Comparatif B-Zen et Barresi en SUL

Ce matin à Draveil, ce fut ma première séance équipé de 2 revo SUL. D’un côté le B-Zen qui est dédié à cette tâche du vol en petit vent et même pour le zéro vent, et de l’autre un Barresi équipé de barre SUL (ou 2 plumes ou pompeusement “Professional Use”). Bien sur au milieu de tout ça il y a le pilote, moi, loin d’être un expert du pilotage de revo. Peu importe… et le vent donné pour 6 km/h. Les 2 revo utilisent des lignes de 23 kg et chacun ses poignées : les ultra longues pour le B-Zen et celles livrées d’origine pour le Barresi.

Le B-Zen égal à lui-même profitant du moindre soufle et générant une bonne traction qui se ressent bien dans les poignées. Ce cerf-volant en plus d’avoir une forte présence visuelle dans les airs grâce à sa taille, se fait également sentir entre les mains du pilote. Le Barresi quand à lui, nécessite plus d’effort (recul ou pompage) pour prendre l’air et manque cruellement de traction à mon goût. On a l’impression de ne rien avoir au bout des lignes. Peut-être est-ce dû à mon manque d’expérience mais il m’est difficile de ressentir la pression dans les lignes. Par contre le vol plané se fait aussi aisément qu’avec le B-Zen bien que l’absence de sensation rend plus difficile les ajustements des ailes…

Finalement je préfère mon B-Zen pour le petit vent car il demande moins d’effort mais dès que le vent monte le Barresi prendra sa place… avec les barres UL. Et pourquoi pas un test avec au moins 10 km/h en barre SUL, juste pour le plaisir ?

Revo barresi rouge et noir

20130624_001J’ai récupéré à Sissonne mon nouveau revo: un barresi rouge et noir. J’ai eu le temps de l’essayer sur le festival de Sissonne avant que je ne sois pris dans les démos et les initiations, si bien que j’ai voulu le sortir aujourd’hui par 20 km/h de vent là où mon b-Zen doit rester dans sa housse sous peine de recevoir une nouvelle rustine de mylar autocollant.  Ce barresi est magnifique, la sensation de glisse est géniale, la stabilité est incomparable, je crois que je vais aimer sortir par bon vent.

Une petite vidéo brute de fonderie pour célébrer mon nouveau bout de tissu volant, juste pour le plaisir.

1er Festival de Sissonne

Arrivé dès 9h30 ce samedi à Sissonne à une vingtaine de km de Laon pour cette première organisée par le club Cerf-Vol-Aisne, nous avons un temps maussade mais beaucoup de vent, trop de vent pour mon Zen mais le Mojo n’a pas rechigné à prendre l’air.

1er festival de Sissonne 22-23 juin 2013

1er festival de Sissonne 22-23 juin 2013

Le vent rafaleux a mis à mal les grosses structures dont la grosse chouette qui est allé se poser sur un toit voisin. Heureusement que côté pilotable, ceux qui avaient des ventilés ont pu s’en donner à cœur joie.

Jean-Luc au revo ventilé

De nombreux enfants sont venus s’initier aux cerfs-volants et le 4 lignes a connu un grand succès.

1er festival de Sissonne 22-23 juin 2013

Réveillé à plusieurs reprise par des averses, la journée de dimanche s’annoce plus ensoleillée. A suivre… Juste pour le plaisir.

La Zen attitude à Draveil

Ce matin profitant d’un temps à Zen, je suis allé à la base de loisirs de Draveil. Le vent bien orienté i.e. de sud soufflant entre 5 et 10 km/h sont de bonnes conditions pour lâcher le Zen en l’air.

Arrivé à 8h30, j’ai pu profiter d’un vent léger pour parfaire mon vol plané et tester différent réglage frein (lignes du bas). Je n’ai pas encore d’avis objectif sur la question. Il me faut encore quelque séances avant de dire tel ou tel réglage est meilleur.

J’intrigue sans doute du monde avec mon bout de tissu volant. Un couple est venu vers moi et m’a posé des questions. Ce fut l’occasion de faire connaître un peu mon sport à mon modeste niveau et de parler de mon club Cramay’Ailes. Le petit garçon qui les accompagnait voulait essayer. En assurant les commandes en posant mes mains sur les siennes, on a put faire faire au cerf-volant une ou deux pirouettes.

Les quelques rafales qu’il y eu lors de cette séance on fini de me convaincre de mon goût pour le vol en petit vent. Tout vol avec suffisament de vent, même les enclûmes ! Le vrai plaisir c’est de voler quand il y a très peu de vent. Vive la Zen attitude !

B-Zen en LPG 37 m 23 kg

Je n’ai pas résisté au plaisir d’aller tester mes nouvelles lignes LPG. Ni une ni deux je suis allé sur mon spot de Lisses. Le vent d’Est rendait impraticable le spot de Draveil. Une fois sur place il y a avait quelqu’un qui faisait du buggy tracté par une voile: signe que le vent était trop fort pour mon B-Zen. Qu’importe je devais en premier lieu appareiller mes lignes.

Les jeux de lignes sont en effet livrés par deux. Comme elles sont égalisées au sein du même jeu, il suffit de prendre un jeu pour les lignes du bas et un autre pour les lignes du haut. La différence de longueur possible entre le bas et le haut se corrige à l’échelle de nœuds. Une fois ce petit travail effectué et après avoir remis les lignes de gauche ensembles et les lignes de droites ensembles, le vent était retombé. La personne au buggy pliait bagage. Il était l’heure pour moi de tester mes 23kg !

B-Zen à Lisses

La première partie de la séance c’est faite avec un vent de moins de 10 km/h pour finir en fin de séance avec un vent de moins de 5 km/h. Les lignes de 23 kg apportent un plus indéniable dans le contrôle du cerf-volant. Les lignes sont presque toujours tendues et les ascension du B-Zen sont tout simplement incroyables. Je n’ai jamais pu voler dans ces conditions jusque là si bien que le surnom de machine anti-gravité ne serait pas usurpé par le B-Zen…

Faire voler le B-Zen, que du bonheur !

Lignes LPG

Tous les cerf-volistes le savent par expérience ou pour l’avoir lu: rien ne vaut les lignes Laser Pro Gold (LPG). Mais quand est-t-il vraiment ?

Mon Mojo était livré avec des lignes dyneema et au bout de quelques tours (disons à partir de 5), la résistance dûe aux frottement des lignes entre elles commençaient à se faire sentir. Mon Revo Indoor m’avait été livré avec des lignes LPG et le frottement des lignes entre elles étaient imperceptible… Du moins au débuts car au fils des salissures, la glisse est de moins en moins bonne.

Qu’est donc ces lignes Dyneema et LPG. Tout d’abord Dyneema est une marque déposé d’un industriel chimique européen qui fabrique une fibre composée d’un polymère (longue molécule) plastique (polyethylène). Cette fibre est très resistante à cause des propriété du polymère. Le Dyneema est donc une application industrielle de cette molécule. LPG est une marque d’un fabricant de lignes américain qui utilise la fibre Vectra qui est le même composé chimique que dans la Dyneema mais fabriqué par un industriel chimique américain. Pour résumé les propriétés chimiques de résistance sont les mêmes mais le procédé d’obtention de la ligne i.e le tissage des fibres entres-elles est propre à chaque marque. Au final la molécule ne fait pas tout et LPG est la marque la plus reconnue chez les cerf-volistes.

Finalement, la passion aidant, je me suis équipé en ligne LPG de 37 mètres en 23 kg pour le B-Zen et en 40 kg pour mon futur Barresi.

En comparant mes dyneema de 40 kg avec les LPG 40 kg, je vois une différence de grosseur de ligne. Les LPG sont beaucoup plus fines. Vivement de tester tout ça en vol juste pour le plaisir !

Internet à la rescousse du cerf-voliste solitaire

Quand j’ai commencé à faire voler des bouts de tissus, je me suis aperçu que le cerf-volant était une activité solitaire peu pratiquée en France. Cela est encore plus vrai quand on habite à l’intérieur des terres. Étant totalement novice en matière de cerf-volant pilotable, j’ai trouvé avec internet une source d’information suffisante pour débuter. Si on recherche l’interactivité et discuter avec d’autres cerf-volistes il y a le forum indépendant (de tout magasin, de club ou de la FFVL) au fil du vent. L’avantage d’un forum indépendant est que tout le monde à la parole et on n’entend pas seulement une chapelle. Ce forum est également un des plus actifs sur la place et cela n’est sans doute pas étranger au fait qu’il agrège des cerfs-volistes de différents horizons. Animé par un petit noyau d’administrateurs après le départ du créateur du forum, le site continue d’être une source vivante à la rescousse du cerf-voliste solitaire. J’y ai posté la vidéo de mes débuts et j’y ai trouvé des conseils pour m’améliorer.

Image