Surprise

Celui qui veut faire de la compétition doit apprendre à voler dans tout type de vent. En effet de 4 km/h à 45 km/h il y a de la marge. Ce soir un vent de  7 mph environs m’avait donné rendez-vous à Lisses.

image

Sur place l’anémomètre indiquait 10 voir 12 mph donc le standard sortit du sac. Le vent était en moyenne plus faible que ce que j’avais mesuré mais quel plaisir de revoler ! Auxerre était bien loin.

La séance fut consacrée aux figures imposées dont le clock tower qui en réalité doit se décomposer en huitième de rotation. Ce qui est plus difficile car il faut marquer les positions. Dans le vent de ce soir ce n’était pad évident et il me fallait être mobile. Bonne séance de travail… tandis que derrière moi un aeromodeliste faisait voler un Cessna électrique.

image
Zoomer pour voir le coucou

En fin de séance le vent était léger et fort agréable. J’ai eu droit à une petite surprise, de celles dont le cerf-volant nous réserve parfois. Alors que je prenais mon Revo en photo devant le soleil couchant, une nuée d’oiseau migrateurs décolla du plan d’eau et prit son envol juste derrière mon CV pour passer au dessus de ma tête. J’en ai profité pour décoller également. Quel moment magique: une centaine d’oiseaux et parmi eux mon Revo ! Je m’en souviendrai longtemps !

image
Zoomez pour voir les oiseaux qui passeront au dessus de moi quelques instants plus tard

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *