener à la compétition ?

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Égalisation ligne 23 kg

A Marle le vent était faible et vu mon niveau de pilotage perfectible il aurait valu mieux avoir toutes les chances de mon côté en ayant le matériel adapté. Je n’ai malheureusement pas de SUL 1.5 (je ne suis pas plus habitué au B-Zen) et mes lignes de 23 kg n’avaient pas quitté mon sac depuis longtemps.
J’ai décidé de me mettre sérieusement au vol compétition par vent faible en préparant mon jeu de ligne 23 kg.

Levé un peu tard pour une séance vent léger à Longjumeau, j’ai découvert le terrain occupé par une fête foraine.

image

Pas de chance ! Je  me suis donc rabattu sur le site FFVL de Courcouronne toujours libre mais pas adapté au sens du vent d’aujourd’hui. Cependant comme la séance consistait au départ surtout à préparer mes lignes ce n’était pas grave.

image

Il faut traverser le petit bois du parcours de santé avant d’accéder au site. Sur place les parapentistes étaient de sortie, site officiel FFVL oblige. J’étais le  seul représentant cerf-volant.

image

J’ai ressorti mes lignes 23 kg qui étaient largement plus longues que les 36.6 mètres réglementaires en vol en équipe. Mes prochaines lignes seront commandées chez Rolof… désolé pour le commerce français. Après une égalisation en règle au ciseaux, arrêt au briquet, un noeud de bout de gaine et  un  noeud de boucle,  j’ai du me reprendre à 2 fois car une boucle à l’extrémité du piquet avait fait un noeud sur elle même.

image

Finalement j’ai testé le résultat sur mon vieux revo Barresi monté en 2 plumes. Le résultat n’était pas si mal même si cette voile est maintenant bien rodée  (ie bien souple) et peut-être pas très adaptée au petit vent. C’était chouette d’être en l’air alors que les parapentistes  galèraient.

Une fois rentré à la maison mes bras et mes dorsaux me faisaient mal. J’avais oublié comme c’était sportif le vol en vent léger !

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Manche sélective de Marle

Voulue en début d’année mais la manche régionale eu finalement lieu ce dimanche. Depuis la manche de d’Amiens je n’avais bien entendu pas fait 1 minute d’entraînement ni même étudier l’ombre d’une possibilité de changer la musique de mon “ballet”. Cependant en consultant la météo sur Windguru.cz j’avais constaté que du Snoop Dog allait être impraticable sur du vent léger.  J’ai donc pioché dans ma liste de lecture spéciale CV une musique lente propice à un vol calme.

image

Je suis arrivé pile poil à 10h mais passablement fatigué par les 50 km de vélo la veille qui m’avaient laissé sur les rotules.

image

Les autres pilotes arrivèrent également tandis que Philippe était bien entendu déjà sur le terrain comme à Amiens.

image

Le vent était effectivement très léger et la position du terrain derrière un talus et avec de grands arbres rendait l’aeérologie du lieu très déroutante.

image
Juste avant la catastrophe

La sélection des figures faite, je me croyais à l’abri. Je connais toutes les figures et pas de stress car juste la pour gagner une sélection au CDV. Toutefois la suite des événements prit une toute autre tournure.

Le vent me rappelait celui de la manche de Nantes et peut être par manque de concentration…. alors que je reculais pour compenser le manque de pression,  je me suis planté dans le sens de rotation du diamant. Une erreur impardonnable qui me valu un zéro bien mérité sur la figure.

image

Dans ces conditions la place de dernier semblait inéluctable.  Il restait encore le ballet. Je fus assez content de ma prestation mais c’était insuffisant car les 3 autres candidats avaient du niveau et mon erreur était dans de ce fait irrécupérable. Je fini donc 4e et dernier de ma série.

image
Le podium 4 lignes

La moralité  de l’histoire c’est que je dois absolument me préparer à voler dans des conditions de vent faible. Dès que je reprendrais mes entraînements….

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA