B-Zen à Draveil

A la faveur d’un vent contenu sous la barre des 6 mph, j’ai sorti le B-Zen. En réalité je voulais aller tester les conseils d’Alain Micquiaux sur le forum au fil du vent à propos de comment réaliser des stops nets en Révo. Malheureusement le vent faible ne m’a pas permis dans un premier temps de mettre en œuvre le raccourcissement des lignes de frein sur mon 1.5 Barresi. La séance fut consacrée au vol en B-Zen. Ah quelle merveilleuse machine que ce Révo là ! En vent faible c’est un vrai régal !

Voici ma séance en vidéo:

En fin de séance le vent fut un peu plus fort et j’ai sorti le 1.5 Barresi en y mettant plus de frein. En fait avec plus de frein et en gardant la technique découverte hier, le déventage, le coup de frein est trop fort. Le CV recule un peu avant que je ne le stoppe. Il faut que je m’habitue avec ce nouveau réglage des freins. En revanche si je n’applique pas le déventage, le freinage est plus fort et intervient plus vite mais je note quand même que le CV ralentit avant de s’arrêter. Je n’obtient pas l’effet d’arrêt brusque. Je crois que je ne suis pas assez vif sur le coup de frein et que la technique du déventage me permet d’accentuer le freinage juste à ma convenance. Je pense que je vais garder le meilleur des 2 approches: plus de frein pour plus de pression (et donc de contrôle) et le p’tit coup de déventage qui fait tordre le CV et regonfler la voile quand la pression revient. Je trouve que cela donne de l’expressité au CV. Juste pour le plaisir !

360 en paire en Revo Indoor

Dans mon club Cramayailes nous sommes 2 à voler en Revo Indoor. Nous n’avons pas un niveau extraordinaire mais le cerf-volant en salle étant assez confidentiel et le Revo Indoor encore plus, alors dès lors que l’on s’entraîne un peu, on passe pour un expert.

Et pourtant il faut garder la tête froide et il suffit de regarder ça pour se faire tout petit:

Modestement, je me suis dit que l’union fait la force et que le vol en groupe permet de décupler l’effet même si individuellement le niveau n’est pas top champion du monde. J’ai pu faire quelques essais en paire avec des partenaires de niveaux différents et voici mes conclusions:

  1. Le vol en paire de revo nécessite déjà un vol individuel “impeccable” en 360. Ceci est une condition sine qua none pour un effet propre. Le vol doit être régulier à vitesse constante.
  2. Le passage en paire hausse la difficulté car il faut que le passage des CV se fasse sans ac-coup et cela ne peut se faire que si chaque CV conserve une attitude bien droite (verticale). Les montés et descentes doivent se faire par translation et on passe alors dans ce que ce qu’on appelle le vol avancé car combinant 2 axes de déplacement: le CV avance normalement mais translate verticalement également.
  3. Le point 2 peut s’apprendre seul en se fixant 2 points diamétralement opposés où on doit amener le CV respectivement en haut pour l’un et en bas pour l’autre afin de permettre  de passer respectivement au dessus de son partenaire virtuel pour l’un et de permettre à son partenaire virtuel de passer au dessus pour l’autre.

Encore quelques séances d’entraînements en perspective…. juste pour le plaisir !