Regardez “Où suis-je ?” sur YouTube

Une petite virée ce jour, mais où est-ce ?

Aux’air 2019 en préparation

L’association Oh! Cerf-volant qui a reprit l’organisation du festival de Auxerre depuis 2017, est en train ee préparer l’edition 2019. Cette rencontre sous le signe de la convivialité est un événement familiale qui aura lieu le 29 et 30 juin 2019. Des informations seront publiées dès que disponibles et en attendant voici l’article de 2017 à cette adresse //www.kitejust4fun.fr/index.php/2017/07/08/auxair-2017/

Nouveau 4 lignes: le Djinn de John Barresi

Djinn by Kiteforge

Depuis que je pratique le 4 lignes, je me suis formé avec des Revo de la marque Revolution et en extérieur sur les modèles Barresi. Ce choix de CV répond à 2 criteres:

  1. la disponibilité
  2. la qualité

Le modèle doit être disponible sur étagère c’est-à-dire qu’en cas de casse, un remplacement doit etre possible donc cela exclu les modèles produits de manière artisanale à l’unité. Il faut un minimum de volume.

Le second critère est la qualité du CV. En effet le CV doit offrir une qualité de production et des apports techniques qui justifient de payer pour sa fabrication comme les ajustements apportés par un pilote expérimenté par exemple.

Les B-Serie répondaient à ces critères. Aujourd’hui ils ne sont plus produits par Revolution depuis 2 ans. Or la durée de vie de mes revo est de 2-3 ans. Mes B-Serie standard et semi-ventilé qui sortent beaucoup vont donc rendre l’âme d’ici un an. Il était temps de penser à la succession.

L’apprentissage du pilotage est une chose qui demande du temps donc il est hors de question de tout jeter pour aller vers des CV totalement differents comme les voiles tendues à la Fulcrum. Il me faut un 1.5 amélioré: John Barresi l’a fait avec le Djinn que j’ai pu essayer à Marseille. Je ne detaillerai pas les aspects techniques mais les nouveautés sont nombreuses (connecteurs, bridage etc.) et sont décrites sur le site kiteforge.com. En revanche il faut retenir que le pilote de revo 1.5 n’est pas dépaysé.

Le Djinn est un CV nouveau où un pilote expérimenté a mis toute son expertise donc ce sera un bon outil pour progresser dans ma passion du pilotage de cerf-volant 4 lignes. Disponible en 4 coloris sur sa boutique en ligne, il n’y a pas d’intermédiaire, le prix du Djinn est donc tout à fait correct et récompense un joli travail de R&D.

Regardez “axel training session 9” sur YouTube

9e séance d’axel

Cette fois-ci le vent était idéal: faible et bien stable. Hier à Lisses un petit 6mph me changea des vents où le semi ou le ventilé devait prendre place pour me permettre d’apprendre l’axel.

Dans ces conditions de vent faible la technique du “double punch” marche moins bien qu’en vent fort. En effet moins de vent pour pousser l’aile ! La conséquence est l’envie de tirer plus fort mais c’est vraiment une mauvaise idée car cela génère, dans mon cas, des erreurs qui sont beaucoup amplifiées (non masquées par le vent naturel). Le CV ne reste pas bien sur place ou bien monte.

En tirant moins fort cela marche mieux. J’ai alors remarqué que mon “axel” etait beaucoups moins plat que sur mes précédentes videos. La demi ailes qui part au loin a tendance à se remettre en pression. J’ai alors pensé que relâcher le frein au maximum sur cette aile résoudrait le problème. Ce ne fut pas convainquant car même au maximum la longueur des freins ne permet pas de garder l’aile à plat. La solution qui reste est de mettre du mou dans les lignes en avancant.

Allant au fond des choses je cherchais à savoir pourquoi en vent fort cela marche assez bien ? Je pense qu’en vent fort je tire plus fort et que cela ramène le CV vers moi et donc donne du mou dans les lignes. De plus en 3 ou 4 plumes j’ai plus d’inertie ce qui facilite la rotation

Enseignements du jour:

En vent faible il faut tirer doucement et avancer

A vent différent, cv différent et technique differente

Réunion de commission compétition cerf-volant de la FFVL

Un mail envoyé hier soir aux compétiteurs rend compte de la réunion de la commission cerf-volant de la FFVL qui s’est tenue le 18 octobre.

Ce compte rendu devrait être diffusé bientôt sur le site de la FFVL. A retenir:

  • élargissement de l’équipe de France à de jeunes pilotes
  • finale du CDF 2019 à confirmer à Malo dans le nord.
  • soulignons l’idée de limiter le nombre de participant pour ne pas “paralyser” la tenue du championnat. En effet je me rappelle que les juges avaient fini les pieds dans l’eau avec la montée de la marée au CDF 2018.

Regardez “axel training session 8th” sur YouTube

8e séance d’Axel

Je voulais faire des prises de vue par le haut afin de voir le CV en rotation vue du ciel. Le spot du cul du chien au petit matin avant que les amateurs de varape n’arrivent, semblait être prometeur en dépit du vent annoncé entre 11 et 18 mph. En effet le site est en cuvette donc le vent devait être plus faible. Malheureusement le vent était tournant et ce fut veritablement une séance bien difficile.

La prise de vue aerienne était également compliquée car à 15m ca soufflait beaucoup est mon drône luttait contre le vent amputant de 40% l’autonomie.

Nouvels autocollants

Reçus à l’occassion de la Fête du vent de Marseille cet été en septembre, j’ai enfin trouvé le temps de poser les auto-collants offerts par J. Barresi.

Ils ont rejoint les autres autocollants sur ma lunette arriere:

Juste pour le plaisir… et la fierté de montrer son soutien partout ou passera ma “kite mobil”.

Regardez “axel training session 7” sur YouTube

Petit montage vidéo effectué, voici ma 7e session d’axel. A 1m55 les canards sauvages sont venus me rendre visite.